Mon compte
    Star Wars 9 : comment Luke et Leia ont-ils été rajeunis ?
    6 févr. 2020 à 18:20
    Thomas Imbert
    Thomas Imbert
    -Chef de rubrique - Infotainment
    De la Terre du Milieu aux confins de la galaxie Star Wars en passant par les jungles de Jurassic Park, il ne refuse jamais un petit voyage vers les plus grandes sagas du cinéma. Enfant des années 90, créateur des émissions Give Me Five et Big Fan Theory, il écrit pour AlloCiné depuis 2010.

    Le rajeunissement numérique de Luke et Leia, les batailles spatiales, les combats au sabre laser... Découvrez l'incroyable making of de "Star Wars : L'Ascension de Skywalker" dévoilé par ILM.

    Lucasfilm Ltd.

     

    Comment Luke et Leia ont-ils été rajeunis pour la séquence de flash-back de Star Wars : L'Ascension de Skywalker ? Comment l'équipe des effets spéciaux a-t-elle réussi à intégrer Carrie Fisher dans le film ? Et de manière plus générale, comment les artistes numériques ont-ils donné vie aux nombreuses batailles spatiales, duels au sabre laser et créatures en tous genres que l'on voit dans l'épisode 9 de la saga ? 

    En 4 minutes chrono, une impressionnante vidéo de making of récemment dévoilée par la célèbre société Industrial Light & Magic nous permet de revenir sur les coulisses du film, et de mieux en comprendre tous les mécanismes. 

    On y apprend notamment que le visage de Carrie Fisher a été recréé grâce à des prises de l'épisode VII, et que ses cheveux et vêtements ont été modifiés numériquement. Que Babu Frik a été animé par 6 marionnettistes différents. Ou encore que le plan sur lequel on voit la flotte de la Résistance réunie rassembla 16 000 vaisseaux, et a nécessité 8,4 millions d'heures de temps de calcul. 

    (Re)découvrez notre blind-test spécial "Star Wars" avec Anthony Daniels...

    Star Wars : Anthony Daniels (C-3PO) tente notre blind-test sur les créatures de la saga

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Paul.A
      Salut,c'est joli mais loin d'être parfait , quand ils rajeunissent les personnages notamment.Quand on regarde derrière , ça semble être une belle avancée mais rien d'extraordinaire aujourd'hui.Je pense même que toute cette techo. sera voire est presque disponible pour n'importe quel quidam voulant s'y intéresser (ya qu'a voire le Deepfake).
    • Bacta142.
      Oui mais il lui ressemble plus dans son apparence et ses actions. :)
    • Bernard L
      Pas d'accord.Le scénario fait parti d'un film. C'est le noyau, mais ça ne fait pas tout.
    • Bernard L
      Non mais Obi wanw, il n'a pas été conçu par la Force x)
    • Bacta142.
      Pas tellement quand on voit son destin. C'est Obi-Wan, Jésus (voire Qui-Gon :)
    • Pierre C.
      Nullement. Je dis juste que l'intérêt du scénario prime sur celui des effets spéciaux.
    • Bernard L
      Non.. Enfin, tu me diras, Anakin, c'est Jésus.. 😁
    • Bernard L
      Tu confirmes ce que je dis, donc ?
    • Blasi B
      agree to desagree :) je dois avouer personnellement que ces effets spéciaux et abondance de fond vert ne m'ont jamais déranger :) je prend toujours autant de plaisir devant ces films ...
    • Bacta142.
      Rey c'est la Sainte-Vierge.
    • Pierre C.
      Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre comme sottises, franchement 😄!
    • Bernard L
      Enfin, c'est surtout qu'il fallait copier la TO et puis.... Rey est seule. Faut bien qu'elle ait des nounous, des parents pour la guider, la pauvre.Quand tu vois la tête de son papy....On peut comprendre son traumatisme.
    • Stringer B
      À moins que tu dises que le IX n'a pas de super effets numériques et que du coup il a moins d'excuse que le I auquel cas oui je suis d'accord. Mais le CGI a autant sa place que des décors réels. Ils ont tous les deux leurs avantages et leurs inconvénients et en fin de compte généralement quand on est dans le worldbuilding de cette ampleur, mieux vaut mélanger les techniques.
    • Stringer B
      Ne t'en fais pas je les ai regardés tous cinquante fois. Tu as des trucs bien sûr, Orthanc au début alors que l'Isengard est encore boisé, ça pique un peu, tu as des passages dans certains environnements. Mais le mélange des techniques donne un résultat qui a mille fois mieux vieilli qu'un truc comme la prélogie. Ne serait-ce que quelque chose comme le Balrog, complètement prodigieux ce qu'ils ont réussi à faire, et la tête que ça a encore aujourd'hui. Quand tu compares ça au bestiaire de la prélogie par exemple, le contraste est accablant. Et même quand le CGI n'est pas de grande qualité, on va dire comme par exemple avec le troll dans la Moria (qui n'est pas super bien incrusté), ils réussissent à le faire interagir avec un environnement qui lui est construit de telle sorte qu'on peut au moins suspendre son incrédulité et croire à l'influence de sa présence sur ce qu'il y a autour de lui.
    • Stringer B
      Plus de raison de quoi ? Je ne comprends pas. D'utiliser des lieux réels ? C'est juste une technique comme une autre.
    • Bacta142.
      Donc elle a renoncé comme Luke. J'adore cette famille qui génère des monstres pour ensuite se dédouaner de les affronter.. Cette trilogie est en fait un bon plaidoyer pour l'avortement.
    • NEZ
      Les flash back et les scènes d'actions au ralenti...sont des hérésies
    • NEZ
      euuuh regarde à nouveau le eigneur des abnneaux je sais je sais c'est long, mais il y a des scènes qui en arrachent vraiment, non mais vraiment.
    • NEZ
      Je suis d'accord mais au moment de l'épisode 1 on était au début de l'ère numérique et Lucas ne maîtrisait pas ses nouveaux gadgets, donc plus désagréable plus visible. Il n'y a plus de raison maintenant.
    • Stringer B
      Pour Kashyyk ils n'ont pas tourné en Chine ils ont fait la même chose que pour l'Etna, c'est prendre des images aériennes en Chine, et en Thaïlande et les intégrer à la composition numérique. Par ailleurs tout ce qui se passe sur la planète est du numérique. Et en effet, pour Mustafar il a utilisé des images d'éruption, mais c'était plus pour servir de base. L'effusion concernée était mineure d'ailleurs.Ben pour ce qui est de l'image, un oeil averti peut encore faire la différence entre un lieu réel hautement modifié et un lieu entièrement créé en CGI. Après je t'ai dit ça reste une question de ce que tu fais avec ta caméra, qu'elle existe ou pas. Ensuite, pour tes acteurs ça doit être plus pratique de tourner dans quelque chose d'un peu vrai (même si au fond tant qu'il y a des éléments de décor construits, en vérité, ils sont contents ce que je comprends et ça n'implique pas forcément de géographie réelle).Pour Coruscant, ben sur des plans aériens, évidemment que l'abondance de CGI est compréhensible. Ça me gonfle un peu plus quand on est en intérieur. La bibliothèque des Jedis, le Temple, tous les intérieurs de vaisseaux aussi, tout ça est quand même très laid. C'est une chose qu'il n'y ait aucun lieu sur terre qui puisse susciter un Ce sera mon Coruscant, c'en est une autre que même les sièges soient parfois en numérique. Et ça vaut pour l'ensemble des planètes de la prélogie. Pour Geonosis, y avait largement moyen de faire mieux que ce qu'on a eu, que ce soit en numérique ou en réel. Au moins pour l'arène. C'est juste laid. Il n'y pas d'ombres, ni de textures un peu sympas, on dirait une map de jeu vidéo de la fin des années 90s et des skins qui se battent. Pour moi c'aurait été plus simple de faire ce qu'a pu faire un Ridley Scott avec les scènes d'arène dans Gladiator, avec pas mal de construit et un mélange des techniques, mais le pb c'est que même en regardant le Seigneur des Anneaux à l'époque, qui n'a pas coûté moins cher que les préquels, tu vois bien que même des plans tout aussi chargés numériquement sont plus accomplis, plus détaillés, mieux faits. Y a autant de CGI dans l'introduction de Galadriel au début de la communauté de l'anneau qu'à Geonosis, en tout cas en ce qui concerne la bataille du flashback, et pourtant c'est beaucoup mieux fait. Donc oui, le tout numérique n'est pas un souci en soi. Mais celui de la prélogie est juste mauvais quoi. Il n'y a pas à être pour le practical ou pour le numérique. De toute façon les oeuvres qui vieillissent bien mélangent les techniques généralement. La prélogie ne les mélange pas assez et ne les maîtrise tout simplement pas assez pour créer quelque chose d'intéressant et de dynamique.
    Voir les commentaires
    Back to Top