Mon compte
    Le Seigneur des Anneaux : la terrifiante anecdote sur Christopher Lee
    Par Thomas Imbert (@Thomas_Theory) — 10 févr. 2021 à 19:00

    Pour tourner la séquence où Saroumane se fait poignarder à mort par Grima dans la version longue du "Retour du Roi", le vénérable comédien Christopher Lee s'est inspiré de ses propres souvenirs de guerre.

    Absente de la version cinéma du Retour du Roi, la mort de Saroumane tient lieu de dénouement à l'oeuvre de Tolkien, où elle survient après la destruction de l'Anneau, alors que les hobbits rentrent chez eux et trouvent une Comté ravagée par les armées du magicien.

    Intégré à la version longue du Seigneur des Anneaux, cet événement a néanmoins été déplacé au début du troisième opus pour des raisons scénaristiques. Dans le film de Peter Jackson, c'est donc au sommet de sa tour d'Orthanc que Saroumane se fait poignarder à mort par son serviteur Grima.

    Le Seigneur des anneaux : le retour du roi
    Le Seigneur des anneaux : le retour du roi
    Sortie le 17 décembre 2003 | 3h 21min
    De Peter Jackson
    Avec Sean Astin, Elijah Wood, Viggo Mortensen, Ian McKellen, Liv Tyler
    Presse
    3,8
    Spectateurs
    4,5

    Dans le commentaire audio du film, le réalisateur néo-zélandais s'est remémoré le tournage de cette séquence, et notamment un échange particulièrement déroutant avec Christopher Lee. Pour interpréter les derniers instants de Saroumane et reproduire son dernier souffle de manière réaliste, le célèbre comédien britannique a en effet convoqué ses propres souvenirs de guerre : 

    "En répétant avec Christopher la scène où il se fait poignarder, je lui expliquais ce que je voulais qu'il fasse, au moment où il manque d'air", raconte ainsi le réalisateur. "Il m'a dit : "Peter, as-tu déjà entendu le râle que pousse un homme quand on le poignarde dans le dos ?" J'ai répondu : "Non." Et il m'a dit : "Moi, si. Je sais ce que j'ai à faire." En voulant en savoir un peu plus, j'ai appris qu'il était tenu au secret car il était officier pendant la guerre. Il a vécu des choses incroyables dont il n'a pas le droit de parler. Il sait quel bruit fait l'air en sortant des poumons et quel grognement on laisse échapper. Et c'est ce qu'on entend dans le film, c'est parfaitement authentique."

     

    Une anecdote pour le moins glaçante, qui a le mérite de nous rappeler l'exceptionnel parcours de Christopher Lee. Avant de devenir un comédien de légende, l'interprète de Dracula, de Scaramanga, de Saroumane et du Comte Dooku dans Star Wars a effectivement livré de véritables batailles durant la Seconde Guerre Mondiale. Ainsi que vous pouvez le lire dans notre papier dédié à ses incroyables états de service, il témoigne en effet avoir servi dans la Royal Air Force, dans le SAS, et même d'avoir participé à la traque de criminels de guerre nazis.

    Des témoignages que certains ont reproché à l'acteur d'enjoliver quelque peu, même si ses nombreuses médailles sont là pour attester d'un parcours hors du commun, qui a probablement déteint sur certains de ses personnages au cinéma. 

    (Re)découvrez tous les détails cachés dans "Le Retour du Roi"...

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Le Seigneur des anneaux : 10 détails cachés dans Le Retour du Roi
    10 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • brunodinah
      Les grands acteurs comme Sir Lee, c'est ce que j'appelle non seulement la classe à l'internationale mais aussi une gueule et un professionnalisme sans pareil.Une anecdote comme celle-là, ça montre l'implication d'un artiste sur son projet.Des acteurs de cette trempe, il n'en existe plus beaucoup aujourd'hui, alors qu'il en était autrement avant le début des 90's.Très bel article, bien documenté.Merci Allociné.
    • Auvoren
      Christopher Lee, autant de mystères dans sa vie que dans ses rôles...
    • Elzekiel
      Pareil que toi, depuis la sortie dvd des coffrets 'livres' je regarde la VL à chaque fois. La version ciné est tellement moins intéressante. N'importe quels fans des films pensent pareil
    • Blasi B
      sacré anecdote ... en mode ferme la Peter, tu ne sais pas de quoi tu parle ^^une des modifications les plus intelligentes qu'il y ai eu celons moi par rapport au bouquin. Dans le livre, j'ai toujours trouver cette histoire après la fin de l'histoire un peu en trop, un genre de spin off intégré a la fin du livre, d'histoire bonus pour nous raconter le retour des hobbit dans la comté et donc nous remettre sarouman sur le devant de la scène car , comme toute histoire, il faut un méchant... bref, cette partie (qui est quand même la fin du bouquin) je l'ai toujours trouvé en trop même si elle est sympa à lire tout de même (après avoir sauver quasi le monde, vaincue sauron, etc... avoir une histoire ou il retourne sauver la comté des griffes de sarouman... je trouve que c'est de trop... j'aurais plus vue ça en petit supplément dans une nouvelle que a la fin du SDA)
    • Might Guy
      Mieux vaut ça que l'inverse 😋
    • Seke
      Oui en effet l'interview était en français.
    • L'indien zarbi a moitié a poil
      Sous ses allures de gentleman, c'était pas un rigolo le père Christopher.
    • TofVW
      Tout à fait, tu as juste oublié le préfixe in.
    • Tyler
      Non.
    • Might Guy
      Non.
    • znurlf
      Perso maintenant que j'ai les films en version longue, je ne peut plus revoir la version cinéma sans avoir l'impression qu'il manque de gros bout d'histoire. après chacun fait ce qu'il veut, mais c'est dommage de perdre des sous intrigues et des passages qui enrichissent les personnages.
    • Ezechiellydian
      Je suppose qu'il l'a dit en français vu qu'il parlait quasiment une dizaine de langues. :D
    • Cuderoy
      Totalement.
    • Splendiiiiide
      On est d’accord que la version longue est dispensable ?
    • Seke
      Pour l'anecdote, dans Le Grand Journal de Canal+, Christopher Lee avait déclaré :J'ai toujours dit que si un jour on adapte Le Seigneur des Anneaux au Cinéma, je voudrais jouer le rôle de Gandalf.Mon voeu a été finalement à moitié exausé.
    • Justice Prime
      J'avais tellement adoré cette histoire quand j'avais regardé les bonus et dans le Hobbit sa blague du mec qui acheté un nouveau boomerang et a passé le reste de sa vie à essayer de jeter l'ancien :p
    • Might Guy
      Expérience utile également quand Dracula se prend un pieu dans le coeur.
    • Laurent D.
      D'ailleurs il était le cousin de Ian Fleming, d'où sa présence mythique dans l'Homme au Pistolet d'Or.
    Voir les commentaires
    Back to Top