Mon compte
    Son of Shaft : Netflix distribuera le film à l'international
    Par CT — 3 oct. 2017 à 11:47

    Son of Shaft, suite des films de 1970 et 2000, ne sortira pas en salles en France. D’après Deadline, Netflix distribuera ce nouveau long-métrage à l’international grâce à un deal juteux.

    Netflix monte au créneau. Alors que le géant américain continue d’acheter des projets de films alléchants, Deadline révèle aujourd’hui qu’il aurait cassé la tirelire pour produire et distribuer en exclusivité le prochain film Shaft. Netflix s’est en effet engagé à payer la moitié des frais de production, estimés à 30 millions de dollars.

    Réalisé par Tim Story (Les 4 Fantastiques 1 et 2) sur un scénario écrit par Kenya Barris (Black-ish), cette suite sera centrée sur l’acteur Jessie Usher (Independence Day : Resurgence), qui campera le fils de John Shaft. Samuel L. Jackson reprendra son rôle. Le premier est présenté comme un jeune agent du FBI spécialisé dans le cybercrime, obligé de travailler sur une affaire sensible avec un père qu’il ne connaît pas. A noter aussi que Richard Roundtree, interprète original du flic intrépide, sera lui aussi de la partie.

    The Son of Shaft, dont le tournage devrait débuter en décembre, sortira en salles aux Etats-Unis. Si le deal entre Netflix et New Line Cinema est confirmé, la plateforme de streaming pourra mettre en ligne le film deux semaines après la sortie cinéma. Une manière pour eux de contourner la chronologie des médias aux US qui impose une attente de 90 jours entre la date de lancement et la sortie DVD/SVOD.

    En 2000, Samuel L. Jackson venait chercher justice dans Shaft : 

    Shaft Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • spielbergismygod
      Pas tout à fait hors-sujet, ma critique du magnifique Charley le borgne, avec Richard Roundtree, pour les amateurs de blaxploitation et de Western. A découvrir en urgence pour les adorateurs de Tarantino.https://www.avoir-alire.com...
    • seke
      Mouais.Le remake de 2000 se justifiait par la présence de l'ultra charismatique Samuel L. Jackson tout comme on était encore en plein revival années 70 (via les 20 ans du Disco). Mais là il n'y a rien de vraiment bandant concernant ce projet
    • MickDenfer
      une dose de racisme ?
    • Lechat T.
      j'adore l'idée, en plus du jamais vu...............non je deconne
    Voir les commentaires
    Back to Top