Mon compte
    Call Me By Your Name : l'absence de nudité frontale déplorée par son scénariste James Ivory
    Par Jean-Maxime RENAULT (@J_M_Renault) — 29 mars 2018 à 15:22

    Selon le scénariste de "Call Me By Your Name", le film oscarisé pour le Meilleur Scénario Adapté était censé contenir des scènes de nudité frontale, contrairement aux dires du réalisateur Luca Guadagnino... A côté de quoi est-on passé réellement ?

    Vous êtes allés voir Call Me By Your Name en espérant contempler plus qu'une paire de pêches ? Vous restez terriblement frustrés par la relative pudeur des scènes de sexe entre Elio (Timothée Chalamet) et Oliver (Armie Hammer) ? On va remuer le couteau dans la plaie : ce n'était pas censé se passer comme ça ! En tout cas selon le scénariste James Ivory, qui a récemment déploré dans une interview accordée à The Guardian cette absence de nudité frontale. Un choix assumé par le réalisateur Luca Guadagnino, qui a expliqué que ce débat n'avait pas de sens et qu'il s'agissait d'une décision artistique uniquement. On pourrait effectivement imaginer que c'était une demande de Sony Pictures Classic qui produit le film, afin de le rendre le plus grand public possible.

    Mais Ivory s'attaque directement à Guadagnino, en l'accusant de mentir : "Quand Luca prétend qu'il n'a jamais pensé inclure de la nudité dans le film, c'est totalement faux. Il s'est assis dans cette même pièce, à cette même place, en me parlant de comment il voyait les choses (...) C'est juste du grand n'importe quoi !" Selon le journal britannique, les contrats des deux acteurs excluaient la possibilité de tourner des scènes de nudité frontale. Toutefois, Armie Hammer a expliqué à plusieurs reprises que beaucoup plus de scènes de ce type avaient été tournées et qu'il avait été soulagé de constater qu'elles n'avaient pas été conservées au montage.

    Call Me By Your Name : tout tout tout, vous saurez tout sur la scène de la pêche !


    Ivory explique pourquoi il lui semblait important que le film contienne de la nudité frontale : "Quand des gens se baladent avant ou après avoir fait l'amour, en général ils sont couverts d'un drap dans les films. Et j'ai toujours trouvé ça ridicule. Je ne l'ai jamais fait." Il prend pour exemple son film Maurice, sorti en 1987 : "Vous y voyez tout ce qu'il y a à voir. Pour moi, c'est une manière beaucoup plus naturelle de faire les choses, plutôt que de tout cacher, comme l'a fait Luca dans cette scène où la caméra se tourne doucement vers la fenêtre pour se fixer sur les arbres." Pour rappel, il était prévu à l'origine que Ivory et Guadagnino réalisent ensemble le film, ce qui a dû être annulé pour des raisons de budget. Ivory a alors accepté de vendre le script et de laisser les rènes à Guadagnino. Une collaboration qui n'aurait visiblement pas été des plus simples...

    Tout espoir n'est cependant pas perdu, puisqu'une suite, voire plusieurs pourraient voir le jour dans les années à venir.


    Notre interview des acteurs :

    Call Me By Your Name : "C'est le souvenir de quelque chose qu'on a tous vécu, les joies et les peines d'un premier amour"

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Goldenclaw_
      Exactement, merci.
    • sptz
      tu as le droit de ne pas être d'accord et j'ai le droit de penser que tu n'a pas l'air de comprendre le fond de ma comparaison :) réaliste comparé a la vie, ou fidèle a un bouquin... dans les deux cas on essaye de coller au plus prêt de quelque chose...puis on parle de bouquin, mais il y a aussi les réalités du BDSM... parce que ce qui est présenté dans 50 nuance de grey n'en est pas...le scénariste voulait de la nudité frontal, le spectateur voulais du vrai bdsm.... vraiment, rien dans ma comparaison ne fais mouche a tes yeux? :) j'insiste pas plus :)
    • Madolic
      J'ai le droit de pas être d'accord avec ta comparaison.Le scénariste voulait du frontal par soucis de réalisme (c'est son argument, qu'importe que je soit d'accord ou non) alors que se plaindre du manque de scène BDSM dans 50 nuances, pour être fidèle au bouquin, c'est juste vouloir un film porno et non hollywoodien. C'est plus un soucis de voyeurisme que de réalisme ^^
    • cineberry
      Indépendamment de ces questions de nudité frontale, je pense que le film aurait été meilleur s'il avait été tourné par James Ivory. J'ai un peu de mal avec le montage chez Guadagnino, tant sur A bigger splash que sur Call me by your name.
    • Elisariel
      Il n'est ni l'un ni l'autre.
    • Dark Domino
      Ouais c'est des frustrés
    • Thomas L.
      Bas avec leurs salaires c’est la moindre des choses de retranscrire cette romance...
    • sptz
      je ne mélange pas le genre du film, mais le fait que, pour 50 nuance de grey, certains ce sont pleins que le film était trop soft, que c'était pas du vrai Sm, et que le max qu'on avait a ce mettre sous la dent, le comble du sadomasochisme c'était une fesser.donc la, les gens qui ce plaignent de ne pas avoir vue de nudité frontal a l'écran me font penser au fait qu'il voulais aussi voir du vrai bdsm a l'écran ;)donc j'ai quand même l'impression que ma comparaison est bonne ;) donc merci d'essayer de comprendre ce qu'on dit avant de commenter ;)
    • Cinedreamer14
      C'est fou comment ces commentaires appuie totalement ce que disait Durendal
    • C.Jerome
      Bipolaire je précise
    • C.Jerome
      Non non, c'est moi qui me dit ça. Façon il n'est pas à l'affiche dans mon cinema.
    • singeou7
      Ce n'est en aucun cas ce que j'ai dit. Le film n'a pas besoin d'être spectaculaire pour en devenir intéressant. Je l'ai même trouvé un peu trop spectaculaire et sentimental par moment. Mais comme je l'ai dit l'ambiance, la tendresse de certaines scènes, la structure erratique de son scénario, les décors, les chansons et la musique en font un film intéressant et possiblement important pour l'année. Je ne pense pas qu'il sera le meilleur non plus, je lui en ai déjà préféré d'autres sur le trimestre : une semie-deception douce amère, un peu comme pour les personnages du film.
    • singeou7
      Non, mais le film n'est pas sur l'histoire d'amour entre Oliver et Elio, mais plutôt sur les pérégrinations amoureuses d'Elio. La partie romantique se passe certes avec Oliver et toute l'ambiance du film y contribue, mais toute la partie sexuelle se passe avec Marzia. C'est le propos du film, qu'il y ait sexe ou pas entre les hommes il ne fallait pas le montrer frontalement ç'aurait été néfaste. Qu'on apprécie ou pas la volonté de réalisation, la présence de nudité frontale aurait nuit à la lenteur de la relation entre les deux hommes, contre les pointes intensives hétérosexuelles..
    • C.Jerome
      Mouais, à voir sur le web quoi.
    • singeou7
      C'est adolescent dira-t-on, inoffensif et passionné.
    • Drachiam
      xD
    • log1c
      Par contre montrer des gens se faire torturer et tuer sans AUCUNE raison il y a du monde... Parfois même ils en rigolent (et les spectateurs aussi)...
    • Dark Domino
      Les américains sont allergiques au nudisme
    • Floki31530
      on voit pas de zizis dans mon film... bonjour les revendications.
    • Pilusmagnus
      Pour moi, c'est une manière beaucoup plus naturelle de faire les choses, plutôt que de tout cacher, comme l'a fait Luca dans cette scène où la caméra se tourne doucement vers la fenêtre pour se fixer sur les arbres.Effectivement la seule scène scandaleuse du film.
    Voir les commentaires
    Back to Top