Notez des films
Mon AlloCiné
    Traffic sur Arte : pourquoi Harrison Ford s'est désengagé du film
    Par Brigitte Baronnet — 21 avr. 2021 à 18:00

    De nombreuses tractations ont eu lieu dans les coulisses de Traffic de Steven Soderbergh, notamment concernant son casting. Harrison Ford aurait pu tenir le rôle de Michael Douglas, mais il s'en désengagea. On vous explique.

    A l'occasion de la diffusion de Traffic de Steven Soderbergh sur Arte ce soir, film qui met en scène quatre histoires parallèles autour du trafic de drogue, retour sur les longues tractations autour de ce casting cinq étoiles.

    Un véritable feuilleton s'est joué en coulisses, à propos du rôle finalement tenu par Michael Douglas (le personnage de Robert Wakefield). Lorsqu'on se replonge dans l'histoire de la production du film, on découvre que Harrison Ford a, pendant un moment, été au coeur de ces tractations. En février 2000, AlloCiné rapportait d'ailleurs l'arrivée au casting de Harrison Ford dans le film.

    Comment l'acteur a-t-il failli rejoindre la distribution, et pourquoi s'est-il finalement désengagé ? Explications.

    En 2000, Harrison Ford est au sommet du box-office, enchaînant les franchises à succès, et jouant les personnages héroïques. Comme le rappelle le livre Les Six samouraïs de Sharon Waxman (Calmann-Lévy), il est déjà l'une des plus grandes stars mondiales, et joue essentiellement dans des films à gros budgets. 

    "A Hollywood, tout le monde savait que Ford aimait jouer les héros et le public l'aimait dans ce genre de rôles". A tel point qu'il n'est pas envisagé de lui proposer un rôle dans ce film, car ne correspondant pas vraiment à ceux qu'il a l'habitude d'endosser. 

    "Son cachet était de 20 millions de dollars. Il n'acceptait jamais moins. En réalité, pendant de nombreuses années, Ford avait joué le même personnage, encore et toujours, dans Le Fugitif, Air Force One, Danger Immédiat", poursuit Sharon Waxman dans son livre. "Il ne semblait pas très désireux d'élargir son éventail de personnages et il n'y avait donc aucune raison de penser à lui pour Traffic. Alors qu'il le souhaitait, justement. Ford était à la recherche d'un jeune agent pour la première fois depuis longtemps, et il avait annoncé vouloir travailler avec les jeunes réalisateurs de Hollywood. C'est du moins ce qu'il prétendait." 

    A cette époque, Ford est donc en quête de rôles un peu différents, afin de donner une nouvelle orientation à sa carrière. C'est ainsi que son agent se rapproche de l'équipe de Traffic. Après avoir lu le scénario, Harrison Ford fait savoir qu'il tient absolument à faire le film, mais doit d'abord tourner un film d'aventure.

    Autre complication : la question du salaire ! S'offrir Harrison Ford coûte cher, même s'il dit pouvoir baisser son salaire en fonction du type de production. 

    "Ford accepterait de travailler pour la moitié de son cachet, soit 10 millions de dollars et, en échange des 10 autres millions qu'il abandonnait, demandait un pourcentage de 10% sur les recettes", explique le livre Les Six Samouraïs. "Tout le budget devrait donc être réévalué. Tous les acteurs verraient ainsi leur cachet augmenter d'environ la moitié de leur tarif habituel."

    Traffic
    Traffic
    Sortie le 7 mars 2001 | 2h 27min
    De Steven Soderbergh
    Avec Michael Douglas, Don Cheadle, Benicio Del Toro, Luis Guzman, Dennis Quaid
    Presse
    4,2
    Spectateurs
    3,7
    louer ou acheter

    Les négociations avancent, Harrison Ford se montre impliqué en faisant des remarques pour ajouter ou modifier des scènes du scénario. Mais, les choses vont se compliquer. Après avoir annoncé l'arrivée au casting d'Harrison Ford, la presse professionnelle américaine écrit très peu de temps après :"Des négociations au point mort : Harrison Ford jette l'éponge pour Traffic".

    Sharon Waxman rapporte : "Le rôle ne lui convenait pas tout à fait, il préférait y renoncer. 'Il n'avait pas à me donner d'explication, dit Soderbergh. C'est comme pour un mariage, si on hésite, mieux vaut ne pas dire oui.' (...) A la place, Ford préféra le rôle d'un professeur d'université dans le film Apparences, un thriller dont il partage l'affiche avec Michelle Pfeiffer, sous la direction de Robert Zemeckis, un réalisateur incontournable à Hollywood. Ce film était plus dans le genre de Ford, même s'il y jouait le rôle du méchant pour la première fois. Il n'afficha plus jamais l'ambition de tourner avec de jeunes réalisateurs."

    Steven Soderbegh fut évidemment "stupéfait" de ce revirement, et sa productrice, "anéantie", après tant de négociations. Lui trouver un remplaçant s'annonce ardû car les chiffres du salaire prévu ont circulé... 

    "Peter Rice (l'un des producteurs considérant le film) proposa le script à d'autres stars, Kevin Costner notamment, qui fut intéressé par le projet. Mais une information avait circulé : Ford devait recevoir une grande partie de son cachet, plus un pourcentage sur les recettes, si bien que Costner pensait avoir droit au même traitement : 10 millions de dollars à la signature et 10% sur les recettes. Al Pacino et Tommy Lee Jones voulurent aussi leur cachet habituel."

    Finalement, le rôle reviendra à Michael Douglas qui était l'acteur initialement pressenti, avant Harrison Ford. Douglas avait auparavant décliné le rôle, mais la façon dont le rôle avait été retravaillé par le scénariste Stephen Gaghan, l'intéressait. 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top