Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Aventures de Spirou et Fantasio : "Il y avait un potentiel cinématographique énorme"
    Par Brigitte Baronnet - Propos recueillis au Festival de l'Alpe d'Huez 2018 — 21 févr. 2018 à 07:45

    Rencontre avec l'équipe des "Aventures de Spirou et Fantasio", à l'affiche ce mercredi. Le réalisateur revient notamment sur l'idée de départ de cette adaptation cinéma, la pression ressentie à l'idée de s'emparer d'une telle franchise, etc.

    AlloCiné : A l'image des sagas américaines, s'emparant de franchises connues, comment présenteriez-vous Les Aventures de Spirou et Fantasio. Peut-on parler d'un reboot ? 

    Alexandre Coffre, réalisateur : Je parle plus de préquelle. Parce qu'on ne réinvente pas les personnages. On essaye de raconter leur rencontre qui n'a pas été racontée en bande-dessinée. Ca a été la bonne idée de Juliette Salle et Fabien Suarez, les scénaristes. Ils avaient posé deux pages de traitement, et quand j'ai lu ces deux pages qui racontaient la rencontre en fin de compte, et d'une certaine manière deux personnages, comme on ne les connaît pas tout à fait, un un peu plus dépressif, et l'autre, un jeune homme qui ne fait pas forcément ce qu'il faut dans la vie pour bien démarrer. Ca m'intéressait car c'était une manière de construire des vrais personnages.

    De partir de la bande-dessinée et d'avoir de vrais personnages de cinéma, avec une profondeur, des problématiques, des conflits. Créer leur rencontre était intéressant. L'objectif était que dans les 20 dernières minutes du film, on ait les vrais Spirou et Fantasio que l'on connaît en bande-dessinée. Et avant, on va raconter comment ces deux hommes se construisent. 

    AlloCiné
    Alexandre Coffre, réalisateur des Aventures de Spirou et Fantasio

    Dans la mise en scène, on sent que vous avez mis un soin particulier à donner une esthétique BD, par exemple avec l'utilisation du split screen...

    A l'inverse, quand j'ai relu Spirou et Fantasio, j'ai trouvé qu'il y avait un potentiel cinématograhique énorme. C'est très cinématographique, Spirou et Fantasio. Dans l'idée de l'aventure, de la comédie, du dépaysement, de l'action, des cascades... Il y a déjà tout ça dans Spirou et Fantasio. J'ai essayé de mêler bande-dessinée et cinéma en permanence. On a utilisé le split-screen, quelque chose de complètement cinématographique, mais qui en même temps peut rappeler les cases de bande-dessinée. On a essayé de mêler tout ça. Mais je voulais donner un vrai potentiel cinématographique au film, en tournant en Scope, avec de grands paysages... Raconter une grande aventure, grande dans le sens visuel. J'avais envie de développer ça. C'est vrai que c'était important de trouver cette énergie. Ne pas simplement faire courir des gens !

    Sony Pictures Releasing France
    Ramzy Bedia, entouré de Charlotte Gabris et Vincent Desagnat

    Aviez-vous des références cinématographiques en tête ?

    Oui, bien sûr. Pour moi, un film très référencé bande-dessinée, c'est L'Homme de Rio de Philippe de Broca avec Belmondo, où l'on retrouve du Tintin avant l'heure. C'est une belle référence parce que Belmondo passe son temps à courir tout le long de ce film, et il y a plein de paysages. Donc c'était intéressant de revoir ce qu'ils avaient fait. Indiana Jones,et là on met évidemment des guillemets, était une référence intéressante, dans le sens où Spielberg était un grand fan de Tintin. Indiana Jones était aussi une référence à Tintin.

    Mais on a aussi beaucoup pensé à A la poursuite du diamant vert avec Kathleen Turner et Michael Douglas. Je suis assez fan. La Chèvre aussi. Tous les films de Jean-Paul Rappeneau également, comme Le Sauvage, avec Yves Montand et Catherine Deneuve. Toujours des films très différents mais qui racontent une aventure et qui ont une énergie.

    Sony Pictures Releasing France
    Thomas Solivérès et Alex Lutz dans Les Aventures de Spirou et Fantasio

    Comme pour les franchises américaines, qui font des prequels, reboots, etc. pensez-vous déjà à réaliser une suite pour le film ?

    Forcément mes producteurs ont envie qu'il y ait une suite, c'est logique. Si le film fonctionne, une suite est possible. Il faut que les spectateurs aiment le film et qu'un certain nombre aille le voir. Chaque chose en son temps. Et forcément, l'univers est tellement grand, vaste, il y a tellement d'épisodes, d'aventures, il y a tellement eu d'évolution des personnages qu'on peut s'amuser à raconter beaucoup de choses. Je trouve ça même plutôt excitant et très intéressant de travailler là-dessus.

    Notre reportage dans les coulisses du tournage du film :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Capugino
      Il y avait oui un potentiel énorme, mais vous n'avez pas réussi.
    • The Last Action Zero
      C'est moi ou dans cette interview, Ramzy se fout de la gueule du film, à chaque seconde où il ouvre la bouche ? :D
    • Belboug Babenco
      C'est classé film pour la jeunesse ou film d'horreur interdit aux enfants ?? J'ai comme un doute...
    • Ozelian
      J'imaginais Spirou moins laid.
    • -C?sar-
      L'objectif était que dans les 20 dernières minutes du film, on ait les vrais Spirou et Fantasio que l'on connaît en bande-dessinée. Ok, tout est dit... c'est une adaptation on est d'accord mais ça résume la mentalité... je prend une licence mais j'en fais ce que je veux... je fais un préquel comme ça on pourra pas me reprocher que ça s'éloigne de la BD... 👌
    • Tonto94
      Je pense qu'il veut dire une adaptation de Tintin avant l'heure. Bon, techniquement, il y avait déjà Tintin et le mystère de la toison d'or qui était sorti quand L'Homme de Rio est sorti, donc c'est pas beaucoup plus vrai, mais je suppose qu'il dit ça avec le Tintin de Spielberg ou la série animée en tête...
    • Might Guy
      J'avoue, la ba m'a plutôt fait rire.
    • Nicholeto
      Pour moi, un film très référencé bande-dessinée, c'est L'Homme de Rio de Philippe de Broca avec Belmondo, où l'on retrouve du Tintin avant l'heure.J'ai peur de mal comprendre est-ce qu'il dit que l'Homme de Rio faisait du Tintin avant Tintin ? ... Alors qu'à la sortie du film, Les Bijoux de la Castafiore était déjà sorti ...Drôle de tournure de phrase ...
    Voir les commentaires
    Back to Top