Mon compte
    Netflix, Amazon : 6 animés incontournables pour la rentrée : Devilman, Dororo, Vinland Saga...
    Par Manon Maroufi & Vincent Formica — 7 sept. 2020 à 10:00

    Pour cette rentrée 2020, on vous recommande 6 animés incontournables à retrouver sur Netflix et Amazon ! Au programme : Devilman, Dororo, Vinland Saga...

    DEVILMAN CRYBABY (NETFLIX)

    Les démons qui dominaient la Terre il y a longtemps ont vu leur monde détruit. De nos jours, Akira Fudô, un lycéen de faible constitution logeant chez son amie Miki Makimura voit revenir son ami d'enfance, Ryô Asuka, qui a découvert lors de son séjour en Amérique que les démons agissent toujours dans l'ombre et se sont infiltrés dans la société humaine. Ce dernier lui demande de l'aider à les combattre et il va alors fusionner avec Amon, un démon, et ainsi devenir Devilman, l'homme-démon. S'ensuit alors des combats incessants et sanglants où démons et humains montreront les pires facettes de leurs personnalités. Le génial réalisateur Masaaki Yuasa (Lou et l'île aux sirènes) réinvente avec brio le manga du mythique Go Nagai (Goldorak). L'auteur parvient à moderniser l'oeuvre originale en y injectant des problématiques de notre temps, délivrant un récit d'une noirceur absolue. Passé le choc des premiers épisodes et son animation erratique et psychédélique, on se laisse entraîner de plus en plus dans un tourbillon jubilatoire de combats sanglants d'une violence extrême. Devilman Crybaby est un véritable chef-d'oeuvre constitué d'une dizaine d'épisodes qui prennent aux tripes. L'animé explore ce qu'il y a de plus noir dans l'âme humaine jusqu'à un final absolument sombre et dantesque.

    DORORO (AMAZON PRIME VIDEO)

    Le récit de Dororo se situe au Japon, durant la violente époque Sengoku. On suit le personnage de Hyakkimaru, 16 ans. Ce dernier est infirme : 48 parties de son corps ont été vendues à autant de démons avant sa naissance. Son père, le Seigneur Daigo, a fait un pacte avec eux en échange du pouvoir. Rafistolé par un chirurgien compatissant, il se découvre d'étranges pouvoirs psychiques. Accompagné de Dororo, un petit voleur espiègle, il arpente le Japon à la recherche d'un endroit où vivre en combattant les démons. Comme la vue, l'ouïe et ses autres sens lui ont été enlevés, le jeune homme développe des sens surnaturels qui lui permettent de se défendre face aux démons. À chaque fois qu'il bat l'un d'entre eux, il récupère une des parties manquantes de son corps. Nouvelle adaptation du manga du légendaire Osamu Tezuka (Le Roi Léo) après celle de 1969, Dororo se distingue par la beauté de son animation, de son character design et de ses combats. De plus, les décors du Japon médiéval sont d'une beauté à couper le souffle, sublimés par un travail hallucinant sur les éclairages. Ce conte fantastique à l'ambiance sombre est extrêmement bien écrit, devenant très rapidement une quête initiatique palpitante pour nos deux jeunes héros. À noter que l'anime a été produit par Mappa, le studio derrière The God of High School et la 4ème saison de L'Attaque des Titans, attendue pour cet automne.

     

    VIOLET EVERGARDEN (NETFLIX)

    Adapté d'un roman de l’auteure japonaise, Akatsuki KanaViolet Evergarden nous entraîne dans un univers steampunk atypique et émouvant. Diffusée sur Netflix en 2018, la série suit le quotidien de l'héroïne éponyme, et plus particulièrement son parcours professionnel en tant que Poupée de Souvenirs Automatiques après que son pays ait été ravagé par la guerre. Cette jeune fille qui n'a connu que la haine, formée dans le seul but de décimer les lignes ennemies, apprend peu à peu ce que représentent les sentiments humains grâce aux lettres qu'elle écrit pour les différents habitants, victimes malgré eux du conflit politique. C'est là un chef-d'oeuvre dramatique et visuel que nous offre les studios Kyoto Animation, déjà à l'origine d'autres animes du genre comme Clannad. Mais au-delà de la beauté de ses dessins, doux et colorés, ce sont ses personnages tous très attachants et leurs histoires qui nous marquent et nous arrachent quelques larmes. Fort de son succès sur la plateforme de streaming, et après Éternité et la Poupée de Souvenirs Automatiques, un second film est attendu dans les salles françaises le 18 septembre prochain.

     

    VINLAND SAGA (AMAZON PRIME VIDEO)

    Amateurs d'histoire, de récits islandais, ou simplement d'aventures, Vinland Saga, pépite méconnue de 2019, est fait pour vous. Véritable best-seller au Japon depuis sa première publication en 2005, le manga d'origine mêle habilement faits réels et éléments de fiction, pour nous emmener dans le nord de l'Europe du Xe siècle, auprès de Thorfinn, fils d'un grand guerrier Viking. Tout commence lorsque ce dernier meurt, tué par Askeladd, un chef mercenaire. Le jeune garçon jure alors de venger son père. Pour se faire, il rejoint le groupe de sa cible, prêt à gagner en expérience avant de le défier. Un désir de justice qui le conduit malgré lui au coeur d'une guerre pour la couronne d'Angleterre. Une adaptation qui a enchanté les lecteurs du manga, et le nouveau public, tous conquis par l'animation de Wit Studio, la puissance de ses OST et l'efficacité de son scénario. La série a l'avantage de gagner en intensité au fil des épisodes et ne souffre d'aucune baisse de rythme. Il est aussi difficile de ne pas se prendre d'affection pour ses personnages, que de se limiter à un ou deux épisodes. Très immersif, cette anime donne envie de partir à son tour vers le Vinland.

     

    GAMBLING SCHOOL (NETFLIX)

    À l'académie privée de Hyakkaou, ce ne sont pas vos résultats scolaires, ni votre physique qui définissent votre popularité : mais vos capacités aux jeux d'argent. Dans cet établissement d'élite réservés aux enfants riches, vous pouvez passer du haut au bas de l'échelle sur un simple pari. Mais cet équilibre bien rôdé pourrait bien être bouleversé par l'arrivée de la mystérieuse Yumeko Jabami ... Popularisé par ses nombreuses dérivées (drama, films, jeu vidéo...), le scénario absurde de Gambling School s'est rapidement constitué une place de choix dans la sphère manga. L'anime, produit par les studios Mappa, propose une qualité d'animation indéniable. De quoi nous plonger davantage dans cet univers étonnamment sombre, voire malaisant à certains égards. Sa protagoniste singulière et ses paris aux conséquences toujours plus folles nous interrogent sur les limites d'une telle addiction. Si tant est qu'il y en ait ... Imprésivible et décomplexé, Gambling School est le genre d'oeuvre qui ne laisse pas indifférent. À noter que ses quelques passages ecchi ne sont pas adaptés pour un jeune public.

     

    BANANA FISH (AMAZON PRIME VIDEO)

    Publié entre 1985 et 1994, il aura fallu attendre près de vingt-cinq ans après la sortie de son dernier tome pour voir Banana Fish adapté à l'écran. Né de la plume de l'auteure multi-récompensée, Akimi Yoshida, et légèrement modifié pour coller à un contexte plus moderne, l'anime nous emmène à New York en 2010, où Ash Lynx, chef de gang, se voit remettre un étrange médaillon de la part d'un homme mourant. Ces deniers mots ? "Banana Fish". Étrangement, dix ans plus tôt, un soldat américain prononçait ces mêmes mots avant de massacrer ses alliés lors d'une opération en Irak. Deux époques, lieux et contextes différents qui poussent Ash à mener l'enquête, accompagné de Eiji, un photographe japonais. La série permet un regain de popularité du manga, déjà acclamé par la critique lors de sa sortie initiale. Entre suspense et trahisons, ce récit d'action sur fond de conflits mafieux a tout pour nous tenir en haleine jusqu'à un final inattendu. Banana Fish marque par ses thématiques difficiles telles que la guerre, la drogue ou encore la prostitution infantile, exploitées avec brio. Ajoutées à ses scènes de violence, l'anime est réservé à un public mature et averti.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top