Mon AlloCiné
    Dark Crystal sur Netflix : "Ce que vous voyez est réel, avec de vraies marionnettes et de vrais décors"
    Par Propos recueillis par Emmanuel Itier au Comic Con de San Diego 2019 — 28 août 2019 à 19:00

    L'acteur Taron Egerton, le réalisateur Louis Leterrier et la productrice Lisa Henson étaient de passage au Comic Con de San Diego pour présenter et défendre leur série Dark Crystal : le temps de la résistance, prequel du film sorti en 1982.

    AlloCiné : Taron, étiez-vous familier avec le film d’origine et comment vous êtes-vous préparé pour ce rôle ?

    Taron Egerton : J’ai vu le film quand j’avais tout juste 6 ou 7 ans. Mon père me l’avait montré en vidéo. Je l’ai trouvé à la fois effrayant et envoûtant. Je suis un fan du cinéma d’horreur et il y a quelques éléments horrifiques dans Dark Crystal. Alors quand on m’a approché pour jouer Rian, il y a tout juste 18 mois, je n’ai pas hésité une seconde. De plus, après avoir parlé avec la productrice Lisa Henson, j’ai compris qu’avec la technologie d’aujourd’hui la série serait encore plus à couper le souffle que ne l’était le film en 1982 ! Pour rentrer dans la peau de Rian il m’a suffi de parler avec le réalisateur, Louis Leterrier qui m’a aidé à trouver la voix de mon personnage. C’est un vrai travail d’équipe. Quelque part ce fut un boulot épuisant pour moi car il y a énormément de scènes d’action dans le film. Pour que cela "s’entende" plus vrai que nature il me fallait vraiment être plein d’énergie dans le studio d’enregistrement. Ce fut donc un rôle très physique, au-delà de toute attente. J’ai hâte que vous puissiez voir le résultat qui est au-delà de tout ce que je pouvais penser.

    Allons-nous vous entendre chanter dans la série ?

    Taron Egerton : Absolument ! Et vous pouvez imaginer le plaisir que j’y ai pris !

    Quelle approche avez-vous eu quant à l’adaptation du film en une série de plusieurs épisodes ?

    Lisa Henson : C’est vrai que la construction de la narration est différente lorsque l’on se lance dans une série de 10 épisodes. Et la fin, vous le verrez, est aussi poétique que celle du film. Pour moi c’est avant tout un film sur l’espoir, sur le combat pour la vie et c’est que nous faisons tous dans notre quotidien. Quel que soit le défi et les difficultés, nous apprenons à faire face et à avancer. Et nous apprenons à le faire ensemble. 



    Taron Egerton : C’est clair que nous avons créé une série dans l’esprit du film, cela s’appelle Dark Crystal et non pas The Sound of Music. Donc, même si je chante dedans on est loin de la comédie musicale familiale !

    Lisa Henson : Comme le disait l’un de nos scénaristes il ne s’agit pas du Light Crystal mais du Dark Crystal. Mais soyons clairs, ce n’est pas un reboot mais un préquel. Cette série doit vous faire aboutir à ce qui se passe dans le film. Nous avons donc bien pris en considération tout ce qui s’y passe et tous les personnages que vous connaissez déjà. Donc, attendez-vous à être remuer et sur le bord de votre siège…

    Grace aux images CGI tout paraît beaucoup plus majestueux


    Louis Leterrier : De plus, la société de Jim Henson, dirigée maintenant par Lisa [sa fille ndlr] avait développé un nombre incroyable d’histoires se situant avant, pendant et après le film. Pour moi ce fut une chance d’avoir tout ce choix d’éléments créatifs. Mais en même temps ce fut un casse-tête pour donner un sens à une nouvelle histoire qui allait pouvoir tenir la route pendant 10 épisodes. De plus le film a des armées de fans de par le monde et donc il nous a fallu rester fidèle à l’état d’esprit de Dark Crystal et de ces personnages que tout le monde adore. Bien sûr, c’est également une opportunité pour nous de faire découvrir aux nouvelles jeunes générations le monde fantastique de Jim Henson. Je suis fier et à la fois humble face à cette aventure énorme que l’on m’a confiée. Je l’ai travaillé avec amour et passion et je pense que c’est ce qui en ressort en regardant la série. Il ne faut pas oublier que c’est l’un des films qui m’a énormément marqué dans ma vie cinématographique et que j’étais totalement renversé la première fois que j’ai vu Dark Crystal.

    Avez-vous, comme pour le film, utilisé uniquement des marionnettes ?

    Louis Leterrier : Etant donné la perfection des effets digitaux nous ne pouvions passer dessus. Et donc, même si la base de la série est tournée entièrement avec des marionnettes, nous avons "rehaussé" les effets avec des images digitales en post-production. Le résultat est purement incroyable. Grace aux images CGI tout paraît beaucoup plus majestueux. Également, pour les expressions faciales des marionnettes, lorsqu’un personnage doit cligner de l’œil par exemple. Mais les 3/4 de ce que vous voyez est réel, avec de vraies marionnettes et de vrais décors. Nous avons presque tout créé de nos mains : la moindre feuille sur les arbres, le moindre costume pour habiller nos héros.

    Avez-vous utilisé certaines des marionnettes du film ?

    Lisa Henson : Non, car soit ces marionnettes sont dans des musées ou soit elles sont en trop mauvais état. Les marionnettes construites dans les années 80 étaient trop fragiles pour résister au temps. Mais nous nous sommes inspirés des modèles et dessins originaux pour en construire de nouvelles pour la série.



    Est-ce que vous pensez que c’est le meilleur moment pour ressortir Dark Crystal avec le grand retour de l’esprit des années 80 ?

    Lisa Henson : C’est certain que lorsque l’on voit toutes ces séries comme Stranger Things, qui est aussi sur Netflix, et autres, on ne peut penser que c’est le moment parfait pour Dark Crystal d’être également programmé. Netflix a été le parfait partenaire car depuis le début ils nous ont fait totalement confiance. Et vraiment aveuglement, sans rien nous demander jusqu’à ce que nous leur ayons montré les premiers montages. Cette série n’aurait jamais pu être financée avec un studio classique. Donc nous sommes vraiment reconnaissant à Netflix car ils ont été le parfait mécène pour nous et pour le monde de Dark Crystal.

    Vous avez un casting parfait pour cette série, cela a été facile de signer tout ce beau monde ?

    Louis Leterrier : Vous plaisantez ! Ce fut le casting le plus facile et rapide de ma vie. Tout le monde voulait faire partie de cette folle aventure. Tous les gens que nous voulions comme Taron ou Mark Hamill sont montés à bord à la première conversation ! A l’arrivée quel cast de stars : Awkwafina, Helena Bonham Carter, Taron Egerton, Mark Hamill, Jason Isaacs, Toby Jones, Simon Pegg, Mark Strong, Sigourney Weaver etc… Je suis à bout de souffle ! Et attendez de regarder également le documentaire que nous avons tiré de cette incroyable production. C’est la cerise sur le gâteau, à ne pas manquer !

    Dark Crystal : le temps de résistance est disponible sur Netflix. 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Dark Crystal Age of Resistance sur Netflix : un making of montre les poupées en action
    • Dark Crystal sur Netflix : les héros de la série s'affichent
    • Dark Crystal fête ses 35 ans : 5 choses que vous ignoriez peut-être sur le film
    Commentaires
    • Satirycon
      C'est pourtant écrit en Français, les prises de vues ont été faites avec des marionnettes, mais des images numériques ont été ajoutées ensuite. Il y a donc du compositing, ce qui est banal de nos jours, pour rendre les yeux et les expressions faciales plus réalistes par exemple (ce qui est spécifié). Cela n'a rien à voir avec l'étalonnage.
    • Justice Prime
      Tout film même sans effets spéciaux passe en post-production pour retravailler les images . Ça n’enlève rien au titre que les décors et personnage ne soient pas des effets numérique .
    • okinawa02
      Titre de l'article: ce que vous voyez est réel...plus tard dans l'article: nous avons rehaussé les effets avec des images digitales en post-production....
    Voir les commentaires
    Back to Top