Mon compte
    Play en VOD : 5 bonnes raisons de rattraper ce film qui sent bon la nostalgie
    11 avr. 2020 à 11:30
    Mégane Choquet
    Mégane Choquet
    Journaliste spécialisée dans l'offre ciné et séries sur les plateformes quel que soit le genre. Ce qui ne l'empêche pas de rester fidèle à la petite lucarne et au grand écran.

    Disponible en VOD, le film Play d'Anthony Marciano retrace la vie filmée de son héros Max, incarné par Max Boublil. On vous dit pourquoi il faut absolument rattraper cette comédie qui plaira à toutes les générations.

    Gaumont Distribution

    Sorti dans les salles françaises le 1er janvier 2020, Play d’Anthony Marciano fait partie des films sélectionnés par le CNC pour des sorties anticipées en VOD. Cette manoeuvre permet d’aider l’industrie cinématographique perturbée par la fermeture des salles de cinéma suite à l’épidémie de coronavirus. Déjà disponible en VOD, Play est une comédie intergénérationnelle à ne pas manquer qui retrace 25 ans de vie de son héros Max des années 90 aux années 2010. On vous donne 5 bonnes raisons de rattraper ce film qui sent bon la nostalgie.

    Le style found footage réussi

    C’était un pari risqué et pourtant Anthony Marciano a réussi le tour de force de remettre au goût du jour le style du found footage tout en gardant une certaine fluidité dans la construction des scènes censées être filmées par caméscope et par téléphone portable. L’équipe du film a procédé à plus de six mois d’essais caméra et a trouvé la parfaite combinaison de caméras et de passages sur bande pour obtenir un résultat similaire aux caméscopes des années 1990 et 2000. Un énorme travail sur le son a aussi été fourni par les équipes techniques afin de rendre réalistes les scènes de vie que regarde Max, joué par Max Boublil. Dans Play, ce dernier retrouve toutes les cassettes des 25 années de sa vie qu'il a passé à filmer avec son caméscope reçu pour ses 13 ans. Ce retour en arrière nostalgique lui permet de faire le point sur son présent et de comprendre ce qu'il veut vraiment à l'avenir.

    Gaumont Distribution
    Max Boublil, impliqué et sincère

    Après une première collaboration réussie sur le film Les Gamins, Max Boublil et Anthony Marciano se retrouvent pour Play et le duo fait des étincelles. Habitué des comédies, Max Boublil dévoile ici une part plus intime de sa personnalité et apporte énormément de sincérité et de sensibilité à son personnage Max. On sent l'acteur très impliqué dans l'incarnation de ce personnage qui porte son nom et à qui on peut vraiment s'identifier. Max Boublil nous confiait d'ailleurs en interview qu'il avait insufflé un peu de son histoire personnelle à son personnage comme "l'accident le premier jour de permis" et Anthony Marciano revendique le côté autobiographique de Play avec une portée universelle : "C'est un film très autobiographique et, en même temps, j'ai l'impression que l'on parle des vies de tout le monde".

    Une nostalgie qui fait du bien

    L'intrigue de Play est simple mais très efficace : elle parle de nos vies, d'une histoire d'amour et d'un bilan sur le passé à travers l'histoire de Max mais aussi grâce à des évènements forts et des étapes cruciales dans la vie d'une personne. L'adolescence, des 13 ans aux 18 ans, y est traitée avec bienveillance à travers les premiers émois, les premières soirées, le permis, le bac ou les premières vacances. Les années de jeune adulte permettent d'explorer les choix de carrière, les choix du coeur et de tester la solidité des amitiés. A l'approche des 40 ans, c'est l'heure du bilan pour Max qui se remémore sa vie et les évènements qui ont marqué toute une génération tels que la Coupe du monde de football 1998 et la victoire des Bleus ou le passage à l'an 2000. Impossible de ne pas s'identifier à ces moments de vie marquants qui nourrissent une nostalgie bienveillante et chaleureuse.

    Gaumont Distribution
    Un casting émouvant et bien choisi

    Là encore, le choix de casting était risqué puisqu'il fallait trouver des jeunes acteurs ressemblant aux protagonistes principaux de 40 ans de Play. Après un long processus de neuf mois pour trouver les perles rares, les comédiens choisis collent parfaitement aux personnages : impliqués, attendrissants et attachants, les jeunes acteurs, sur les périodes 13-15 ans et 16-20 ans, brillent dans le film. Du côté des adultes, Malik Zidi (Mathias) et Arthur Périer (Arnaud) apportent énormément de fraîcheur. Mention spéciale au rayon de soleil du film Alice Isaaz, qui incarne avec brio Emma, l'âme soeur de Max, de ses 16 ans jusqu'à l'âge adulte. Cerise sur le gâteau : Play a aussi misé sur des valeurs sûres comiques et bienveillantes de choix telles qu'Alain Chabat et Noémie Lvovsky pour incarner les parents de Max.

    La bande son parfaite

    Comme le film traverse plusieurs décennies, la bande son est obligée de suivre et elle a été très bien choisie. Impossible de ne pas chanter ou danser devant certaines scènes du film en soirée, en boite ou en famille tant les morceaux sélectionnés sont culte. Parmi les musiques qui rythment le film, on retrouve Jaimiroquai, Charles Aznavour, Spin Doctors, NTM, Blink 182, M83, les Pixies, Alanis Morissette, Kanye West ou encore Weezer. Même le groupe Oasis et son "Wonderwall", musique qui a marqué son époque et qui continue de faire vibrer bon nombre d'entre nous, figure dans la playlist. A noter aussi le son "You Are My High", célèbre musique électronique de Demon au début des années 2000 surtout connue pour son clip suggestif, qui berce la bande-annonce efficace de ce film immanquable.

    Play
    Play
    Sortie : 1 janvier 2020 | 1h 48min
    De Anthony Marciano
    Avec Max Boublil, Alice Isaaz, Malik Zidi, Arthur Perier-Pillu, Noémie Lvovsky
    Presse
    3,9
    Spectateurs
    4,0
    louer ou acheter

    La bande-annonce de Play, à découvrir dès maintenant en VOD :

    Play Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Play avec Max Boublil : "Comme si on regardait un reportage sur la vie de quelqu'un qui grandit"
    Commentaires
    • olivier03400
      Pour moi le meilleur film de l année et de loin, original, émouvant, avec juste l humour qu il faut , c est un peu ma Madelaine de Proust ce film
    • ouadou
      une totale réussite, c'est une pépite ce film, un truc générationnel, un peril jeune des années 90 excellente surprise ! (en attendant que les haters bourrés d'à priori viennent me massacrer pour avoir osé défendre Boublil )
    Voir les commentaires
    Back to Top