Mon AlloCiné
    Run The World sur StarzPlay : "un ordre de marche que les femmes ont besoin d'entendre"
    17 mai 2021 à 09:30
    Mégane Choquet
    Mégane Choquet
    -Journaliste ciné et séries Streaming
    Journaliste spécialisée dans l'offre ciné et séries sur les plateformes quel que soit le genre. Ce qui ne l'empêche pas de rester fidèle à la petite lucarne et au grand écran.

    Nouvelle série pétillante et féministe disponible sur StarzPlay, Run The World raconte le quotidien de quatre amies Afro-Américaines à New York. AlloCiné s'est entretenu avec Leigh Davenport, la créatrice de la série qui s'est inspirée de sa vie.

    En diffusion sur StarzPlay, Run The World est une nouvelle série mordante qui suit un groupe de meilleures amies Afro-Américaines d’une trentaine d’années, intelligentes, drôles, dynamiques et farouchement loyales, vivant, travaillant et s’éclatant à Harlem.

    Mais alors qu’elles rêvent de conquérir le monde, elles remettent certains de leurs choix de vie en question. Leigh Davenport, la créatrice de la série, nous explique les coulisses de la production de Run The World.

    Run the World
    Run the World
    Sortie le 16 mai 2021 | 30min
    Série : Run the World
    Avec Jay Walker, David J. Cork, De'Adre Aziza, Amber Stevens, Bresha Webb
    Presse
    4,0
    Spectateurs
    3,3

    AlloCiné : Qu’est-ce qui vous a donné envie de créer cette série ?

    Leigh Davenport : Run The World est librement basée sur ma vie et celle de mes copines. J'ai vécu à Harlem pendant douze ans juste après l’université. J’ai déménagé en ville pour réussir et vivre mes rêves. C'était une période bizarre, tellement amusante et déroutante.

    Je voulais parler de femmes noires fortes et ambitieuses et questionner ce qu'est être une femme noire moderne dans une grande ville. C’est un projet personnel et je voulais refléter une certaine réalité de mon vécu et de celui des amies.

    Run The World sur StarzPlay : que vaut cette pétillante série féministe ?

    On sent effectivement que cette série est personnelle et authentique. C’était important pour vous d’insuffler un peu de vos expériences personnelles aux parcours de vos héroïnes ?

    Quand on écrit, on démarre toujours avec quelque chose de personnel. Bien sûr, on peut manipuler et cacher la vérité et surtout se couvrir pour que vos amies ne se fâchent pas trop quand elles se rendent compte qu’une partie de leurs vies est retranscrite sur le petit écran (Rires).

    Mais si la série semble aussi authentique, c’est parce que chaque arc narratif est inspiré et nourri par des histoires vraies, que ce soit les miennes ou celles des scénaristes avec qui j’ai travaillé. Et ça se reflète à l’écran.

    StarzPlay

    Les quatre copines sont à un tournant de leurs vies dès le premier épisode, est-ce que la crise de la trentaine est la nouvelle crise de la quarantaine ? Est-ce que c’est inévitable de remettre sa vie et ses choix en question à un certain moment de son existence ?

    Je pense qu'il y a certains points de repère, en particulier si vous êtes une femme, qui sont incontournables, vous savez, comme à 25 ans, vous paniquez et vous vous dites "Je suis dans la fin de ma vingtaine", et c'est pareil à 30 ans.

    C’est quelque chose d’universel et c'est lié à la pression que la société fait peser sur les femmes, sur le vieillissement et sur le corps et sur le fait d’avoir des enfants. Il y a des questionnements dans la vie qui sont inévitables et je trouvais ça intéressant de montrer des femmes qui ne paniquent pas forcément mais qui affrontent les aléas de la vie avec force.

    Je voulais montrer des femmes qui se soutiennent vraiment et qui comprennent ce que cela signifie d'être sœurs. Parce que nous avons tous besoin de ces amitiés, les femmes particulièrement.

    Malgré les coups durs et les remises en question, les héroïnes se soutiennent coûte que coûte. Et ça fait du bien de voir une solide et réelle amitié entre femmes. C’était important d’avoir cette base ancrée au coeur de la série ?

    Absolument, je pense que montrer une forte amitié était l'une des choses les plus importantes pour moi sur cette série. J’ai l’impression que beaucoup d’histoires sur des femmes de cette tranche d’âge ont tendance à se focaliser essentiellement sur les rencards, les relations amoureuses, le mariage, les enfants.

    Pour moi, la chose la plus importante était mon amitié avec mes copines et la façon dont nous nous aidions à grandir et à nous soutenir mutuellement.

    Je suis allée dans une université pour femmes et j'étais dans une sororité, donc ces amitiés ont été vraiment importantes pour moi tout au long de ma vie. Je voulais montrer des femmes qui se soutiennent vraiment et qui comprennent ce que cela signifie d'être sœurs. Parce que nous avons tous besoin de ces amitiés, les femmes particulièrement.

    StarzPlay

    Comment avez-vous choisi votre casting pour incarner ces quatre amies ?

    Beaucoup de femmes incroyables sont venues passer le casting mais il y avait quelque chose en plus chez les quatre actrices que nous avons choisies. Elles ressemblaient à leurs personnages et apportaient quelque chose de rafraichissant, et surtout elles avaient cet humour qui correspondait à l’aspect comique de la série.

    Plus important encore, lorsque nous les avons toutes les quatre assises ensemble pour la première fois, nous étions convaincues qu’elles étaient les bonnes et que leur groupe était crédible. Et ça aide encore plus qu'elles soient aussi des êtres humains incroyables dans la vraie vie !

    Ce qui est drôle c’est qu’elles m’ont toutes dit qu’elles avaient été castées dans leurs propres rôles et qu'elles avaient l'impression de se jouer elles-mêmes.

    En terme d'écriture et de production, vous vous êtes entourées de nombreux talents féminins, est-ce que cela a contribué à la réussite de la série ?

    Yvette Lee Bowser, la showrunneuse, et moi avons vraiment fait un effort conjoint pour nous assurer que nous avions autant de femmes que possible à de nombreux postes. Notre productrice exécutive est une femme et toute notre équipe de montage et de postproduction était féminine.

    Je pense que cela change la façon dont nous nous soucions de la série. En plus, nous avons tourné durant la pandémie à New York et je pense que nous avons ressenti un profond sentiment de responsabilité et d'attention. Les femmes sont si puissantes et nous agissons et communiquons différemment. Je pense que vous pouvez le sentir dans la série.

    StarzPlay

    Parlons du titre de la série, "Run The World", qui fait incontestablement penser au tube de Beyoncé. Est-ce qu'il a été évident à trouver ?

    Pas du tout. La série a mis des années à se faire et lorsque nous avons choisi le titre "Run The World", nous nous sommes dit qu’il incarnait parfaitement l’ambition, le plaisir et la fraîcheur. Évidemment, les gens vont penser à la chanson de Beyoncé et c'est très amusant aussi.

    Mais c'est plus un appel à l'action, c'est un ordre de marche, c'est quelque chose qui peut être inspirant. C'est exactement ce que les femmes ont besoin d'entendre.

    Si le succès est au rendez-vous pour Run The World, est-ce que vous avez déjà des idées pour une éventuelle saison 2 ?

    Bien sur que oui ! Cette saison se termine sur un très gros cliffhanger qui doit être résolu dans une deuxième saison. Il y a tellement de choses à faire avec ces femmes et leurs histoires donc je suis super excitée. J'ai de grandes idées pour une saison 2. J'espère que les gens vont adorer la série et que nous aurons droit à une autre saison très bientôt.

    Propos recueillis par Mégane Choquet le 19 avril 2021.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top