Mon compte
    Albert Dupontel, Audrey Tautou, Mathieu Kassovitz réunis pour un court métrage de Jean-Pierre Jeunet
    7 avr. 2018 à 14:15
    Brigitte Baronnet
    Brigitte Baronnet
    -Journaliste
    Passionnée par le cinéma français, adorant arpenter les festivals, Brigitte Baronnet est journaliste pour AlloCiné depuis 10 ans. Elle anime le podcast Spotlight.

    Jean-Pierre Jeunet vient de mettre en ligne le court métrage d'animation "Deux escargots s'en vont", qu'il a coréalisé avec Romain Segaud, d'après un poème de Prévert. Ce court métrage qui a fait le tour des festivals réunit un vaste casting vocal.

    Capture d'écran

    Clovis Cornillac, Lorànt Deutsch, Jean-Claude Dreyfus, Albert Dupontel, Marina Fois, Mathieu Kassovitz, Jean-Pierre Marielle, Yolande Moreau, Audrey Tautou... Jean-Pierre Jeunet a convié une vaste distribution vocale pour son dernier film en date, le court métrage d'animation Deux escargots s'en vont, coréalisé avec Romain Segaud. Le film a été écrit d'après le poème de Jacques Prévert « Chanson des escargots qui vont à l’enterrement » (Editions Gallimard).

    Après avoir fait le tour des festivals, Jean-Pierre Jeunet a partagé le film en ligne et nous vous proposons de le découvrir ci-dessous : 

     

    Le casting vocal complet de Deux escargots s'en vont : Sarah Bauer, Jean-Pierre Becker, Dominique Bettenfeld, Urbain Cancelier, Clovis Cornillac, Lorànt Deutsch, Jean-Claude Dreyfus, Albert Dupontel, Marina Fois, Youssef Hajdi, Irène Jacob, Mathieu Kassovitz, Jérôme Kircher, Nicolas Marié, Jean-Pierre Marielle, Laure Marsac, Serge Merlin, Yolande Moreau, Chantal Neuwirth, Patrick Paroux, Claude Perron, Ludovic Pinette, Dominique Pinon, Audrey Tautou, Florence Thomassin, Juliette Wiatr

    Précisons que Jean-Pierre Jeunet vient de signer un livre, Je me souviens... 500 anecdotes de tournage, qui paraitra fin avril prochain, aux éditions LettMotif.

    "Je me souviens. Je me souviens de quoi ? Ah oui, je me souviens que l’éditeur de ce présent ouvrage m’a demandé d’écrire un petit texte de présentation. Sachant que l’éditeur n’est autre que le jeune frère de l’auteur (onze ans de différence), l’auteur se souvient de pas mal de trucs, dont celui-ci : Quand l’éditeur avait cinq ans, j’en avais donc seize. Je me souviens que j’organisais des compétitions de pénos. Chacun à son tour dans les buts. Le premier qui arrive à dix. Mon truc, c’était de mener genre 7-0. Puis de le laisser me remonter, voire me dépasser. Donc à 8/7 pour lui, je repasse devant… 9/8… balle de match… Et finalement il gagne ! Il ne s’est jamais rendu compte de rien, et je n’ai jamais osé lui avouer la vérité. Je sais ce texte va être un choc. En même temps, on s’en fout un peu, puisque les “Je me souviens” parlent de cinéma. Par exemple, souvenirs de Delicatessen, l’histoire passionnante d’un boucher dont le lit grince. La Cité des enfants perdus, où l’on apprend qu’il est sain de laisser les enfants roter après avoir mangé du cervelas. Alien, resurrection, drame œdipien, Amélie Poulain, l’histoire d’un nain de jardin qui mange des framboises au bout de ses doigts, si je me souviens bien. Encore que. Bref, plus de 500 “Je me souviens” plus sérieux que ceux-ci. Encore que…"

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Hareng rouge
      azi c vachment chouette
    • Polterbrick
      Ouais, rien de bien folichon ! De la part de J-P on pouvait s'attendre à plus inspiré.
    • Ardath Bey
      Bon j'ai l'impression que tout le monde se fout de ce film...
    • Ardath Bey
      Mouais, c'est bien mignon mais niveau mise en scène y'a rien à se mettre sous la dent, dommage de la part de Jeunet. J'aimerais bien connaitre le budget de ce film tiens...
    • vic-cobb
      Bien chouette ce petit court-métrage (même si j'ai un peu de mal à reconnaître les voix des acteurs) !
    Voir les commentaires
    Back to Top