Mon compte
    Captain Tsubasa : entre adaptation fidèle du manga et pur jeu d'arcade, que vaut Rise of New Champions ?
    31 août 2020 à 16:11
    Clément Cusseau
    Clément Cusseau
    -Rédacteur
    Après des études en école de cinéma, Clément Cusseau intègre la rédaction d’AlloCiné en 2011. Il est actuellement spécialisé dans les contenus streaming et l’actualité des plateformes SVOD.

    La saga "Captain Tsubasa", adaptée du manga éponyme de Yōichi Takahashi, a dévoilé vendredi dernier son nouveau jeu vidéo officiel, intitulé "Rise of New Champions" ? Réussite ou déception ? Voici notre verdict !

    Bandai Namco

    Test effectué sur Playstation 4 (version complète)

    La bande-annonce :

     

    Un renouveau pour la célèbre saga

    Voilà déjà quelques années que la licence Captain Tsubasa connaît un regain d’intérêt, après qu’un reboot de la célèbre série animée – intitulée Olive et Tom chez nous – ait vu le jour en 2018, peu avant le coup d’envoi de la Coupe du monde en Russie : plus courte que la précédente (elle ne compte que 52 épisodes), cette nouvelle adaptation adapte fidèlement l'histoire du manga sur un rythme beaucoup plus soutenu pour un résultat saisissant, grâce notamment à l'excellent travail des équipes du studio d’animation David Production (Jojo's Bizarre Adventure) pour reproduire à l’écran les techniques footballistiques des héros de l'anime, désormais appelés en version française par leurs noms japonais : Tsubasa Ohzora, Kojirô Hyûga, Genzô Wakabayashi…

    En parallèle à cette série, la licence Captain Tsubasa a été au coeur de l’actualité, grâce au lancement de nombreuses opérations de communication visant à élargir la notoriété du titre auprès de la nouvelle génération de spectateurs. Notamment en annonçant un partenariat avec l’équipe de France de football avec la nomination comme ambassadeur de nul autre que Kylian M’Bappé, attaquant du Paris Saint-Germain et fan inconditionnel de la série.

    Revivre les plus grands moments de la série animée

    Ce 28 août est donc sorti le jeu vidéo Captain Tsubasa : Rise of New Champions, nouveau volet vidéoludique réunissant les codes traditionnels du jeu de foot d’arcade et ceux du manga, avec la promesse d’incarner Tsubasa et ses amis pour reproduire à volonté leurs techniques les plus emblématiques : la Feuille morte de Tsubasa, le Tir du tigre de Hyûga, la Catapulte infernale des frères Tachibana… Il était donc peu dire que ce jeu était très attendu auprès des fans de Captain Tsubasa, et il convient de constater que le cahier des charges a été parfaitement respecté.

    Outre la présence des plus grandes équipes japonaises, la possibilité est donnée aux joueurs d’incarner également les meilleurs joueurs internationaux, le jeu couvrant ainsi la totalité du manga original de Yoichi Takahashi, mais également sa suite - moins connue - Captain Tsubasa : World Youth qui voyait l’équipe nationale japonaise se rendre en France pour s’opposer aux plus grandes sélections internationales, dont le Brésil entraîné par Roberto Hongo, l’ancien mentor de Tsubasa.

    Pour quiconque ayant grandi avec le dessin animé Olive et Tom ou en lisant le manga Captain Tsubasa (37 tomes aux éditions Glénat), le plaisir de pouvoir rejouer les meilleurs passages de la série, ou de personnaliser ses équipes en associant ses joueurs favoris dans des combinaisons inédites relève tout simplement du rêve éveillé. Le jeu possédant d’innombrables mécaniques (l’association de certains joueurs permettra notamment de débloquer des techniques secrètes), aucune partie ne ressemblera à une autre, et tous les coups seront permis pour gagner, à condition bien sûr de posséder l’équipe la mieux formée - offensivement ET défensivement - pour triompher de ses adversaires !

    Quelques petits couacs

    Captain Tsubasa : Rise of New Champions n’est toutefois pas exempt de défauts. Tout d’abord, son mode histoire. S’il permet de revivre les moments majeurs de la série animée, ce dernier se révèle beaucoup trop bavard, condition certes nécessaire pour resituer les enjeux de chacun des matches, mais qui créée très rapidement un sentiment de frustration auprès des utilisateurs souhaitant enchaîner rapidement les parties (fort heureusement, des commandes nous permettent d’accélérer les dialogues et même de zapper les cinématiques).

    Un autre couac majeur du jeu serait celui de la caméra ; si dans des jeux déjà installés comme Fifa et PES, le radar en bas de l’écran est devenu un outil utilisés pour tout joueur digne de ce nom, il s’agira ici d’un accessoire indispensable pour orienter ses personnages, le système de changement de joueur ayant trop tendance à nous faire contrôler des héros à distance de l’action et hors de l'écran, et donc bien difficiles à rapprocher du porteur de balle adverse.

    Enfin, la déception principale viendra peut-être du mode d’affrontement en ligne. Si sur le papier, l’idée de pouvoir composer soi-même son équipe (à condition bien sûr d’obtenir un niveau général de l’équipe sous un certain seuil de points pour éviter les déséquilibres), on notera toutefois la présence de plusieurs bugs récurrents propres au mode online (personnages qui "freezent", disparition d'une équipe le temps d'une action...), mais également la présence d’utilisateurs adeptes du Rage & Quit, cette tendance à quitter une partie que l’on perd sans attendre la fin du match. Il faudra donc parfois s’armer de patience face au manque de fair play de certains utilisateurs, qui n’ont vraisemblablement pas compris les valeurs positives véhiculées par Captain Tsubasa...

    Un plaisir pour les fans

    Jouissif bien qu’imparfait, Captain Tsubasa : Rise of New Champions est donc une réussite pour quiconque a grandi avec la licence, offrant à ces derniers le jeu de simulation et d’arcade attendu depuis tant d'années. Plaisant en mode solo, le titre trouvera toutefois sa saveur en mode multijoueurs, tant les nombreuses combinaisons et la galerie de personnages disponibles permettront d’enchaîner les parties sans qu’aucun match ne se ressemble. Dans un sens, le jeu tient donc ses promesses mais pas davantage. Un plaisir qu’aucun fan de Captain Tsubasa ne cherchera donc à bouder !

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Captain Tsubasa sur TF1 : quel footballeur japonais a inspiré le héros de la série ?
    • Captain Tsubasa : la création du manga culte racontée par son auteur dans des mémoires
    • Captain Tsubasa : quels sont les noms japonais des héros d'Olive et Tom dans le reboot moderne ?
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top