Notez des films
Mon AlloCiné
    Alien 5 : Neill Blomkamp confirme la mort du projet
    Par BB — 5 juin 2017 à 11:45
    FBwhatsapp facebook Tweet

    "Alien 5", c'est bel et bien fini ! Neill Blomkamp ("Elysium", "District 9"), qui était aux manettes du projet, a confirmé la mort de cette suite. Il avance à présent sur la suite de "District 9".

    Sony Pictures Releasing

    Le 27 avril dernier, Ridley Scott révélait en exclusivité à notre micro que le projet d'Alien 5 ne verrait pas le jour. Pour la première fois depuis cette annonce, Neill Blomkamp, qui était aux manettes de cette suite, s'est exprimé sur le sujet pour confirmer l'abandon total, comme le rapporte The Verge.

    "Je pense que c'est totalement mort, oui. C'est une affirmation exacte à ce stade. C'est triste. J'ai passé du temps à travailler sur ce projet, et j'ai le sentiment que c'était vraiment super. Mais la politique [des studios], la façon dont ça a évolué, et la façon dont tout ça fonctionne, ça ne va juste pas survivre."

    Et d'ajouter : "Ridley [Scott] était une de mes idoles quand j'étais jeune. Il est tellement talentueux et il a fait ce film qui m'a vraiment marqué dans une certaine direction. Je veux juste être respectueux et ne pas abîmer ce monde qu'il a créé. Je pense que si les circonstances avaient été différentes, et je n'ai pas l'impression que j'arrivais à approcher de quelque chose qu'il aurait pu considérer comme une forte connexion personnelle, les choses auraient peut être tourné différemment. Mais j'avais envie d'être le plus respectueux possible". 

    Oats : un teaser pour la série anthologique de Neill Blomkamp

    Libéré d'Alien 5, Blomkamp peut se consacrer à présent à la suite de District 9. "Avec District 9, je prévois de faire un autre film dans ce monde. De retourner travailler avec le studio WETA, et faire le film serait cool, mais tout ce qui pré-existe comme ça n'est peut être pas la meilleure solution pour ce que nous sommes en train d'essayer."

    District 9 est sorti en août 2009 et a généré plus de 210,8 M$ au box-office dans le monde.

    Aviez-vous remarqué ? District 9

    Aviez-vous remarqué ? District 9

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Ano N
      Non, c'est toujours une question d'appréciation personnelle pour juger une oeuvre artistique.
    • bosteph
      Ouf, bonne nouvelle, aucune justification pour faire une énième suite à cette saga, qui aurait du s' arréter à l' issue du 2ème.
    • picho r.
      Bah alors là qu'il se rassure, Ridley Scott n'a pas besoin de lui pour abîmer l'univers d'Aline, Ridley lui-même le fait déjà très bien.
    • sptz
      mais oui je suis d'accord. je ne sais pas si je suis objectif quand je dis ça, parce que j'ai été biberonné a sa filmo dés la plus tendre enfance (Indiana jones, ET, les dents de la mer (a qui je dois ma phobie de me baigner au large) jurrasic park, hook, sans parler de ses productions type les goonies ou les gremlins bref, je sais pas, sa patte me parle et me fait automatiquement adoré ses films, comme si j'avais été lobotomisé des l'enfance :) incéptionner pour apprécier ce style :)
    • Oliver Q.
      Spielberg reste un génie... quand tu es encore capable à six mois d'écart de sortir Le Pont des Espions et le Bon Gros Géant c'est que tu connais ton art
    • sptz
      et c'est navrant... si a ça tu ajoute le probléme des promo qui te montre tout le film... tout ça est vraiment en train de tuer le cinéma...d'ailleur en parlant de cinéma, j'ai vue le BGG de Spielberg hier soir et j'ai adoré, ce mec sait vraiment faire des films pour enfants qui ne les prend pas pour des imbéciles, et ça deviens de plus en plus rare...
    • Oliver Q.
      Je ne crois pas que le problème date de 2005; je crois qu'il arrive plutôt avec la notion d'univers étendu. L'unité des films et leur intégrité artistique a été brisée par l'émergence de cette façon de produire et d'écrire des scénarios et les prods qui sont derrière les univers étendus ont exporté leur mode de production même aux blockbusters dits plus indépendants. Les scénarios sont des produits d'entreprise, maintenant, où des scénaristes sont engagés l'un après l'autre pour regarder un premier jet très insuffisant et apporter une expertise dessus. Une EXPERTISE. Pas de souffle, pas d'élan, pas de puissance d'évocation, mais une expertise. Ils vérifient si le film s'articule à une 'bigger picture' fait dans 'l'exciting', et le 'cohesive'; parfois dans le meilleur des cas, quand il s'agit du film d'un bon réalisateur, un bon scénariste est appelé et parvient à donner une certaine profondeur thématique au film (Comme John Logan avec Alien Covenant, qui doit négocier un scénar sur lequel sont déjà passés trois scénaristes moins que lui dont Jack Paglen, le responsable du très mauvais Transcendance, et Dante Harper, un illustre inconnu) mais ça ne suffit à donner de la rigueur et de la consistance au script sur le plan formel. Mais au demeurant et dans la majorité des cas de blockbuster, les scénarios sont jugés sur le 'world-building' et le 'franchise potential' aujourd'hui. Pas sur leur intégrité ou leur cohérence INTERNE. Avant, un film avait du succès et la suite pouvait être médiocre parce que la prod décidait d'engager un quidam pour remplacer le réal du premier film et lui disait de le refaire en plus gros et en plus grand. Mais le premier film avait quand même une forme d'intégrité et le high-concept qui était à sa base se devait de lui donner une forme d'autosuffisance, ce qui n'excluait pas de glisser dans le film des indices tendant vers une suite (ex : Spider-Man ou Batman Begins) qui verrait le jour en cas de succès. Aujourd'hui plusieurs films sont prévus à la suite. Et ce sont des 'pools' de scénaristes auxquels on fait appel, un groupe de types qui sous-écrivent un arc minimaliste, sans profondeur thématique, de plusieurs films, au lieu d'écrire les films et de les produire un par un. C'est ça qui se passe pour la franchise Transformers à venir, c'est ce qui se passe avec le Dark Universe, c'est ce qui s'est passé avec DC et Marvel.
    • sptz
      je me suis fait la réflexion dernièrement que le gros problème au cinéma en ce moment, c'est cette manie de prendre 3,4,5 scénaristes a la suite pour soit disant peaufiner des scénarios, je me suis surpris a traverser des films, principalement des blockbuster, qui sont tellement éparpiller, qui vont tellement dans tout les sens, que je n'arrive a m'accrocher a rien, et je traverse le film.... je sais pas quoi en gros ça me laisse de marbre... et covenant en est l'exemple même, le film a eu je crois 5 ou 6 scnéaristes, et t'a l'impression que le film a 6 partie distinct sérieux... prometheus également, d'où les problème de scénario vraiment aberrant, (j'ai pourtant aimer le film, mais oui, le scénario est par moment aberrant de stupidité) genesis en aurait eu problème ça ne m'étonnerais pas non plus, star wars 7 est passé par pas mal de main avant d'être chopper par kazdan et JJ, etc....J'ai lu un article, suite a cette réflexion (oui du coup j'ai fait quelque recherche sur le sujet après m'être interroger) et il y a effectivement une éspéce de recette du scénario de blockbuster, en vogue depuis environ 2005, suite a la publication d'un livre de Blake Snyder (si ça t'interesse) qui décomposait les 3 actes d'un scénario classique (intro, élément perturbateur, final, il me semble) et 15 éléments pivot indispensable à l'histoire (ultra détailler, chacun des 15 point ayant un numéro et une page attribué).et depuis on a systématiquement les même blockbuster au cinéma... et le fait est que oui, je m'ennuie de plus en plus au ciné :s
    • Oliver Q.
      Mais quand je dis que c'est une démarche moderne je ne dis pas nécessairement que ça accouche de films pourris mais c'est cette façon de sacraliser le fan et de sacraliser la culture populaire qui donne licence aux prods ET aux réals pour pondre des films médiocres et se justifier en se réclamant d'une légitimité aux yeux des fans. Et cette légitimité, même si le réal ou la prod ne se réfère pas directement au fan pour la trouver, il choisira le film populaire au sein de la saga, le film un peu inconstestable pour la bâtir. Que ce soit pour en partir directement sur le plan de la continuité logique (comme Blomkamp) ou sur de la continuité thématique et formelle (comme Abrams avec SWVII). Abrams (et le Lucasfilm disneyisé qu'il représente aussi) typiquement, il est venu dire ça : 'bon, même les défenseurs acharnés de la prélogie s'accordent à dire que si, sur le plan des idées de base et sur le plan de l'approfondissement mythologique de la franchise c'est excellent et qu'il y a parfois de très bons acteurs, il y a sur le plan de la forme bcp de problèmes et du coup on va se référer à nouveau à la trilogie originale qui est assez incontestable.' Et perso, je trouve que comme pour T2 par rapport à T1, l'idée de prendre une structure scénaristique singulière, de la retourner un peu par moments sans la brusquer pour changer le ton du film et renouveler ses enjeux est une bonne stratégie, et dans l'ensemble gagnante dans SWVII pour ce qui est au moins des personnages et des directions dans lesquelles peut maintenant aller la saga. Mais cette rhétorique est aussi ultra fallacieuse et repose une exploitation d'un sentiment de nostalgie, et c'est ce qui a donné licence à Abrams pour se donner le droit à de grosses facilités scénaristiques (Une troisième station spatiale avec un gros potentiel de destruction, la présence inopinée du Faucon sur la planète, le peu d'informations donné sur le Premier Ordre qui n'est quasiment pas présenté et ne peut apparaître comme autre chose qu'un Empire-bis alors même que c'est probablement autre chose). Et je pense aussi qu'Abrams est un vrai fan et que c'était un rêve pour lui, il n'y a qu'à voir comment ses deux Star Trek, surtout le premier, en termes d'atmosphère, sont à mort inspirés par les SW originaux. Mais il faut mettre le fan de côté quand on veut accoucher de quelque chose qui sera vraiment grandiose et qui donnera du grain à moudre aux fans justement.
    • Oliver Q.
      Ben je crois que t'as raison, Blomkamp est un réalisateur un peu geeky sur les bords, et je pense que c'est un fan sincère... Mais je crois que justement ce point de vue du fan dessert un peu celui du cinéaste... Je pense que Blomkamp devrait prendre plus de hauteur par rapport à la saga s'il veut accoucher de quelque chose de vraiment ambitieux... Si tu prends Alien Covenant et Prometheus ce sont des films très imparfaits, mais l'idée de départ de reprendre les origines de la saga sans bousculer la quadrilogie (même si Scott ne tient pas compte de l'idée d'une reine alien, rien de ce qu'il fait ne nie ouvertement la quadrilogie et son déroulement ou ne l'annule d'une façon ou d'une autre) et l'idée de 'Bladerunneriser' la saga Alien est une idée excellente : il y a toujours eu une réflexion sur l'intelligence artificielle et de façon générale la question de ce que c'est que d'être humain a toujours été posée à chaque épisode de la quadrilogie. Après le pb c'est que Scott n'a plus la rigueur et la patience pour réaliser des films avec de bons scripts mais son point de départ est très bon. Il a pris de la hauteur par rapport à la saga sans afficher de mépris par sa démarche pour tel ou tel épisode ou telle ou telle vision qui n'est pas la sienne. Il y a un versant qui se penche sur le militarisme et sur le corporatisme dans la saga Alien et Cameron avait creusé ce sillon de façon brillante. On peut se réclamer d'un héritage, mais je pense qu'il vaut mieux éviter de laisser cours à ces démarches de fan, on accouche de métafilms qui, au lieu de reprendre une structure familière et l'utiliser pour développer une forme d'illusion de similitude qui cache puis révèle des enjeux dramatiques réels et renouvelés ce qui serait une vraie démarche artistique (à la Terminator 2), se perdent dans des questions de continuité ou de raccrochage sans pouvoir donner à leur histoire l'élan et l'ampleur qu'elle mérite.
    • Red by M&M's
      Oui, il récupère un nouveau moteur a Gas Town (Pétroville), peu après MM3 (après un combat dans un autre Dôme).
    • sptz
      cool merci :) du coup au moment du 3 il est encore en mode reconstruction de son épave?
    • Oliver Q.
      Bah sur Elle, je trouve que c'est un film de ouf, franchement, après je comprends qu'il puisse en laisser de marbre. Sur Loach, je suis à moitié d'accord; son cinéma a toujours été redondant (parce que c'est un cinéaste du drame social et ceux qui sont dans ce genre ne savent peu ou prou faire que ça dans l'ensemble) après je trouve qu'il est encore capable de faire de gros films (même si paradoxalement je n'ai pas trouvé le film pour lequel il a gagné la Palme de 2016 ouf). Et pareil pour Mike Leigh (le mec te sort encore un film comme Turner à 70 ans) ou Miyazaki (le Vent se Lève est ouf... après il se fait rare et il a pris sa retraite apparemment)Après pour les autres j'approuve à moitié; je trouve que pour Scorsese par exemple on a littéralement tendance à exclure l'idée que les films qu'il a sortis qui ne concernent pas la mafia soient des grands films (hormis Taxi Driver et Raging Bull qui sont un peu à part) mais sur ces quinze dernières années à part Shutter Island (où la franchement je trouve que c'est moins bien et un peu impersonnel), Hugo, Aviator, et le Loup de Wall Street sont je pense d'énormes films (et perso j'ai vu Silence et c'est un film qui ne cessera pas de diviser à cause de sa longueur, de son thème, mais c'est le genre de film qui sera réévalué plus tard à mon avis; moi j'ai adoré).Après sur tes exemples, Godard est quand même plus une exception qu'un exemple (il est complètement taré); sur Coppola bon difficile de nier et peut dire pareil pour Cameron après Terminator 2 et pourtant Cameron prend son temps entre ses projets, c'est ça le pire. En vrai je dis pas je pense que si on fait le total t'as raison, après je crois que ça tient quand même à la patience que les reals sont disposés à mettre sur un projet, à la capacité qu'ils ont à travailler des mecs compétents avec lesquels la collab ne sera pas forcément facile mais fructueuse, et très peu ont la patience de faire ça. Et je pense que certains réals ont ça (Verhoeven et Miller à mon avis, l'ont)
    • Kupper2
      Le pont des espions est un bon film, mais Spielberg ne fait plus de chef d'oeuvre depuis un moment. Quand on prend ses meilleurs films, il est difficile d'en trouver apres 2005.Je n'ai pas vraiment aimer Elle, et Loach est relativement redondant désormais (au point de me désinteresser de son cinéma).Le Max Max de Miller est effectivement une exception a mon sens, qui existe il est vrai. Et pareil pour Scorsese, ses plus grands films date des années 70/80/90... Je n'ai pas vu son Silence (qui a divisé la critique) mais hormis The Departed, ça fait longtemps que je n'ai pas vu un très grand film de Martin.Kurosawa a été tres bon jusqu'a la fin, mais un Ran, ou un Reves, ne sont clairement pas au niveau des 7 samourai, de Barberousse ou de Yojimbo. Il était sur le déclin sur la fin.Lumet pareil (et il ne fait plus de film depuis 10 ans).Je ne dis pas que personne ne peut faire un grand film passé 60 ans, je dis juste que ça se raréfie et que généralement, quand un réal fait de très bon film passé cet age, c'est qu'il faisait des chef d'oeuvres avant et que donc ils peuvent accoucher de bons film malgré une perte de qualité.Prend les meilleurs films de chaque grand réalisateur, de Godard a Fritz Lang, en passant par Coppola, Huston, Renoir, Ozu, Fellini, leurs meilleurs films sont dans leurs années de jeunesse. En tout cas la plus forte concentration de leur grand filmSI tu veux t'en convaincre, fait un top 3 pour chaque réalisateur (quitte a prendre un classement moyen par des cinéphiles pour plus d'objectivité), et regarde leur age quand ils les ont été tournés... C'est empirique.
    • Red by M&M's
      L'Interceptor est détruite dans MM2. Max garde l'épave et la reconstruit petit a petit (expliquer dans le comics). Pour sa fille c'est juste une gamine qu'il a récupéré (avec sa mère) et qu'il a tenter de sauver (sans succès).Oui (je l'ai) et oui le lien est réussi ;)
    • sptz
      mais dans le 3, elle est pas détruite sa voiture? l'interceptor? et du coup, ils sont ou ses cheveux blanc a max? (bon la je chippote :) ) un peu étrange ce lien non? ta lu la bd? ça le fait?
    • sptz
      ah la je suis déjà plus d'accord :)comme toi j'ai jamais aimer l'idée. et je trouve même ça pas plusmal que ça ne ce fasse pas. cela dit, peut être est ce juste un réve de fan, peut être qu'il a toujours eu ce 3 alternatif en tête et que la il avait l'occasion de le faire...
    • sptz
      peut être, mais Jackson a rien a voir la dedans, c'est juste le patron du truc. donc si tout a voir ;)
    • Batman789
      il y a une difference entre ne pas aimer quelque chose du film (ce qui est personnelle) et juger sur ce que le film est. Le 2 est en tout point de vu (réalisation, scéanrio, dialogue, personnage, etc) bien meilleur que le 4
    • FanDeCovenant
      Désolé mais je n'aime pas le côté militaire et les longueurs du 2.
    Voir les commentaires
    Back to Top