Mon compte
    3 extraits de Conspiracy : quand Jason Bourne se décline au féminin
    Par La rédaction — 31 mai 2017 à 05:30

    À l'occasion de la sortie de Conspiracy, découvrez en cinq vidéos le thriller de Michael Apted, avec Noomi Rapace, Orlando Bloom et Michael Douglas.

    De Michael Apted avec Noomi Rapace, Orlando BloomMichael Douglas

    Ex-interrogatrice de la CIA, Alice Racine est rappelée par son ancien directeur, Bob Hunter, pour déjouer une attaque imminente sur Londres. Face à un adversaire brutal et tentaculaire, Alice reçoit l’aide providentielle de son ancien mentor, Eric Lasch et d’un membre des forces spéciales, Jack Alcott. Mais elle réalise rapidement que l’agence a été infiltrée. Trahie et manipulée, elle va devoir inventer de nouvelles règles pour faire face à cette conspiration.

    Idée de départ

    Georgina Townsley fait ses débuts de productrice de longs-métrages avec Conspiracy. Elle compte de nombreux documentaires à son actif. Sa société a d’abord développé le projet de Conspiracy en 2006 avant de faire appel au scénariste Peter O’Brien afin qu’il mette au point ce thriller d’espionnage situé à Londres et centré autour d’un personnage féminin. "Il me fallait un auteur qui sache écrire un rôle de femme. J’ai lu des centaines de scénarios, mais c’est l’écriture de Peter qui m’a vraiment convaincue. Il comprenait les femmes et il savait écrire un rôle de femme forte", se souvient Georgina Townsley.

    Black List

    Le scénariste Peter O'Brien a travaillé d’arrache-pied sur le scénario pendant presque un an, et puis l’a soumis à plusieurs producteurs hollywoodiens où il a été extrêmement bien reçu. Conspiracy s’est même hissé en 2008 en tête de la "Black List" qui recense les scénarios en attente de production les plus appréciés de la profession. Malgré cette reconnaissance, il faudra tout de même que le scénario passe par différentes moutures et prenne plusieurs faux-départs avant qu’il entre enfin en production à l’automne 2014 sous l'impulsion du producteur de TransformersLorenzo di Bonaventura.

    Noomi se blesse

    En gage de son engagement à assurer elle-même ses cascades, Noomi Rapace s’est blessée à plusieurs reprises pendant le tournage. "Même si ça a été parfois très rude, le tournage s’est bien passé. Je crois que je ne m’étais jamais fait aussi mal de toute ma vie", plaisante-t-elle. "Des plaies, des bleus, des égratignures... Ça a été assez éprouvant, mais bizarrement ça m’a plu."

    Un chien attaque Orlando Bloom

    Le moment le plus impressionnant pour Orlando Bloom a été la scène où son personnage doit faire face à un chien d’attaque enragé dans un parking souterrain. "C’était complètement fou d’avoir ce rottweiler de 70kg qui me fonçait dessus. On se sent bien vivant dans des moments comme ça ! Mais c’était incroyable, parce qu’on n’a jamais l’occasion de faire un truc comme ça !", explique Bloom. "Il avait des manches spécialement rembourrées, si bien qu’il a voulu jouer avec le chien. C’est toujours mieux pour le réalisateur que ce soit l’acteur qui le fasse plutôt qu’une doublure", raconte Greg Powell, coordinateur des cascades.

    Voir toutes les anecdotes de Conspiracy 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • THEAVENGERS59
      Euh alors si c'est juste un film féministe qui est là juste pour dire Eeuh ok on est des femmes, alors on peut tout faire comme les hommes, parce qu'on est trop forte autant ne rien faire :)Parce que ça veut faire d'égale à égale, mais on en reparlera quand il faudra porter quelque chose de lourd.. ( pour ceux qui auront compris la référence ^^)
    • kingbee49
      Salt 2 ?
    • sptz
      Il me fallait un auteur qui sache écrire un rôle de femme. J’ai lu des centaines de scénarios, mais c’est l’écriture de Peter qui m’a vraiment convaincue. Il comprenait les femmes et il savait écrire un rôle de femme fortej'ai l'impression que c'est tellement forcé quand je lis ce genre de chose, on te parle pas d'un bon personnage, d'un personnage fort, non, on te parle d'un bon personnage féminin, un personnage de femme forte.... fait on cette distinction pour les hommes? un rôle d'homme fort, un personnage d'homme fort? j'ai pas l'impression...ah et j'ai aussi l'impression que le seul point commun avec bourne c'est le coté organisation qui ce retourne contre le héros.... chose qu'on retrouve dans 50 films...
    Voir les commentaires
    Back to Top