Mon AlloCiné
    Cendrillon : quand Disney édulcore la violence originale du conte
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 7 mai 2021 à 09:30

    Diffusée sur M6 ce jeudi 6 mai, l'adaptation live du film d'animation Disney livrée cette fois-ci par Kenneth Branagh édulcore logiquement, tout comme son modèle animé d'origine, la violence et la cruauté du conte. Ou plutôt des versions du conte...

    Depuis l'origine, les productions de la maison Disney se sont toujours évertuées à se faire les championnes d'une morale vertueuse, porteuse de messages d'amour et de générosité. Où le Bien triomphe toujours du Mal, où les personnages principaux deviennent les réceptacles de valeurs hautement positives et surtout universelles, devant trouver leur chemin jusqu'à l'enfant qui sommeille (encore) en chacun de nous.

    Des messages culminant avec une fin toujours heureuse bien sûr, à l'exception sans doute de la relecture de l'histoire de Pocahontas, qui ne termine pas sa vie dans les bras de John Smith.

    Dans le vivier grouillant des inspirations des films Disney figurent en bonne place et naturellement les contes, de fées ou non, et les écrits d'auteurs comme Charles Perrault, les frères Grimm ou Hans Christian Andersen. Sans oublier bien entendu les légendes.

    Nombre de ces récits originaux comportent en réalité parfois une grande violence, de la cruauté, des passages carrément horrifiques même. Impossible - et c'est logique - pour Disney de conserver ces aspects sulfureux et polémiques, grand public oblige.

    A charge donc pour les équipes du studio de les édulcorer, ou de les supprimer, de modifier la fin, etc... Pour que l'oeuvre puisse rentrer dans les canons moraux de la maison aux grandes oreilles.

    Dans cette logique, la version live de Cendrillon livrée par Kenneth Branagh, adaptation de la version animée sortie en 1950, n'échappe évidemment pas à cette relecture d'un conte plus sombre à l'origine. Ou plutôt, des différentes versions des contes.

    Cendrillon
    Cendrillon
    Sortie le 25 mars 2015 | 1h 44min
    De Kenneth Branagh
    Avec Lily James, Cate Blanchett, Richard Madden, Stellan Skarsgård, Holliday Grainger
    Presse
    3,0
    Spectateurs
    3,5
    Voir sur Disney+

    L'Occident connaît le conte folklorique de Cendrillon essentiellement grâce à ses différentes variations chez les auteurs Giambattista Basile dans La gatta Cenerentola, Charles Perrault dans Cendrillon ou la Petite Pantoufle de verre et par les frères Grimm dans Aschenputtel.

    Mais il existe de très nombreuses autres versions, notamment en Asie et même au Moyen-Orient, sous l'Antiquité. Tirant son surnom, au sens littéral du terme, de celle qui est salie par la cendre ("Cinder"), la version de Cendrillon des frères Grimm révèle que les ignobles belles-soeurs de celle-ci, Javotte et Anastasie, se coupent carrément les doigts de pied afin de rentrer dans la fameuse pantoufle de verre égarée par la belle, et se font même picorer les yeux par des colombes en signe de punition...

    Dans une version allemande antérieure aux frères Grimm, les belles-sœurs sont condamnées à danser avec des chaussures de métal chauffées au rouge jusqu'à ce que mort s'ensuive... Dans la version des frères Grimm, le Prince tente de retenir sa future promise s'échappant en faisant enduire l'escalier de poix.

    Chez Disney, la parade a été trouvée en laissant partir l'héroïne qui perd sa pantoufle de verre sur l'une des marches. C'est quand même plus élégant... Quoi qu'il en soit, Disney s'est surtout basé sur la version du conte écrite par Charles Perrault.

    Si dans l'ensemble l'oeuvre est plutôt respectée, le studio a néanmoins fait un changement important concernant le personnage de la marâtre (alias Madame de Trémaine), et même à rebours de la version de Perrault.

    Dans celle-ci, elle finit par devenir reconnaissante envers celle qui était sa prisonnière, là où Disney en fait un personnage cruel, sournois et cassant jusqu'à la fin, sans jamais faire montre toutefois de violence. Un choix artistique judicieux et intelligent, qui en fait un grand personnage mémorable.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top