Notez des films
Mon AlloCiné
    Un Si Grand Soleil : "Alice va partir se mettre à l'écart quelque temps" confie Maëlle Mietton
    Par Jennifer Radier — 14 janv. 2021 à 17:00

    Alors que le couple phare d’Un si grand soleil se sépare, Maëlle Mietton, l’interprète d’Alice, revient pour nous sur cette année riche en émotions et sur ce qui attend son personnage dans les prochains épisodes de la série.

    Allociné : Ces derniers mois Alice a retrouvé son père et son frère, sa fille a quitté le nid et voilà qu’elle quitte Julien. Quel bilan tirez-vous de cette année ?

    Maëlle Mietton : C’était une année riche en émotions pour Alice. C’est peut-être le bilan d’une quarantenaire. Depuis le début, le personnage d’Alice a eu la chance d’être beaucoup développé et c’est vrai qu’elle a un parcours dramaturgique assez intense. Il s’agit souvent d’intrigues qui engagent beaucoup d’émotions, de drames et qui la remuent profondément. Comme les scénaristes lui ont créé un passé d’abandon, on commence un peu mieux à comprendre ce que ça veut dire pour elle. C’est une femme un peu tourmentée qui s’est faite toute seule mais qui en même temps a réussi à s’ancrer en réussissant sa vie. Souvent dans l’écriture, les évènements sont assez abrupts et il faut trouver des ancrages. Pour le départ de Manon (Mélanie Robert), Alice a des réactions tranchées. L’écriture a voulu qu’Alice réagisse mal car cela amorçait d’autres évènements comme sa rupture avec Julien (Jérémy Banster). C’est un arrachement pour Alice. Elle a la conscience concrète que le cocon familial est désormais terminé. Elle est immédiatement dans la réalité, elle comprend tout de suite ce qu’il se passe et ce que cela va engendrer. D’où une réaction violente émotionnellement. C’est peut-être un peu brutal pour les téléspectateurs mais Alice fait des choix directs sans fioritures. C’est sa façon à elle d’éprouver les choses. Elle est habituée à vivre des émotions fortes du coup elle ne tergiverse pas. Elle éprouve tout de suite plutôt que d’être dans le déni.

    La séparation d’Alice et Julien marque la fin d’une époque dans Un si grand soleil. C’est désormais une nouvelle ère qui débute pour le clan Bastide mais également pour vous. A titre personnel, n’est-ce pas trop difficile de ne plus jouer quotidiennement avec Jérémy Banster et Auguste Yvon, des acteurs avec lesquels vous affichez une belle complicité à l’écran comme à la ville ?

    C’est un manque évidemment. On va continuer de jouer ensemble mais ce sera moins récurrent. Ils restent une famille. Avec Jérémy Banster, on a vraiment défendu une forme de maturité relationnelle dans la séparation d’Alice et Julien. Il y a un véritable amour profond entre eux. Ils sont plus intelligents de le vivre de cette façon-là plutôt que de ne plus se calculer. Je pense que dans le jeu, ce sera moins récurrent mais on va continuer à se croiser. Mais effectivement, c’est un passage, la fin de quelque chose. C’est comme une vraie relation de famille avec les comédiens. Plus la relation est intense dans le temps, plus la rupture est difficile. Même si cela n’empêche pas que les émotions peuvent être aussi fortes dans des relations plus courtes.

    Dans les derniers épisodes, Alice et Julien mettent un terme à leur histoire. Comment va évoluer leur relation dans les prochains épisodes ?

    Julien va se lancer dans une nouvelle relation assez rapidement et Alice ne le vit pas trop mal. Comme il y a des évènements qui entourent cette relation, elle a plutôt un rôle de soutien vis-à-vis de Julien. Même si elle a fait le choix de mettre un terme à son mariage, c’est une étape pour Alice. Elle va prendre du temps pour elle. J’ai encore trois jours de tournage sur la fin janvier puis j’ai un temps de pause dans la série en tant que comédienne. Alice va prendre un petit ermitage en Lozère pendant quelques semaines pour se mettre au vert et prendre du recul. C’est assez actuel. Cela ressemble bien au parcours de certaines femmes entre 40 et 50 ans qui au bout d’un moment décident de prendre du temps pour elles et de profiter.

    capture d'écran/FTV

    Ces derniers mois, Arthur a été marqué par les disputes incessantes de ses parents et le départ soudain de sa sœur. Alors qu'il en veut beaucoup à sa mère pour la séparation, comment va évoluer la relation entre Alice et son fils ?

    Ça va se régler assez vite. C’est normal qu’Arthur s’en prenne à sa maman, elle est la seule à pouvoir recevoir cette émotion. Ça va se calmer mais Arthur va être moins bien car il va avoir du mal à accepter la relation de son père avec sa nouvelle compagne. Mais avec Alice, ils restent en lien. Quand Alice va partir se mettre à l’écart, Arthur va se montrer compréhensif et ces étapes vont le faire grandir.

    Malgré l’implosion de sa famille, Alice semble être en harmonie avec sa décision. Alors qu’une nouvelle vie débute, elle est plus souriante, plus apaisée et vient de s’installer dans l’appartement de son frère. Quelle direction va-t-elle désormais donner à sa vie ?

    Je ne sais pas, on verra après la Lozère. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’en discuter avec les scénaristes. Je suis très heureuse du développement d’Alice depuis deux ans et demi mais j’avais besoin de faire une pause car c’est un travail intense et physique. Même si cela reste un personnage, ce n’est pas rien de traverser toutes ces épreuves. Il y a beaucoup d’implication émotionnelle. C’est un véritable parcours sportif. J’avais besoin de me ressourcer et de recharger les batteries. Je pourrai ainsi revenir avec d’autant plus d’énergie et de fraicheur.

    Un Si Grand Soleil
    Un Si Grand Soleil
    Sortie le 27 août 2018 | 26min
    Série : Un Si Grand Soleil
    Avec Melanie Maudran, Jérémy Banster, Moïse Santamaria, Emma Colberti, Valérie Kaprisky
    Presse
    2,8
    Spectateurs
    1,7
    Voir sur Salto

    Récemment, Alice s’est rapprochée de Ludo (Folco Marchi). Dans la mesure où ce dernier vit lui aussi une période compliquée avec Johanna, peut-on s’attendre à les voir nouer plus qu’une simple amitié ?

    C’est quelque chose que les scénaristes entretiennent depuis le début. Ils jouent sur ce terrain-là mais je ne sais pas du tout pour le moment. D’après les dernières scènes que j’ai tournées, je ne suis pas certaine qu’Alice soit prête à se lancer dans une nouvelle histoire aussi rapidement. En tout cas, ce n’est pas une priorité. Une femme de quarante ans comme Alice a peut-être d’autres objectifs que celui de refaire sa vie avec quelqu’un. Je trouve assez chouette de défendre ce point de vue-là.

    Alice a découvert son passé il y a peu. Alors que sa propre famille vient de s’effondrer, va-t-elle chercher à développer ses liens avec son père et son frère ?

    Comme je pars en pause, je ne sais pas. Dans les dernières scènes que je tourne actuellement, il n’y a pas de trace de ça. On va vraiment être à l’aube d’une nouvelle vie pour Alice. Mais ce serait logique que les scénaristes développent ce lien par la suite. C’est super de travailler avec Sébastien Landry et c’était un bonheur de tourner avec Jean-François Stévenin. C’est magnifique la transmission entre comédiens. Ils sont supers, j’ai vraiment apprécié de travailler avec eux et j’apprécierai de le faire à nouveau.

    Avez-vous d’autres projets en dehors d’Un si grand soleil dont vous pouvez nous parler ?

    J’ai un peu un mode hyper actif. J’aime faire beaucoup de choses en même temps et c’est comme ça que je m’épanouis. Un si grand soleil m’a apporté une visibilité pour développer mon travail d’actrice et je les en remercie profondément. J’ai tourné dans la saison 9 de Candice Renoir où je tiens le rôle de Pénélope, une capitaine des stups, dans plusieurs épisodes. C’était une chouette expérience et un grand plaisir de rencontrer cette belle équipe. Je viens aussi de terminer le tournage du cinquième épisode du Voyageur avec Bruno Debrandt. Je joue Elise, une commissaire, le premier personnage féminin de la série. J’ai trouvé le scénario bien écrit et bien construit, c’était un vrai plaisir. Ce sont de belles aventures audiovisuelles. A côté de ça, j’ai une compagnie de théâtre, M is for magic. On travaille actuellement sur "Méchant !", une petite pièce pour enfants d’Anne Sylvestre dont les premières représentations devraient avoir lieu au mois de mars si le contexte le permet. Je bosse aussi avec de nombreux orchestres sur des concerts éducatifs où je réadapte des contes connus sur de la musique classique. En parallèle, je développe un projet hybride mêlant à la fois musique classique et hip hop avec l’orchestre d’Avignon. J’ai vraiment un pied dans chaque secteur. Enfin, je suis actuellement sur une mise en scène avec l’Opéra Junior à Montpellier.

    Propos recueillis par téléphone le 11 janvier 2021.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • James Ford
      Vu que ce site ne fera pas d'article, je donne les nouvelle a leur place ^^. Après l'annulation de City Of Angels (tellement dommage, une Saison 2 aurait était un gros plus). Nathan Lane c'était retrouver sans rien. Et dans lequel il était un des meilleur atout du show (hallucinant).L'acteur reviendra dans pas moins de 2 série (oui). La 1er ce nomme Only Murders In the Building sur Hulu. Qui me donne trés envie. Le pitch me semble BIEN fun, l'intrique ce déroule dans un immeuble. Trois inconnus, obsédés par les affaires criminelles, se retrouvent liés à un meurtre dans la vie réelle et décident de résoudre le cas. Ca va me faire plaisir de voir Nathan Lane roder en tant que voisin ^^.Et la seconde s'intitule The Gilded Age sur HBO (par les créateur de Downtown Abbey) semble tout trouver pour lui. On y suivra des millionnaires Gilden à New York City dans les années 1880. Et il retrouve la superbe Christine Baranski avec qui il a souvent jouer (notamment dans les 90's). J'avoue trés impatient
    Voir les commentaires
    Back to Top