Mon AlloCiné
    Star Wars 9 : comment interpréter la fin de L'Ascension de Skywalker ? [SPOILERS]
    Par Mégane Choquet — 19 déc. 2019 à 19:00

    Au cinéma depuis le 18 décembre, L'Ascension de Skywalker clôture la saga Star Wars en apportant beaucoup de réponses mais aussi des pistes de réflexion. Comment interpréter cette fin tant attendue ?

    2019 and TM Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

    Attention, spoilers ! Les paragraphes suivants révèlent des spoilers sur L'Ascension de Skywalker et la saga Star Wars. Si vous ne souhaitez pas en connaître la teneur, ne lisez pas ce qui suit.

    La saga Star Wars s'est achevée ce 18 décembre au cinéma avec la sortie de L'Ascension de Skywalker, neuvième et dernier volet de l'épopée intergalactique. Qu'il plaise ou non aux fans, le film répond aux questions essentielles posées dans cette nouvelle trilogie et offre un certain éclairage sur la saga en elle-même. On apprend enfin les origines de Rey (Daisy Ridley), héroïne en pleine quête d'identité constamment à la recherche de figures parentales qu'elle trouve en Leia (Carrie Fisher), Luke (Mark Hamill) et Han (Harrison Ford). Malgré la volonté de Rian Johnson de n'en faire qu'une fille de paysans dans Les Derniers JediJ.J. Abrams balaie net cette intention en révélant que la Jedi en herbe est en réalité la petite-fille de Palpatine (Ian McDiarmid), le politique Sith indécrottable de la saga qui a préparé sa vengeance et son Dernier Ordre, tapi dans l'ombre sur la planète Exogol.

    Si les rumeurs persistaient à voir en Rey la fille de Luke, il n'en est donc rien. Alors pourquoi donner ce titre, L'Ascension de Skywalker, à ce dernier film sachant que Rey est l'héroïne de cette nouvelle trilogie ? Tout simplement parce que la jeune femme se choisit ce nom à la fin du film lorsqu'elle retourne sur Tatooine et fait face aux deux soleils, comme Luke et Owen et Beru avant elle. Par la même occasion, elle choisit sa famille et son camp, le côté clair de la Force, et renie totalement sa filiation à Palpatine. Elle se fabrique d'ailleurs son propre sabre laser jaune et enfouit dans le sable ceux de Luke et Leia. Mais ce n'est pas la seule Skywalker en jeu puisque Ben Solo/Kylo Ren (Adam Driver) choisit le chemin de la rédemption après l'intervention de Leia puis le souvenir empli d'émotions de Han. En se sacrifiant pour donner le reste de son énergie à Rey, Ben s'élève en tant que Skywalker pour rejoindre les anciens disciples de la Force, comme l'ont fait Qui-Gon (Liam Neeson), Obi-Wan (Ewan McGregor), Yoda (Frank Oz), Luke et Anakin (Hayden Christensen) avant lui.

    Par ailleurs, J.J. Abrams rappelle clairement avec L'Ascension de Skywalker que la saga Star Wars a aussi pour trame de fond l'histoire de Palpatine, l'homme politique qui organise les guerres des étoiles. La menace de ce seigneur Sith plane sur les trois trilogies. Ce dernier volet redonne de l'importance à Palpatine dans la saga alors que les deux précédents volets ne faisaient pas mention de lui. Son parcours présente par ailleurs des similarités avec celui d'Anakin Skywalker, autre pierre angulaire de la saga avec qui il partage un lien indéfectible. Les deux ont dévié de leurs principes d'origine, des Jedi pour l'un, et des Sith pour l'autre, en ayant une famille. Et leurs descendants, Ben et Rey se sont battus avant de collaborer et de former une dyade puissante. L'Ascension de Skywalker remet les principes de la famille, de la filiation et du poids du passé au cœur de l'intrigue.

    Star Wars: L'Ascension de Skywalker
    Star Wars: L'Ascension de Skywalker
    Sortie le 18 décembre 2019 | 2h 22min
    De J.J. Abrams
    Avec Daisy Ridley, Adam Driver, Oscar Isaac, Keri Russell, John Boyega
    Presse
    3,1
    Spectateurs
    3,1
    louer ou acheter

    Spotlight - Star Wars 9 : La Rédac débriefe L'Ascension de Skywalker [SPOILERS] :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Darkreveur
      Non, c est bien qu il soit sensible à la Force ^^
    • Morcar
      Sauf que Rey est la seule à ne pas avoir flanché, Ren avait déjà cédé une fois au côté obscure et aurait donc pu le faire de nouveau.Personnellement, je trouve cette fin parfaite. Le sang de Jedi des Skywalker, qui venait de nulle part (Anakin n'a pas de père) s'est éteint, mais leur nom perdure avec du sang de Palpatine. C'est juste génial comme idée !!
    • Seb
      Revois le 4 et le 5 alors ^^ Et un baiser c'est pas un début de romance non plus ?
    • Broz3r Vader
      y'a pas de romance, y'a éventuellement le début d'un triangle amoureux, mais tellement au début qu'en fait y'en a pas.
    • Seb
      Ouaip mais dans ce cas tu développes pas tes persos pour faire une romance progressive pour rétropédaler avant qu'ils sachent la vérité , dans ce cas tu assumes et tu les fais se calmer dés qu'ils sont au courant , pas avant, sinon il y a aucune justification pour arrêter l'arc ^^
    • DjFab57
      Et pourquoi pas, puisqu'ils ne savaient pas qu'ils étaient frère et soeur.
    • DjFab57
      Pitoyable parce que tu aurais préféré autre chose, sinon elle n'a rien de pitoyable !
    • Johnson J.
      Il est sensible à la force, Abrams l'a dit récemment
    • Helretik
      Avouer ses sentiments ^^
    • Twiss-ty
      De toute évidence, ils n'avaient pas d'histoire globale pour l’entièreté de la trilogie, quoique Kathleen Kennedy veut nous faire croire, mais seulement quelques lignes directives. Et encore, perso, j'ai des doutes. Toujours d'après Kennedy, des discussions auraient été faite lors de SW7 sur la direction à prendre, mais ni Johnson, ni Trevorrow (Réal initialement prévu), fessaient partie des discussions, puisqu'ils ont été engagé bien après. Le mémo, s'il y en avait un, a dû se perdre, puisque R. Johnson a pu écrire son film comme il le souhaiter, quitte à être en contradiction avec ce que SW7 avait pu poser comme base. Trevorrow, lui, n'ira pas bien loin. Certaines personnes jugeaient que son script s'éloignait trop de la direction prévu (directions prises lors de ces fameuses discussions). Après ça, des tensions entre Trevorrow et Lucasfilm/Disney son apparu suite à la demande de réécriture de son script. J.J Abrams fu rappelé. Il a été dit qu'à la suite du décès de Carrie Fisher, les scénariste fut contraint de repartir sur un tout nouveau script, ayant pour devoir d'inclure des scènes non utilisé des épisodes 7 et 8 de Carrie Fisher. Abrams déclara qu'ils n'avaient pas de script alors qu'une daté étaient déjà calé. Autant dire qu'eux même ne savaient comment ça allait se finir. Leur plus gros défis, aura surtout était de trouver comment rattraper au mieux le bazar que Johnson avait foutu.
    • Zewil Avis Cine Express
      Alors, ascension ou gadin intersidéral? Pour moi la vérité se situe un peu au milieu... Voici ma critique sans spoiler ni divulgâchis de ce Star Wars épisode 9 L'ascension de Skywalker! J'espère que ça vous plaira, d'autant que j'ai été recruté pour une mission spéciale par un grand maître Jedi pour effectuer cette critique!On se débriefe ça ICI 👉https://youtu.be/nRPyHdxZTa0
    • Seb
      C'est pas le premier opus qui détermine quoi que ce soit ^^ Au contraire on remarque que la relation luke/leila fait un virage à 180 °C ^^
    • Seb
      Si c'était bien ancré il n'y aurait pas eu de début de romance Luke Leila , par exemple.
    • Gabriel Hemery
      non le 4 n'était pas prévu pour être le début d'une trilogie, il espérait mais c'est toutquelques idées étaient mises en place mais pas le plan de toute la trilogie.
    • Broz3r Vader
      les deux trilogies de Lucas ont été pensé comme une seule, les dialogues du 4 montrent bien que ses idées étaient déja bien ancrées.
    • Seb
      La seule trilogie a avoir été totalement pensée comme telle dés le début c'est la prélogie ^^
    • Gondolin17
      En fait il y a une question que je me pose en lisant ça et en ayant vu le 9 hier, c'est comment on peut penser une trilogie en ayant un scénario à ce point bancal et pas coordonné ?On m'a dit : - Bon le 7 était moyen, on va voir le 8 et on espère que ça va monter en puissance.Puis : - Bon le 8 était complètement improbable et Johnson a foiré son film mais on espère que Abrams va remettre de l'ordre dans tout ça pour le 9Et là : - Bon finalement Abrams a décidé de tirer un trait sur ce qui a été fait avant et d'imposer Palpatine comme LE grand méchant de cette trilogie (alors qu'il n'a jamais été évoqué depuis la fin du 6).Ma deuxième question c'est : Est-ce qu'ils ont pensé ça comme une trilogie ou juste comme une série de films plus ou moins unitaires avec chaque réalisateur qui fait table rase sur une grande partie des idées de son prédécesseur ?En somme, y a t'il un pilote dans le vaisseau Disney ?
    • Jean-Paul De Brandt
      J'ai été à la séance de 17 heures au Kinépolis de Bruxelles et bien il n'y avait même pas 50 personnes dans la salle ! Et pourtant c'était en Laser Ultra et son Atmos !! Alors quoi penser pour le premier jour en salle ?
    • Justice Prime
      J'ai apprécié cette conclusion et je suis rassuré car c'était vraiment pas gagné de réussir la fin de cette trilogie mouvementé et bien bancale - -' C'est vraiment pas glorieux par moment , le scotche scénaristique ne tien pas toujours mais bon le spectacle y est avec pas mal de bon moment et une fin satisfaisante quand même . Il était temps que cela ce finisse . Croisons les doigts que la future trilogie sera écrite en entier et pas au fur et à mesure cette fois :/
    • M3TT3WS F4RR4LL
      Un acte manqué que ce film. Il n'est pas a jeter contrairement au septième mais c'est une réalisation petit bras, beaucoup aurait du être ajouté. La fin est minimaliste sans grandeur ni ingéniosité.Aucune bataille de sabre digne de ce nom contrairement au huitième qui a mis des gnons à quasiment toute la saga sauf l'épisode 1 (maul) et 3. Le gros point noir de ce volet, l'absence de vrai duel : Rey + les fantomes de la force contre Palpatine.Et les chevaliers de ren ? NADA. RIEN. Un petit duel à la hache dans le noir. Déception totale. Vraiment dommage. j'irais voir le vrai star wars, il s'appelle The Mandolarian.
    Voir les commentaires
    Back to Top