Notez des films
Mon AlloCiné
    Euphoria sur OCS : que pense la presse de la série adolescente trash et mélancolique ?
    Par Julia Fernandez — 24 juin 2019 à 08:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La nouvelle production de HBO créée par Sam Levinson ("Assassination Nation"), diffusée en France sur OCS depuis le 17 juin, explore l'envers d'une jeunesse hyper-sexualisée et en perte de repères. A-t-elle su convaincre la presse ?

    De quoi ça parle ?

    A 17 ans, Rue Bennett, fraîchement sortie de cure de désintox, cherche à donner un sens à son existence. Elle se lie très vite à Jules Vaughn, une fille trans récemment arrivée en ville après le divorce de ses parents. Dans leur sillage gravitent Nate Jacobs, un sportif dont le comportement violent masque des complexes sexuels ; Maddy Perez, la petite amie de Nate ; Chris McKay, star de l'équipe de football qui peine à suivre les cours ; Cassie Howard, dont le passif sexuel continue de la poursuivre ; Lexi Howard, jeune sœur de Cassie et amie d'enfance de Rue ; et Kat Hernandez, en pleine exploration de sa sexualité.

    Euphoria, créée par Sam Levinson, est l'adaptation US de la série éponyme israëlienne Euphoria (2012), elle-même tirée d'une histoire vraie.

    Avec Zendaya, Hunter Schafer, Jacob Elordi, Maud Apatow, Barbie Ferreira, Algee Smith, Sydney Sweeney, Eric Dane...

    Depuis le 16 juin sur HBO aux États-Unis, et en US+24 en France sur OCS.

    Euphoria (2019) - saison 1 Bande-annonce VO

     

    Ce qu'en pense la presse

    Selon The Hollywood Reporter :

    "Réaliste, repoussant les limites, exceptionnellement réalisée, cette nouvelle série de HBO avec Zendaya explore le sexe, les drogues et le rap chez les ados d'aujourd'hui (...) C'est probablement LE rôle de sa vie pour Zendaya, celui qui définira la suite de sa carrière, elle est LA révélation de la série; il en va de même pour l'actrice et mannequin transgenre Hunter Schafer, bluffante dans son premier grand rôle." 5/5

    Lire la critique complète

    Selon Le Parisien :

    "Provocatrice et glauque, elle est aussi enivrante et bouleversante." 4/5

    Lire la critique complète

    Selon Les Inrockuptibles :

    "Moins savoureuse dans son jeu avec les codes que Sex Education, moins précise quel’extraordinaire Pen15 sur les aventures physiques de l’adolescence, elle se démarque par son envied’embrasser en profondeur plusieurs spectres d’expériences (chaque personnage pourrait être lehéros ou l’héroïne d’une série) et une multitude de désirs." 4/5

    Lire la critique complète

    Selon TV Guide :

    "Au-delà de son contenu un peu forcé et ses retournements narratifs constants, Euphoria offre un récit d'apprentissage très honnête (...) La série est choquante, mais peut-être ne devrions-nous pas l'être." 4/5

    Lire la critique complète

    Selon Rollingstone :

    "Tout ne fonctionne pas dans Euphoria, mais quand un moment marche, il offre une montée d'adrénaline qui n'est pas très différente de celle que les personnages cherchent désespèrement à ressentir." 3,5/5

    Lire la critique complète 

    Selon Télérama : 

    "On se laisse absorber par ses images sublimes, hypnotisés par les visages expressifs et les corps fiévreux de personnages aux émotions chaotiques (...) Dommage que la série confonde parfois élégance et esthétisation, et que son regard frôle la complaisance en faisant du mal-être de la jeunesse un si joli spectacle." 3,5/5

    Lire la critique complète

    Selon indieWIRE :

    "Malgré la très claire maîtrise de Sam Levinson sur son esthétique et son écriture, malgré l'excellente performance de Zendaya, et malgré la riche authenticité qui conduit chaque scène, les téléspectateurs ne doivent pas s'attendre à prendre du plaisir à regarder la série (...) Sa sévère noirceur condamne son impact, la laissant dans le domaine du drama  brusque et forcé." 3/5

    Selon Newsday :

    "Euphoria est si astucieusement construite et si souvent impressionnante et frappante visuellement qu'on en oublierait ses faiblesses. Elle introduit des personnages qu'elle zappe ensuite, elle démarre des scènes, qu'elle fait trop durer, et qu'elle termine brutalement. Apparemment, dans ce monde-là, écrire des segments complets ça craint !" 2,5/5

    Lire la critique complète

    Euphoria : Zendaya, Hunter Schafer, Jacob Elordi... Où a-t-on déjà vu les acteurs de la série ado HBO

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Naughty Dog
      ne doivent pas s'attendre à prendre du plaisiren même temps c'est pas une série fait pour brosser dans le sens du poilmoi je prends du plaisir à voir des oeuvres qui me bousculent
    Voir les commentaires
    Back to Top