Mon AlloCiné
    Les Mystères de l'Amour épisode 500 : l'équipe d'Hélène et les Garçons fête 25 ans de grands sentiments [REPORTAGE]
    Par Laetitia Ratane — 16 mars 2019 à 19:30

    A l'occasion du 500ème épisode de la série emblématique, diffusé ce soir sur TMC, la joyeuse bande venue d'"Hélène et les Garçons" commente l'évolution de ses amours, son long parcours et la fidélité de ses fans...

    "Imaginez la difficulté de se renouveler après 25 ans ? Un moment il faut bien que ça dérape sinon ça devient d'un ennui mortel !" A l'occasion du 500ème épisode des Mystères de l'amour, nous avons rencontré l'infatigable et joyeuse bande d'Hélène et les Garçons. Réplique marquante, intrigue la plus folle, retour désiré : pour AlloCiné ils ont fait le bilan de 25 ans d'amours étonnantes, variées et qui ne cessent de se moderniser...

    La réplique qui vous a le plus marqué

    Hélène Rollès  (Hélène) : "Oh pour moi sans aucun doute la fameuse : "Et ils sont où les garçons?"

    Patrick Puydebat (Nicolas) : Quand j'ai dû dire à Philippe Vasseur (José) : "Embrasse-moi"! C'était dur !

    Sebastien Roch (Christian) : Ma réplique culte, ce serait "Ne m'appelez plus Cricri d'amour!" Plus sérieusement, j'ai le plus répété tout au long de ces années quelque chose comme : "Ils sont où les autres?"

    Laly Meignan (Laly) : "Sextape !"

    Serge Gisquière (Peter) : Oui ! Sextape ! Une réplique qu'on a improvisée ! Lors d'une scène où un rapprochement physique s'opère entre nous deux, tu cherches ton téléphone. Et là je lui dis "Sextape"? Elle me répond "Mais noooon!"

    Laly Meignan : C'est très bien passé, du coup on l'a gardée!

    L'intrigue la plus folle que vous ayez eu à jouer

    Patrick Puydebat : Liée à la réplique marquante, l'épisode où José et moi étions en couple, à l'occasion d'un rêve de Bénédicte, sa compagne. Très dur à tourner, très drôle mais difficile !

    Philippe Vasseur : Cela faisait des années qu'on voulait se choper, on en a eu l'occasion !

    Patrick Puydebat : Sachez que c'est un très bon acteur, il est très enthousiaste et c'était donc compliqué !

    Serge Gisquière : Mon personnage a eu quelques errements depuis que je suis revenu dans la série, notamment un où je suis retombé dans l'adolescence. Avant de devenir clochard ! J'étais donc un adolescent de 15 ans, je prenais Hélène pour ma mère, je faisais des crises. Cela a été l'occasion de nombreux fous rires parce que j'étais vraiment insoutenable. J'avais également retrouvé une libido d'adolescent, je courais après tout ce qui bougeait, c'était super drôle à jouer. J'ai joué l'amnésique, le mort, l'adolescent et là tout récemment l'objet des convoitises de Laly !

    Laly Meignan : J'ai eu pas mal d'intrigues rocambolesques notamment autour de la vie intime que Laly a eue avec John (Richard Pigois) et qui m'ont mené à jouer des scènes que je n'aurais pas vécu dans ma vie intime. Certaines scènes étaient très difficiles à faire passer sans tomber dans le vulgaire et son humour et son intelligence ont beaucoup aidé. On improvise souvent !

    Laure Guibert  (Bénédicte) : Avec Laly, lors de notre crash en avion dans la jungle en Martinique. C'était fantastique car loufoque. On a fait un crash mais au sol, ce qui était difficile à jouer sérieusement. J'ai aussi failli me noyer en plongée une fois. Sinon, à la reprise des Mystères de l'Amour, lorsque j'ai dû jouer une cougar. J'ai eu deux partenaires avec qui ça s'est très bien passé. Mais à un moment je me suis retrouvée dans un lit avec l'un des deux qui avait 23 ans. J'ai eu l'impression qu'il avait l'âge de mon fils, ça m'a fait bizarre, ce n'était pas très naturel pour moi même si on a bien rigolé !

    L'intrigue en 25 ans que vous n'avez toujours pas joué et aimeriez jouer

    Sebastien Roch : Que mon personnage vive une histoire au soleil. Cela me ferait du bien !

    Patrick Puydebat : Etre professeur de snowboard pour tourner à la neige ! Quelque chose de fun où l'on se sent un peu moins vieux.

    Hélène Rollès : Je n'ai aucun espoir d'évolution folle pour cette chère Hélène Girard.

    Laure Guibert : J'ai toujours voulu attirer mon personnage vers quelque chose de plus loufoque. De lâcher prise. Elle est sérieuse, raisonnable, j'aimerais la voir un peu plus folle.

    Un ancien personnage dont vous espérez le retour

    Philippe Vasseur, Hélène Rollès, Patrick Puydebat : Nous on aimerait que Rochelle Redfield (Johanna) revienne plus souvent mais elle habite à New York, ce n'est pas évident !

    Serge Gisquière : Eve Peyrieux qui jouait ma soeur Eve. Elle était insaisissable, légère, barrée.

    Laure Guibert : Manuela c'est très important déjà. Annette Schreiber (Cynthia) me manque. Sinon un personnage va bientôt me rejoindre mais je ne dirais pas qui, vous en saurez plus très vite !

    Propos recueillis par Laetitia Ratane. Cadre et montage : Constance Mathews.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • golgot13
      C'est impressionnant le nombre de personne qui se la raconte sur les commentaires...Ce soap n'a jamais eu l'intention d'être pour véhiculer des messages forts, c'est juste un soap...Que cela ne soit pas votre tasse thé et que vous préférez vous taper DOGVILLE de Lars Von Trier (perso je ne sais pas ce qui est le plus chiant des deux...) content pour vous mais de là, à vous la jouer juge...
    • legion666
      Comment essayer de donner de l'importance a un feuilleton insignifiant!
    • MickDenfer
      c'est drôle ?
    • Alex I
      Une série ridicule avec un scénario où tout le monde couche avec tout le monde...et dire que des gens aiment ça...pitoyable...et pourtant j'en ai vu du mauvais et du niais mais alors là...
    Voir les commentaires
    Back to Top