Notez des films
Mon AlloCiné
    Gena Rowlands a 90 ans : 3 films pour (re)découvrir la muse de John Cassavetes
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 19 juin 2020 à 09:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Récompensée par un Oscar d'honneur en 2015, Gena Rowlands reste l'une des actrices les plus iconiques du cinéma américain. Pour ses 90 ans, retour sur trois monuments de sa carrière.

    D.R.
    Une femme sous influence (1974)

    C'est peut-être la performance la plus impressionnante de sa carrière, mais aussi l'une des plus viscérales jamais incarnées par une actrice au cinéma. Un rôle si difficile à porter que Gena Rowlands refusera que le scénario soit adapté en pièce de théâtre pour ne pas avoir à jouer son personnage tous les soirs. C'est donc sous forme de long métrage qu'Une femme sous influence prend vie. Dans son film, John Cassavetes dresse le portrait d'un couple de classe moyenne et surtout celui d'une épouse, Mabel, vulnérable et instable, qui va peu à peu perdre pied. Cette descente aux enfers progresse crescendo sous les yeux de son mari, interprété par Peter Falk, légendaire Columbo, ouvrier sur un chantier. Dans la peau de cette héroïne écorchée vive, Gena Rowlands s'abandonne totalement, offrant aux spectateurs des scènes de disputes qui laissent sans voix. Pour financer leur projet, la comédienne et le réalisateur ont dû hypothéquer leur propre maison et faire appel aux dons de leurs amis. Un sacrifice récompensé par le succès du film, nommé à deux reprises aux Oscars et auréolé d'un Golden Globe de la meilleure actrice pour Gena Rowlands.

    Une femme sous influence
    Une femme sous influence
    Sortie le 9 février 2000 | 2h 09min
    De John Cassavetes
    Avec Gena Rowlands, Peter Falk, Matthew Labyorteaux, Katherine Cassavetes, Lady Rowlands
    Presse
    5,0
    Spectateurs
    4,0
    louer ou acheter

    Rétrospective John Cassavetes Bande-annonce VF

     

    Opening Night (1977)

    Avec Opening Night, Gena Rowlands devient Myrtle Gordon, une grande actrice de théâtre, qui va très vite sombrer dans une crise existentielle. Alors qu'elle est en représentation de sa nouvelle pièce dans différentes villes avant la grande première à Broadway, la star est témoin d'un drame : un soir, après une rencontre avec ses admirateurs, elle voit l'une de ses plus grandes fans se faire percuter par une voiture. Une mort qui va réveiller ses démons intérieurs, l'obligeant à faire face à sa peur de vieillir et ses addictions, comme l'alcoolisme. Véritable mise en abyme, le film nous amène sur les planches, devant les projecteurs, au plus près de la comédienne. La caméra, qui multiplie les plans serrés sur son visage, permet aux spectateurs de ne manquer aucun détail de son jeu et de se sentir inclus dans le film. Plus qu'un mélodrame, Opening Night se vit comme un combat acharné, celui d'une femme contre ses incertitudes pour finalement retrouver la lumière. En résulte une grande leçon de cinéma. Pour l'anecdote, Isabelle Adjani a repris, en 2019, le rôle principal dans la pièce de théâtre adaptée du long métrage.

    Opening Night
    Opening Night
    Sortie le 9 février 2000 | 2h 24min
    De John Cassavetes
    Avec Gena Rowlands, John Cassavetes, Ben Gazzara, Joan Blondell, Paul Stewart
    Presse
    5,0
    Spectateurs
    3,8
    louer ou acheter

     

    Gloria (1980)

    Œuvre moins personnelle que les deux autres citées précédemment, Gloria dévoile un autre visage de Gena Rowlands et du travail de John Cassavetes. Ce dernier ne devait pas réaliser le long métrage, avant que l'actrice, choisie pour camper le rôle-titre, ne le fasse changer d'avis. Film de mafieux, Gloria n'en demeure pas moins, encore une fois, un superbe portrait de femme grâce à l'immense talent de la star. L'histoire suit une call-girl, autrefois liée à un parrain de la pègre, qui va devoir recueillir et protéger Phil, un petit garçon de six ans, dont la famille a été sauvagement abattue. Un jeu du chat et de la souris commence à travers les rues de New York, tandis que les deux fugitifs tissent un lien particulier. À la fois féministe, complexe et haletant, Gloria est un film à part dans la longue histoire qui unit Rowlands à Cassavetes. Dix-neuf ans plus tard, le réalisateur Sidney Lumet réalisera un remake avec Sharon Stone dans le rôle principal, sans ne jamais atteindre la singularité et la magie de l'original.

    Gloria
    Gloria
    Sortie le 31 décembre 1980 | 2h 03min
    De John Cassavetes
    Avec Gena Rowlands, John Adames, Buck Henry, Julie Carmen, Lupe Guarnica
    Presse
    4,5
    Spectateurs
    3,8
    louer ou acheter

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Abel Davos
      dans Gloria elle était juste SUBLIME
    • Leonzat
      A propos d'Une femme sous influence, on ne parle souvent pas assez de la performance de Peter Falk - radicalement rien à voir avec Columbo - qui est vraiment bouleversante, jusqu'au boutiste dans le rôle de cet homme donnant tout l'amour qu'il a en lui pour sa femme.
    Voir les commentaires
    Back to Top