Notez des films
Mon AlloCiné
    Peaky Blinders saison 5 : ce qu'il faut retenir du premier épisode [SPOILERS]
    Par Mégane Choquet — 26 août 2019 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Attendue depuis deux ans, la diffusion de la saison 5 de Peaky Blinders a démarré ce dimanche 25 août sur la BBC au Royaume-Uni. Cette nouvelle fournée d'épisodes vaut-elle le coup après avoir vu le season premiere ? Attention, spoilers.

    Deux ans après la saison 4, Peaky Blinders revient pour six nouveaux épisodes sur la BBC au Royaume-Uni. Le premier chapitre de cette cinquième saison, diffusé ce dimanche 25 août, est un excellent retour aux sources pour la série créée par Steven Knight. Après un petit bond dans le temps, la saison 5 débute le 29 octobre 1929, le "mardi noir" du krach de Wall Street, fatale crise boursière à la Bourse de New York. Cette débâcle économique va marquer un tournant dans la vie des Peaky Blinders.

    Alors que tous les membres de la famille Shelby jouissent des efforts accomplis au sein de l'entreprise, Thomas (Cillian Murphy) a trouvé son équilibre entre sa vie de famille et sa place au Parlement. C'était sans compter le krach de Wall Street qui va chambouler l'existence luxueuse des Peaky Blinders, fruit d'une vie de sacrifices et d'épreuves. Obligés de se rassembler à Birmingham, Thomas, Arthur (Paul Anderson), Ada (Sophie Rundle), Polly (Helen McCrory), Michael (Finn Cole) et Finn (Harry Kirton) vont devoir tout mettre en œuvre pour ne pas tout perdre.

    LA GRANDE DÉPRESSION DE TOMMY SHELBY ANNONCÉE

    Heureusement pour le clan, Thomas s'est servi de son statut de député et de ses connexions avec le Parlement et la police pour que ses hommes effectuent des petites missions bien payées qui arrangent tout le monde. Des procédés qui ne sont pas du goût de sa soeur Ada ni de sa compagne Lizzie (Natasha O'Keeffe). Et pourtant, c'est encore et toujours grâce à Tommy que les Shelby sont en sécurité. Ce premier épisode pose parfaitement les bases d'une nouvelle intrigue alléchante et nous tient en haleine du début à la fin en promettant la plus grande crise familiale que les Shelby aient jamais connue.

    BBC

    Entre la grossesse d'Ada, des ennemis potentiels appelés "The Angels of Retribution" et la rencontre avec Oswald Mosley (Sam Claflin), le chef de l'Union Britannique des Fascistes, Thomas a du souci à se faire. C'est le début de la Grande Dépression et Tommy semble en être le parfait reflet. Le leader des Peaky Blinders, homme d'affaires aguerri et politicien stratège dans l'âme, va avancer seul et répète d'ailleurs tout au long du premier épisode : "Personne ne m'écoute, putain". Si Thomas a toujours une longueur d'avance, sa grande assurance pourrait aussi être son talon d'Achille, comme le mentionne sa soeur Ada.

    Peaky Blinders a toujours excellé à mettre en scène un anti-héros convaincant et passionnant et ne cesse de s'améliorer de saison en saison. Si la cinquième salve d'épisodes s'annonce bien plus sombre et violente que les précédentes, le season premiere amorce un retour aux sources pour la série qui présentait Thomas comme une âme torturée et solitaire depuis son retour du front. Malgré sa réussite et son sens de la famille, il semblerait que le leader du clan Shelby doive à nouveau faire face à ses vieux démons. La scène où il discute avec le fantôme de Grace, l'amour de sa vie, présage une nouvelle descente aux enfers pour Thomas. Court-il à sa propre perte ? Réponse dans les prochains épisodes.

    La saison 5 de Peaky Blinders est en cours de diffusion sur la BBC au Royaume-Uni et sera disponible dès le 4 octobre sur Netflix en France.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Peaky Blinders : Netflix annonce la date de diffusion de la saison 5
    • Peaky Blinders saison 5 : une date et des premières infos
    • Peaky Blinders saison 5 : une première bande-annonce explosive
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top