Mon compte
    Cinéma pour les enfants : L'Histoire sans fin, une petite merveille d'heroic fantasy
    13 juin 2020 à 15:30
    Clément Cuyer
    Clément Cuyer
    -Journaliste
    Clément Cuyer apprécie tous les genres, du bon film d’horreur qui tâche à la comédie potache. Il est un "vieux de la vieille" d’AlloCiné, journaliste au sein de la Rédaction depuis maintenant plus de deux décennies passionnées. "Trop vieux pour ces conneries" ? Ô grand jamais !

    Le superbe long métrage "L'histoire sans fin", merveille d'heroic fantasy sortie en salles dans les années 80, est à (re)découvrir d'urgence en famille.

    Warner Bros.

    Conseillé à partir de 8 ans.

    • Il était une fois : Bastien, dix ans, est un passionné de romans d'aventures. Un jour, il dérobe un ouvrage merveilleux peuplé d'extraordinaires créatures. Il s'enfonce fébrilement dans l'univers fantastique de ce livre qui le fascine.

    • Ce qu'ils vont adorer : Petite merveille d'heroic fantasy sortie en salles au milieu des années 80, L'Histoire sans fin va fasciner les enfants par sa féérie de tous les instants. Comment, en effet, ne pourraient-il pas être emportés par cette quête initatique dans le monde incroyable de Fantasia ? Et ne pas avoir les yeux écarquillés devant les créatures hors du commun qui peuplent le film de Wolfgang Petersen ? On pense évidemment en premier lieu à l'incroyable dragon porte-bonheur Falkor, dont l'auteur de ces lignes est toujours aussi ému en revoyant ses grands yeux noirs si expressifs... Mais il y a aussi le bonhomme de pierre géant Pyornkrachzark, la tortue Morla, Gluckuk et son escargot ou encore le terrifiant loup Gmork. Et puis il y a cette superbe bande originale, avec notamment la chanson culte The NeverEnding Story, entendue récemment dans la saison 3 de Stranger Things et qui devrait rester dans leur tête comme elle l'est restée dans celle de leurs parents.

    Cinéma en famille : Le Roi et l'oiseau, un classique de l'animation française

    • Ce qui peut les inquiéter : Les images de L'Histoire sans fin sont merveilleuses et fascinantes, mais le look de certaines créatures pourrait impressionner les plus jeunes, notamment celui du loup Gmork. Et puis il y a une scène en particulier qui pourrait les marquer (ceux qui ont vu le film pourront difficilement contredire) : la scène de la mort d'Artax, le cheval d'Atreu, emporté par les marais de la mélancolie. Un moment très dur que certains enfants pourraient avoir du mal à digérer et qu'il convient donc de mettre ici en exergue.

    • Ce qu'ils vont garder au fond d'eux : Des images fabuleuses, une atmosphère inégalable, le souffle vibrant de l'aventure, des messages forts... Bref, un voyage unique, magique, qui marque l'imaginaire au fer rouge. Certes, les effets spéciaux du film ont pris de l'âge, mais ce sont nos yeux d'adultes qui font ce constat. Les enfants, eux, n'en auront cure et devraient être embarqués avec passion dans ce conte pas comme les autres. Ils s'identifieront sans nul doute au petit Atreyu, le héros de ce livre merveilleux. Ils n'oublieront jamais ses aventures. Et passeront ensuite le relais à leurs enfants. Comme une histoire sans fin...

    L'Histoire sans fin
    L'Histoire sans fin
    Sortie : 21 novembre 1984 | 1h 35min
    De Wolfgang Petersen
    Avec Barret Oliver, Noah Hathaway, Tami Stronach, Tami Stronach
    Presse
    4,0
    Spectateurs
    3,7
    louer ou acheter

    La bande-annonce de "L'Histoire sans fin" :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top