Mon compte
    Bande-annonce Lola vers la mer, un film sur la transidentité avec Benoît Magimel
    14 nov. 2019 à 12:00
    Laurent Schenck
    Laurent Schenck
    -Journaliste rédacteur base de données
    Passionné par les films qui traitent de la criminalité au sens large, Laurent Schenck travaille sur la base de données cinéma du site. Ses missions sont les suivantes : la rédaction de biographies et secrets de tournage, l'enrichissement de castings/fiches techniques et la revue de presse.

    Découvrez la bande-annonce de "Lola vers la mer", un road movie dans lequel Benoît Magimel et sa fille transgenre apprennent à s'aimer. A découvrir en salles le 11 décembre.

    2019 est riche en rôles intenses pour Benoît Magimel. Après avoir repris son personnage de Vincent dans la suite des Petits mouchoirs et joué un quarantenaire mélancolique dans Une fille facile, le voici à l'affiche de Lola vers la mer. Dans ce drame présenté au festival d'Angoulême, l'acteur incarne le père d'une jeune fille transgenre, qu'il rejette. Suite à un décès, il est amené à se rendre, avec elle, jusqu’à la côte belge. Un voyage au départ difficile, qui va petit à petit leur permettre de se retrouver et s'aimer.

    Les Films du Losange
    Mya Bollaers et Benoît Magimel

    Mya Bollaers, une actrice transgenre en lice pour les Révélations aux César 2020 (et qui pour l'occasion fait ses premiers pas au cinéma), interprète Lola. Le film, dont la date de sortie est fixée au 11 décembre, est réalisé par le Belge Laurent Micheli, un metteur en scène issu du théâtre. Il s'agit de son deuxième long métrage après Even Lovers Get The Blues, qui dresse le portrait amoureux et sexuel d'une jeunesse désabusée. Le cinéaste explique pourquoi il a voulu traiter du sujet de la transidentité :

    "Je crois que souvent au cinéma, le besoin de raconter un récit naît d’une double envie : l’une intime, l’autre politique. La raison intime c’est le besoin de me replonger dans ma propre adolescence, dans cette période où le monde adulte me paraissait violent, archaïque, peu à l'écoute de la jeunesse et de ses besoins. La raison politique, c’est le besoin d’écrire un personnage principal issu d’une minorité et de le porter en haut de l’affiche, lui donner cette tribune et cette visibilité."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • pat T.
      pourquoi pas
    Voir les commentaires
    Back to Top