Mon compte
    Waco : l'histoire vraie derrière la série événement de Paramount Network
    24 janv. 2018 à 19:00
    Clément Cuyer
    Clément Cuyer
    -Journaliste
    Clément Cuyer apprécie tous les genres, du bon film d’horreur qui tâche à la comédie potache. Il est un "vieux de la vieille" d’AlloCiné, journaliste au sein de la Rédaction depuis maintenant plus de deux décennies passionnées. "Trop vieux pour ces conneries" ? Ô grand jamais !

    Ce mercredi débute sur Paramount Network la série événement "Waco", centrée sur le siège de la propriété des Davidians, une secte emmenée par leur leader David Koresh. Retour sur cet épisode sanglant de l'histoire américaine.

    Spike TV

    C'est l'un des événements télé de ce début d'année. Ce mercredi débute sur la chaîne câblée Paramount Network Waco, mini-série de six épisodes centrée sur le siège par le gouvernement Clinton de la propriété des Davidians, une secte emmenée par leur leader David Koresh, incarné à l'écran par l'acteur Taylor Kitsch. Retour sur un épisode sanglant de l'histoire américaine dont la gestion par le FBI fait encore débat aujourd'hui.

    Tout débute en 1992, lorsqu'un postier officiant pour la compagnie UPS découvre que l'un des colis qu'il transporte à la résidence des Davidians, un groupe religieux issu de l'Eglise adventiste du septième jour, contient des coques de grenade ainsi que de la poudre noire. Alerté, le Shérif du Comté saisit le Bureau Fédéral des alcools, tabacs, armes à feu et explosifs (ATF), dépendant du Ministère de la Justice des Etats-Unis, qui envoie son agent Robert Rodriguez infiltrer la secte au sein de sa propriété. Celle-ci, baptisée "Mont Carmel", est située près de la ville de Waco, dans l'Etat du Texas. L'arsenal que Rodriguez y découvre est imposant, avec la présence de très nombreuses armes et munitions, certaines étant considérées par l'ATF comme détenues illégalement. Au terme de six mois de surveillance, un mandat de perquisition et d'arrêt est obtenu.

    L'ATF effectue un premier assaut contre la propriété le matin du 28 février 1993. Cette première attaque, qui intervient après un premier contact ayant entraîné la mort du beau-père de Koresh, se solde par le décès de quatre agents de l'ATF et de quatre Davidians. Un autre Davidian sera abattu plus tard dans la journée, ce qui portera à dix le nombre de morts.

    Spike TV
    Taylor Kitsch incarne David Koresh, le leader des Davidians.

    Au terme de cette première journée très confuse, le FBI prend le relais de l'ATF. Durant 51 jours de siège,  les autorités vont tenter de négocier avec le leader David Koresh. Pour tenter de garder le contact, l'agent Richard Rogers est mandaté mais ne parviendra pas à faire sortir tout les Davidians. Si des enfants sont évacués de la propriété, les négociations patinent et le FBI est dans l'impasse malgré différentes options testées, comme la simulation de charges de char d'assaut.

    Au bout de 51 jours, le FBI déclare posséder des informations d'un suicide collectif des Davidians et ordonne un assaut final. Un incendie se déclare alors dans le bâtiment : pour les autorités, il est la conséquence du suicide collectif des Davidians, mais pour ces derniers, il a été provoqué par le gaz lacrymogène utilisé par les autorités. Le bilan est lourd : 86 morts, dont le leader David Koresh, 20 blessés et 9 Davidians survivants condamnés pour posession illégale d'armes.

    Encore aujourd'hui, la gestion du siège de Waco par le FBI fait débat. Zones d'ombres, enquêtes contradictoires, mise à distance des médias... : cet épisode sanglant de l'histoire US n'a jamais véritablement livré sa vérité, différentes thèses cohabitant sur le déroulé des événements, notamment sur la cause de l'escalade de la violence le jour de l'assaut final. Les autorités ont-elles déclenché l'incendie, comme le pense une majorité d'Américains d'après un sondage publié par le Time ? Ou bien celui-ci était-il le fruit d'un suicide collectif des Davidians ?

    La bande-annonce de "Waco" :

    Waco - saison 1 Bande-annonce (2) VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Awshit
      pourquoi pas
    Voir les commentaires
    Back to Top