Notez des films
Mon AlloCiné
    Euphoria : que vaut la première série ado HBO avec Zendaya ?
    Par Jean-Maxime RENAULT (@J_M_Renault) — 16 juin 2019 à 10:44
    FBwhatsapp facebook Tweet

    HBO lance ce dimanche la toute première série ado de son histoire. Vaut-elle le détour ? Est-elle aussi trash qu'on le dit ? Comment se débrouille Zendaya dans le rôle principal ? On vous débriefe les premiers épisodes. Garanti sans spoilers !

    HBO
    De quoi ça parle ?

    A 17 ans, Rue Bennett, fraîchement sortie de désintox, cherche à donner un sens à son existence. Elle se lie très vite à Jules Vaughn, une fille trans récemment arrivée en ville après le divorce de ses parents. Dans leur sillage gravitent Nate Jacobs, un sportif dont les problèmes de colère masquent des complexes sexuels ; Maddy Perez, la petite amie de Nate ; Chris McKay, star de l'équipe de football qui peine à suivre les cours ; Cassie Howard, dont le passif sexuel continue de la poursuivre ; Lexi Howard, jeune sœur de Cassie et amie d'enfance de Rue ; et Kat Hernandez, en pleine exploration de sa sexualité.

    Ecrite par Sam Levinson. Réalisée par Augustine Frizzel. Produite par Drake.

    Disponible en US+24 sur OCS et OCSGo. Bande-annonce :

    Euphoria (2019) - saison 1 Bande-annonce VO

     

    Tripante et badante

    Euphorie [n.f.] : impression de bien être parfois illusoire. Si l'euphorie est ce que les jeunes héros de la  série ado de HBO cherchent à tout prix, surtout en se noyant dans des piscines d'alcool et de drogues pour tout oublier, ce n'est pas exactement ce qu'elle provoque chez le téléspectateur. Euphoria bouscule, interroge, agace parfois, bouleverse dans ses meilleurs moments, et surtout ne laisse jamais indifférent, mais sa noirceur, son absence de poésie et de romantisme, son ton désespéré et ses passages les plus glauques, sont loin, très loin, d'entraîner un sentiment de bien être et de joie de vivre.

    La série brutale de Sam Levinson, qui s'était fait remarquer avec son excellent film Assassination Nation en 2018, correspond en tous points à ce que l'on pouvait attendre de la part de HBO dans ce genre du "teen drama" qu'elle n'avait étonnamment jamais exploré jusqu'ici. A tel point que la série britannique Skins, qui l'avait en son temps révolutionné, passerait presque pour une petite joueuse à côté, tandis que Riverdale ressemble à un havre de fun et de paix en comparaison ! Elle est esthétique, certains plans sont sublimes. Elle est portée par une distribution très convaincante (Zendaya en tête). Elle ne répond pas aux codes habituels et se démarque par une narration éclatée, qui vous absorbe comme dans un trip passager. 

    Des pénis partout... de l'amour nulle part

    On pourrait qualifier Euphoria de trash, de vulgaire, on pourrait aussi se dire qu'elle tente, parfois maladroitement à cause d'une accumulation d'événements sordides, de refléter une certaine réalité, que les parents ne soupçonnaient pas, ou n'avaient pas envie de voir. Sans avoir la prétention de représenter tous les ados de la Terre, Euphoria réussit néanmoins à présenter des portraits très forts d'ados paumés, torturés, élevés au porno, abîmés par la société, accros au réseaux sociaux, qui ont dépassé depuis longtemps le simple stade du désenchantement. On cherche l'amour dans tout ça. Il n'y est pas. L'amitié peut-être parvient à se frayer un passage dans l'obscurité...

    Par ailleurs, les premiers épisodes d'Euphoria surprennent aussi pour une raison étonnante : les images de pénis, parfois en érection, se multiplient à l'écran. Si HBO n'est pas tout à fait étrangère au fait d'avoir brisé ce tabou télévisuel par le passé, dans des séries comme Oz ou plus récemment The Deuce, il semble évident qu'une polémique est prête à naître dans une Amérique qui reste puritaine, surtout à une époque où le contenu proposé par la chaîne est disponible partout et facilement par tout le monde. Est-ce vraiment une série ado faite pour les ados ? Elle semble plutôt s'adresser à un public adulte et averti... Bref, la fête est finie, mais elle ne fait que commencer !

    Euphoria fait partie de notre sélection des 13 séries HBO qui vont tenter de faire oublier Game Of Thrones :

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Après Game Of Thrones, 13 séries HBO qui vont tenter de vous faire oublier Jon Snow & co
    13 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Rose
      The Wonders year c'était les années coup de coeur en VF? je suis d'accord avec les deux autres aussi, que tu as cité elles étaient pas mal
    • Naughty Dog
      en 20 ans t'as forcément quelques trucs peu dignes d'intérêt ^^
    • The Last Action Zero
      Ha okey... Les frères Scott... Je ne risquais pas trouver. Merci d'éclairer ma lanterne :DSinon, pour zado, il y avait aussi Freaks and Geeks, My So-Called Life, et The Wonder Years. Comme quoi, il n'y avait pas que de la niaiserie( Toute proportion gardé, bien sur ), dans le passé des séries teen américaine :DP.S. : Ouai... Bein... J'ai fallu faire mon malin avec acronyme... Et c'est perdu... Puisque l'emploi de ce terme dans cette situation, n'est pas vraiment exact. ça m'apprendra :D
    • Rose
      C'est une série pour ado, vraiment mauvaise, sauf si t 'aime les trucs cucul la pralineElle se nomme Les frères scott, pour l'acronyme (merci wikipédia) c'est One Tree hill. Je ne savais pas pour le groupe de punk
    • The Last Action Zero
      Bien vu pour Skins. C'est tout à fait ça... Heu... Par contre, je n'ai pas compris ce qu'est OTH... Tu me donnes la traduction de l'acronyme, s'il te plait ?... Par ce que, pour Google, OTH est un vieux groupe de punk montpelliérain :D
    • Rose
      Pas encore vu la série, mais je la vois peut-être comme Skins (choc d'un jeunesse mal dans sa peau, et perdu) et un anti OTH (niaise, cucul). Donc oui une série avec des adolescents mais pour un public adulte. De toute façon les ado ne se contente que de trucs comme Gossip girl, OTH ou Glee.
    • Rose
      Il avait une série qui était dans le juste milieu (juste mon avis) Hartley coeur à vif. Je n'avais aucun mal à m'identifier aux personnages et leur vécu.Ils n'étaient pas niais mais pas non plus des dépressives en puissance.Maintenant probablement que les séries comme Euphoria et Skins montre une jeunesse qui n'est plus celle des années 90.
    • Rose
      Perso j'ai aimé How to make it in America, et Looking comme j'ai aimé Soprano, Sex and the city, True detective, Six feet under, Oz, GOT, Sharp Object Letfovers, j'ai jamais été déçue par une série HBO, j'ai confiance.En ce moment j'adore Deuce et Succession, Westworld
    • Hunnam29
      Moi aussi ça va ! Je trouve juste parfois qu'ils peuvent avoir des séries en deçà de ce que tout le monde connaît (The Wire, GOT, Six Feet Under, True Detective, Oz, Chernobyl...). Ce ne serait pas la première fois qu'ils se mangent un mur et qu'ils arrêtent une série après 2/3 saisons.
    • Icarus B
      essayer de regarder au délà de la premiere couche. y'a un fond dans ce genre de série il fait bcp moins réagir bizarrement
    • The Last Action Zero
      Est-ce vraiment une série ado faite pour les ados ? ... Sérieusement ?... C'est quoi cette question faussement naïve ?... Bien sur, que ça ne pouvait pas en être une... On est sur HBO, quoi... Pas Disney Channel :D
    Voir les commentaires
    Back to Top