Notez des films
Mon AlloCiné
    Demain nous appartient : quel avenir pour Samuel et Alma après la mort de Leïla ? Axel Kiener répond
    Par Jérémie Dunand (@JejeSeries) — 23 oct. 2020 à 18:40
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Samuel parviendra-t-il à aller de l'avant après la mort de Leïla dans "Demain nous appartient" ? Axel Kiener est revenu pour nous sur le départ de Samira Lachhab et nous a teasé la suite de la relation entre Alma et Samuel.

    Capture d'écran/TF1

    AlloCiné : Dans Demain nous appartient, la vie de votre personnage, Samuel, vient d’être bouleversée par la mort de Leïla. Comment avez-vous réagi en apprenant le départ de Samira Lachhab ? Est-ce qu’elle vous avait prévenu de son départ bien avant le tournage de cette arche ?

    Axel Kiener : Non ce n’était pas quelque chose dont j’étais au courant. J’ai été un peu surpris, évidemment, mais je savais quand même que Samira avait envie d’explorer d’autres choses. Elle avait demandé à partir durant quelques mois, parce que ça faisait trois ans qu’elle était dans Demain nous appartient, elle avait envie de souffler un petit peu. Et je pense qu’au niveau de la production artistique il y avait aussi une envie de faire mourir un des personnages principaux, et ils ont sûrement profité de l’absence de Samira pour lui soumettre cette idée et lui proposer de partir. Et Samira a accepté. Je pense que c’est comme ça que ça s’est passé, même si je n’en ai pas trop parlé avec elle. Et aujourd'hui Samira a l’air très heureuse, elle n’arrête pas de tourner (rires). Donc je pense que c’était un mal pour un bien.

    Vous savez, il y a ce cap des trois ans qui est toujours un peu critique quand on tourne dans une quotidienne. Du point de vue des comédiens, des personnages, comme des producteurs. J’imagine que le public se lasse parfois. Et en tant qu’acteur on se demande forcément à un moment donné ce qu'on va faire. Est-ce que je continue ? Est-ce que je m’en vais. Moi je sais que ce sont des questions que je me pose en tant qu’acteur. Et en ce qui me concerne ça fera trois ans en janvier que je serai dans Demain nous appartient, donc je vais atteindre ce seuil critique dans peu de temps.

    Justement, pour aller un peu dans ce sens, est-ce que vous aviez la sensation que la relation Samuel-Leïla commençait à tourner en rond et qu’il était nécessaire de faire bouger les choses d’une manière ou d’une autre ?

    Quand j’ai appris que Samira partait pendant plusieurs mois, j’ai dit à la production que si Leïla revenait, je ne voulais pas qu’elle revienne de la même manière. J’avais la sensation qu’on avait fait le tour de la relation entre Samuel et Leïla, qu’on en avait exploré tous les travers. Les séparations, les réconciliations. Ensuite qu’est-ce qu’on fait ? On devient un petit couple plan-plan ? Dramaturgiquement ce n’est pas très intéressant. Surtout dans une série comme Demain nous appartient où il faut qu’il y ait des rebondissements quotidiens. Donc pour moi, au moment de la séparation, il fallait terminer cette histoire pour de bon. Je n’envisageais pas un retour de flamme entre Samuel et Leïla. Ça ne m’intéressait plus parce qu’on était allé au bout de la séparation lorsque Leïla est partie en Belgique. Avec de très jolies scènes. Et tout ce qu’on a tourné ensuite en lien avec son retour et son accident était également très beau. On a eu de belles choses, très intenses, à jouer ensemble avec Samira. C’était une jolie manière de se dire au revoir, pour les personnages, mais aussi en tant qu’acteurs, car on s’est vraiment dit au revoir à ce moment-là.

    Capture d'écran/TF1

    Depuis quelques temps, Samuel parvient davantage à monter son humanité et sa fragilité. Êtes-vous heureux de cette évolution et de cette nouvelle facette que les scénaristes vous permettent de jouer ?

    Bien sûr. Il y a eu une vraie évolution au niveau de l’écriture du personnage et du coup, moi, en tant qu’acteur, ça me permettait de faire évoluer Samuel vers quelque chose de plus généreux, malgré le caractère pas facile qu’on lui connaît (rires). Je pense que tous les drames qu’il a subis et ce qu’il a vécu avec la découverte de l’existence de sa fille, et l’amour que Leïla lui a donné, ça a ouvert le champ des possibles pour Samuel. Et même s’il reste un peu sale gosse, à dire tout ce qu’il pense et à ne penser qu’à sa gueule, il s’est vraiment ouvert à l’autre. Et j’ai vraiment des choses à apporter de ce côté-là, sur sa sensibilité. C’est important. Sinon le personnage devient juste une caricature. Et il reste le connard qui se drogue, mais ça aussi on en a fait le tour je pense. Et je n’ai pas envie de jouer continuellement les mêmes choses. Donc, oui, je suis ravi de tout ce que j’ai pu apporter dernièrement au personnage et j’ai l’impression que ça a bien plu au public. Et je suis content de ce qu’on a fait sur cette dernière intrigue, autour de la mort de Leïla. Car on tourne à un rythme de dingue et je trouve qu’on s’est bien démerdé. Le résultat est franchement bien.

    Que pouvez-vous dire sur ce qui attend Samuel dans les prochains épisodes ? Noor va faire un pas vers lui et va l’aider à faire son deuil, c’est ça ?

    Oui, j’ai trouvé ça super intéressant. Ces deux personnages se détestaient par-dessus tout, pour toutes les raisons que l’on connaît, et tout d’un coup la mort de Leïla va les rapprocher. Ils vont trouver un terrain en commun liée à leur souffrance suite à la mort de celle qui représentait tant pour eux. Noor finit par comprendre que Leïla était l’amour de sa vie et qu’elle ne peut pas continuer à blâmer Samuel pour tout ce qu’elle a subi à cause de lui. Je trouve ce revirement très intéressant. Après je ne sais pas où ça va aller, si ça va être développé ou non par la suite, mais je trouve que c’est une belle approche des personnages.

    Capture d'écran/TF1

    Noor va également encourager Alma à ne pas lâcher Samuel et à l’aider dans cette période difficile. Selon vous, leur histoire d’amour a-t-elle un avenir ?

    Oui. C’est une vraie histoire d’amour qui va se développer, bien sûr. Je pense que ça va être du solide entre Alma et Samuel, ce n’est pas une passade. Il y a un vrai terreau amoureux qui se met en place.

    Il y a eu une vraie belle alchimie évidente dès le départ entre Samuel et Alma. Et également entre Camille de Pazzis et vous. Est-ce que vous vous connaissiez avant de tourner ensemble dans Demain nous appartient ?

    Non, on n’avait jamais tourné ensemble. Mais, pour l'anecdote, j’avais rencontré Camille lors d’une soirée chez TF1. C’était à l’époque du Bazar de la charité il me semble. Je suis allé dire bonjour à un ami producteur et il se trouve qu’il était avec Camille. On a discuté deux minutes, mais c'est tout. Et le temps a passé. Et puis un jour il y a eu un casting pour le personnage d’Alma, après le départ de Samira, et les producteurs m’ont montré les filles qui allaient être castées. J’ai dit "Ok, très bien, passons des essais". Mais je leur ai aussi demandé si je pouvais leur proposer quelqu’un. Et j’ai donc proposé Camille, qui avait déjà travaillé pour TF1 et dont j'avais un peu vu le travail, même si on ne se connaissait pas. La production a dit ok, j’ai envoyé un message à Camille sur Instagram, et elle a accepté de passer des essais. Et lors des essais ça a super bien matché. Tellement bien que le producteur, Vincent Meslet, m’a demandé si on se connaissait déjà. Il y avait visiblement déjà une vraie alchimie à l’image à ce moment-là.

    Donc je suis ravi. Ravi d’avoir pensé à elle, ravi qu’elle ait accepté, et ravi qu’elle ait eu le rôle. C’est grâce à son talent qu’elle l’a eu, ce n’est pas grâce à moi, mais je suis content que la production ait écouté ma suggestion. Et je suis ravi de tourner avec Camille, c’est une super comédienne, et on s’entend très bien. Je trouve que son personnage apporte un nouveau souffle, ça fait vraiment du bien. Alma est quelqu'un de lumineux, même si elle a un parcours un peu chaotique et difficile. Et elle fait du bien à Samuel.

    Propos recueillis le 22 octobre 2020 par téléphone.

    Demain nous appartient
    Demain nous appartient
    Sortie le 17 juillet 2017 | 30min
    Série : Demain nous appartient
    Avec Ingrid Chauvin, Alexandre Brasseur, Lorie Pester, Anne Caillon, Clément Rémiens
    Presse
    3,2
    Spectateurs
    2,1

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • meiyo
      Evidemment qu'il va passer à autre chose ! Comme s'il allait une dépression pendant 300 épisodes ! Dans le genre ficelle scénaristique énorme !
    Voir les commentaires
    Back to Top