Notez des films
Mon AlloCiné
    Yesterday : d'étranges similitudes relevées entre le film et une BD française
    Par Léa Bodin — 27 juin 2019 à 15:45

    Plusieurs médias et internautes ont noté d'étranges similitudes entre le film "Yesterday" réalisé par Danny Boyle et Richard Curtis qui sortira mercredi prochain et la bande dessinée française du même nom publiée en 2011.

    Universal Pictures

    Dans Yesterday, le film de Danny Boyle écrit par Richard Curtis qui sortira sur nos écrans mercredi prochain, Jack Malik, un auteur-compositeur interprète en galère, se réveille dans un monde où les Beatles n'ont jamais existé. Il décide donc de s'approprier leurs chansons pour devenir une star, ce qui le met tout de même face à un sérieux cas de conscience. 

    Ce synopsis est aussi celui d'une bande dessinée écrite par le journaliste et critique français David Blot et illustrée par Jérémy Royer publiée en 2011 aux éditions Manolosanctis, intitulée elle aussi Yesterday, qui se présente comme le premier tome d’une saga, Les Aventures de John Duval & the Futurians. Mardi, David Blot a mis en ligne l'intégralité de la BD sur son compte Facebook et à cette occasion, le journal Libération, qui a vu le film en projection presse, a pu relever d'étranges similitudes entre les deux projets ; des ressemblances troublantes qui ont également été notées par plusieurs médias américains et par de nombreux internautes. 

    Outre le titre et le pitch, on retrouve dans les deux oeuvres la thématique de la culpabilité, que le héros ressent à plagier les tubes des Beatles. Autre élément troublant, l'héroïne, interprétée dans le film par Lily James, porte le même nom que dans la bande dessinée, il est simplement orthographié différemment - Eli dans la BD et Ellie dans le film. A noter que l'on observe aussi des différences entre les deux histoires : elles ne se passent pas à la même époque et la bande dessinée ne montre pas l'ascension du héros, se contentant d'une ellipse. 

    David Blot ne mentionne pas le film dans son post, mais la décision de publier sa bande dessinée en intégralité quelques jours avant sa sortie ne peut tout de même pas être anodine. "En 2011, j’ai été approché à plusieurs reprises pour vendre les droits d’adaptation", a-t-il confié à Libération. "La première fois par un producteur français, et la deuxième pour une boîte hollandaise pour un projet de série télé, mais ça ne s’est jamais fait." Nick Milligan, auteur d’un roman australien intitulé Enormity sorti en 2003, a lui aussi été interpellé par des internautes évoquant des ressemblances avec son livre dans lequel un aspirant musicien qui s'est écrasé sur une planète extraterrestre devient une star en plagiant des chanteurs et groupes célèbres, dont les Beatles. 

    Le scénario du film aurait été réécrit par Richard Curtis après être passé entre plusieurs mains, difficile, donc d'en reconstituer les origines. Quoi qu'il en soit, David Blot s'est bel et bien contenté de publier l'intégralité de son Yesterday à lui et n'a pas accusé Boyle ni Curtis de plagiat. Pour l'instant, il n'est donc pas question que l'affaire soit portée devant la justice. 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Housecoat
      Je suis surpris que tout le monde voit la similitude avec Jean-Philippe et une BD alors que le concept avait déjà été utilisé dans un épisode de la série Chérie, j'ai rétrécie les gosses avec Wayne Szalinski qui se retrouve être le seul à se souvenir d'un groupe musical british (une parodie des Beatles d'ailleurs) et qui remonte dans le temps (ou dans un monde parallèle, je sais plus, je crois qu'il y avait une réplique là-dessus) pour découvrir que ce groupe a existé et que c'était des espions Soviétiques...oui bon là c'était différent mais un univers parallèle parallèle sans Beatles, ça existait avant Jean-Philippe et cette BD. Disney devrait faire un procès. ^^
    • MickDenfer
      Pas de procès ? Que c'est dommage ! :p
    • Morcar
      Que l'idée de la BD lui soit venue du film Jean-Philippe, peut-être, mais ça ne resterait alors qu'une inspiration. Car dans le film il est question d'un fan qui tente de pousser celui qui aurait du être un chanteur célèbre à la devenir, et dans l'autre c'est un artiste qui profite de la place laissée par l'absence des stars pour le devenir à leur place.Par contre si le film de Boyle est à ce point ressemblant à la BD, c'est plus que de l'inspiration.Toute œuvre est forcément plus ou moins inspirée par telle ou telle autre. Mais il y a un fossé entre trouver l'inspiration dans une œuvre, et pomper toute la moelle d'une œuvre pour se la réapproprier.
    • Mechant_chien
      Ouaip.Marrant, tout de même cette similitude avec le film Jean-Philippe.A croire, in fine, que la bédé dont il est question dans l'article soit inspirée de ce film (Jean-Philippe) ... ?
    Voir les commentaires
    Back to Top