Mon compte
    Yellowstone sur SALTO : faut-il rattraper la série portée par Kevin Costner ?
    28 juin 2019 à 18:48
    Mis à jour le 3 sept. 2021 à 08:46
    Corentin Palanchini
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    Le 23 avril, la saison 1 de "Yellowstone" arrive sur la plateforme de streaming. L'occasion de faire le bilan sur ce western moderne, récit de la lutte d'une famille pour sauver ses terres face à aux politiciens retors et aux magnats de l'immobilier.

    De quoi ça parle ?

    Une famille du Montana, avec à sa tête le patriarche John Dutton, possède le plus grand ranch des Etats-Unis. Le clan se bat pour que la vie moderne n'empiète pas sur leurs terres.

    Yellowstone saison 1, à partir du 24 avril en exclusivité sur SALTO - 9 épisodes

    Yellowstone
    Yellowstone
    Sortie : 20 juin 2018 | 42 min
    Série : Yellowstone
    Avec Kevin Costner, Luke Grimes, Kelly Reilly, Cole Hauser, Wes Bentley
    Presse
    2,7
    Spectateurs
    4,3
    Voir sur Salto

    C'est avec qui ?

    Visage buriné coiffé d'un stetson, Kevin Costner joue le patriarche de la famille Dutton, le garant du bon fonctionnement du ranch et des affaires du clan. Il a trois enfants :Kayce (Luke Grimes) a coupé les ponts avec sa famille et vit hors du ranch avec sa femme indienne; Beth (Kelly Reilly) tente de faire fortune pour quitter la ville, Jamie (Wes Bentley), veut de se présenter aux élections locales pour devenir procureur, et enfin Lee (Dave Annable), qui tente de suivre les pas de son père.

    Ça vaut le coup d'oeil ?

    Créée par Taylor Sheridan (réalisateur de Comancheria et scénariste de Sicario) et John Linson (producteur sur Sons of Anarchy), Yellowstone utilise tous les codes du western moderne : une famille divisée que seul rassemble la sauvegarde de l'Empire familial, un père intraitable mais faiblissant, des enfants dont beaucoup sont affectés par le milieu privilégié mais dur dans lequel ils ont grandi, et des conspirateurs qui œuvrent à leur chute.

    Cette première saison réalisée par Taylor Sheridan (qui a ensuite délégué la saison 2 à d'autres metteurs en scène) instaure une atmosphère propre au drame familial plutôt qu'une surenchère d'action. Un rythme plutôt lent qui a parfois tendance à plomber la narration de certains épisodes.

    Cpendant, le travail sur l'évolution des personnages et le soin apporté à la direction de la photographie rattrapent ce manque de rythme. On est vite happés par le machiavélisme des ennemis de la famille Dutton, avançant leurs pions politiques et organisant des manigances toujours plus habiles pour saper leur travail.

    Quant au clan Dutton, celui-ci n'est pas montrée comme victime de rapaces qui chercheraient à récupérer ses terres ancestrales. Ses membres révèlent rapidement leur part sombre, n'hésitant pas à avoir recours à la violence et aux mêmes méthodes d'intimidation que leurs adversaires. 

    La reconstitution de la vie au ranch est minutieuse, Taylor Sheridan ayant grandi dans un ranch et voulant apporter un vrai souci de réalisme à la série. Sauf que le "Dutton ranch" n'est pas un ranch comme les autres : si quelqu'un vous cause du tort, il faut répliquer et ne pas faire dans la dentelle.

    On parle ici de coups de manche de pioche et de marquage au fer rouge. Pour illustrer cet aspect violent de la vie dans les contrées sauvages, le personnage du contremaître imposant le respect (joué par Cole Hauser) et ses hommes prêts à tout pour le suivre est très réussi. A travers cette famille du Montana attachée à son pouvoir quitte à flirter avec le gangstérisme, la série interroge sur la prédominance des liens familiaux sur la justice.

    Elle met aussi en lumière le quotidien de personnages Amérindiens, entre le patron de casino souhaitant récupérer les terres des Dutton pour les rendre aux Natives (Gil Birmingham, déjà vu dans Comancheria et Wind River de Sheridan) et une institutrice souhaitant enseigner au peuple de la réserve sa véritable histoire et se réapproprier une culture que les colons ont tenté d'éradiquer (Kelsey Asbille, révélée dans Wind River).

    Tous ces éléments font de Yellowstone une série réussie, passée jusqu'ici inaperçue en France. Lors de son lancement en juin 2018 sur la chaîne Paramount, elle avait pourtant été le plus gros succès de la saison estivale aux États-Unis avec 5,1 millions de téléspectateurs par épisode, toutes plateformes confondues. 

    Avec désormais 5 saison au compteur, la série débarque enfin chez nous sur SALTO et saura ravir les amateurs du genre, entre les grands espaces du Montana, les luttes de pouvoir et la violence propre au territoire, et surtout le retour de Kevin Costner dans un rôle de premier plan.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Anne-Marie F.
      Longmire que j'ai beaucoup aimé a fait un formidable flop en France. Je ne donne pas cher de l'audience de Yellowstone en France
    • Diego M
      C'est quand meme formidable de ne pas trouver de diffuseur en france. Kevin costner quoi, c'est pas alain déguin!!!
    • sonnydu94
      Je la dévore cette série, magistrale, on retrouve tout ce qui faisait la reussite de Sons of Anarchy, Cole Hauser en Rip est impressionnant et Costner , impeccable.
    • Rose
      Oui mais au moins ils en parlent, c'est déjà ça.
    • seke
      Tu sais les séries que tu cites étaient des séries du cable et/ou qui faisaient des audiences plutôt confidentielles aux USA.
    • The Toxic Avenger
      C'est très secondaire.
    • The Toxic Avenger
      Créé par un producteur de Sons of Anarchy, je me disais justement que le groupe des cowboys marqués au fer rouge ça me faisait penser à Sons of Anarchy.
    • Natasha R.
      Top show, ça serait dommage de passer à coté, mon coup de coeur de l'an dernier.
    • Rose
      C'est vrai.Bon la France n'est pas vraiment une référence, de nombreuses séries excellentes ne sont pas ou peu connu ici, (Leftovers, The Americans, Friday Night Lights, The newsroom, A la maison blanche, Soprano), ça c'est pour celles qui ont malgré tous un réseaux de fans ici !Roseanne qui est très américains ((Je ne me souviens pas de quel genre de succès elle a eu en France quand elle était diffusée sur M6).
    • Rose
      Super série enfin une qui parle des Amérindiens.
    • Teddy P
      excellente série , mais qui je pense aura du mal a trouvé sont public en France et en Europe, car le sujet est très made in USA
    • kevsly
      Une superbe série. Elle est là la revanche de Kevin Costner à Hollywood. Il aura réussi un impressionnant come-back durant la décennie 2010 (avec ça, la mini-série Hatfields and McCoys, the highwaymen et des seconds rôles marquants dans the company men, man of steel, les figures de l'ombre, et le grand jeu). L'un de mes plus grands modèles d'hommes!
    Voir les commentaires
    Back to Top