Mon compte
    Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l'épisode 694 du mercredi 24 juin 2020 [SPOILERS]
    Par Jennifer Radier — 23 juin 2020 à 19:30

    Dans le prochain épisode de "Demain nous appartient"... Tandis que Martin tente de convaincre Marianne de parler, Soraya continue de mentir. De son côté, Timothée se lance dans un projet écologique.

    Capture d'écran/TF1

    Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers sur l'épisode de Demain nous appartient diffusé demain soir sur TF1 ! Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit !

    Mercredi 24 juin dans Demain nous appartient...

    MARTIN TENTE DE CONVAINCRE MARIANNE DE PARLER

    Au petit déjeuner, Chloé ne peut s’empêcher de penser à sa mère. Même si son mari répète que seul le témoignage de Marianne pourra aider la police à coincer le violeur, la fille Delcourt sait qu’elle ne parviendra pas à la convaincre. Lorsque le couple s’aperçoit peu après que les fenêtres de la maison sont ouvertes et que Judith a fait le mur, ils se rendent précipitamment dans sa chambre. Alors que l’adolescente se réveille, Chloé révèle que le violeur d’Amanda a fait une nouvelle victime et qu’il est important qu’elle soit prudente. Pendant ce temps, Amanda remercie Maxime d’être resté toute la nuit à ses côtés et d’avoir été présent dans ses moments les plus durs. Au cours de la discussion l’infirmière se confie sur ses aventures amoureuses et indique qu’elle n’a jamais véritablement été en couple. Maxime s’excuse d’avoir fait partie de ces hommes mais Amanda est heureuse qu’il soit encore dans sa vie. En parallèle, Marianne cherche son briquet pour fumer une cigarette et s’agace que Renaud lui fasse la morale. Ne supportant plus l’agressivité de sa compagne, le docteur Dumaze décide de prendre une chambre d’hôtel pour la nuit. Après que Marianne s’est excusée et l’a supplié de ne pas la laisser seule, Renaud accepte de rester en la prenant dans ses bras. A l’hôpital, Marianne retrouve Amanda et lui demande pardon pour sa maladresse de la veille. Cette dernière ne lui en veut pas et ajoute qu’elle parle avec des victimes pour se sentir moins seule. Tandis que le docteur lui dit de garder espoir, Amanda réplique que pour cela il faudrait que la police mette la main sur son agresseur. Touchée par l’histoire de la jeune femme, Marianne l’enlace puis retourne travailler. Dans le même temps, Chloé se dirige au poste et informe Martin que le violeur d’Amanda s’en est pris à sa mère. Comme Marianne refuse de parler à la police, le commandant Constant va à sa rencontre à titre personnel dans l’espoir de la faire changer d’avis. Pour le policier, elle pourrait l’aider à arrêter ce prédateur mais Marianne répond qu’elle ne peut pas. Au moment de partir, Martin rappelle néanmoins que des femmes sont en danger et qu’elle a le pouvoir de faire quelque chose. Dans la soirée, le prédateur ouvre une mallette contenant divers objets ainsi que le nom de toutes les femmes qu’il a violées. Un compartiment demeure toutefois vide avec une feuille vierge réservée à sa prochaine victime.

    SORAYA CONTINUE DE MENTIR

    En remarquant sa compagne apprêtée, Rémi la flatte et lance avec humour qu’elle va faire craquer tous ses clients. Mais la remarque n’est pas du goût de Soraya qui s’en va travailler. En arrivant au bureau, elle informe sa supérieure qu’elle doit se rendre au parloir dans la journée pour discuter de la remise en liberté de Thomas Delcourt. Le recours n’étant pas viable, Lou précise qu’elle est à la limite de la faute professionnelle et exige qu’elle dise toute la vérité à leur client. Comme Soraya indique qu’elle est incapable de lui faire ça, Lou la somme de maîtriser ses émotions sans quoi elle la déchargera du dossier. Plus tard, Thomas la complimente et s’empresse de la questionner à propos de son recours. Tandis que Soraya explique que la procédure est en cours, Thomas la remercie et lui offre des sablés préparés uniquement pour elle. Une attention qui touche beaucoup la jeune juriste. En fin de journée, Soraya regarde la boite de gâteau le sourire aux lèvres lorsque Rémi arrive et se met à manger tous les biscuits. Soraya s’emporte alors mais se ravise puis s’excuse d’avoir réagi ainsi.

    TIMOTHÉE SE LANCE DANS UN PROJET ÉCOLOGIQUE

    La région Occitanie lance un concours éco-responsable et Antoine invite ses élèves à y participer en faisant une vidéo mettant en scène des situations concrètes pour sauver la planète. Emballé à l’idée de prendre part au combat mené par Greta Thunberg, Timothée souhaiterait y participer seul mais Antoine indique qu’il doit trouver un binôme pour s’inscrire. Afin de débuter son projet, Timothée filme ses camarades et leurs mauvaises pratiques. Pendant qu’un débat sur le plastique émerge entre plusieurs élèves, Manon parle du travail de Greta Thunberg et Timothée ajoute qu’il fait le concours pour elle. Et quand Manon lui propose d’être sa partenaire, l’adolescent accepte. Plus tard, Timothée rapporte à son père son intention de s’allier au combat de Greta Thunberg et son désir de changer les pratiques au sein de leur foyer. Alors que Victor regarde la brochure de la voiture qu’il compte bientôt s’offrir, Timothée refuse que son père achète un SUV car ce sont des véhicules qui polluent énormément. Seulement, Victor n’entend pas se priver et estime que cela ne changera pas grand-chose au problème s’il en conduit une. Au cours du dîner, Timothée filme les mauvaises habitudes de consommation de sa famille et déclare vouloir instaurer de nouvelles règles à la maison pour protéger la planète.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Serval380
      vous en avez pas assez de nous abreuver d'articles sur ces series guimauves sans le moindre interet et qui sont destinées à abrutir plutot qu'à divertir ou interesser.... plus belle la vie, demain nous appartiens, un si grand soleil et leur cortege de niaiseries....tous les jours, vous nous gaver de chaque nouvel episode...c'est eux qui vous finance ou quoi ???Vous voulez pas élever le niveau un peu, non ?
    Voir les commentaires
    Back to Top