Mon compte
    Ce film français a été tourné en seulement 14 jours et le résultat va vous séduire !
    27 juil. 2022 à 07:00
    Brigitte Baronnet
    Passionnée par le cinéma français, adorant arpenter les festivals, elle est journaliste pour AlloCiné depuis 10 ans. Elle anime le podcast Spotlight.

    14 jours de tournage, une première expérience de réalisation d'un long métrage en équipe très réduite, et un film à la belle énergie : voici Mi Iubita mon amour, premier film de l'actrice Noémie Merlant (Portrait de la jeune fille en feu). En salles.

    C'est l'histoire de Jeanne, 27 ans. La jeune femme part fêter son enterrement de vie de jeune fille en Roumanie avec des amies. Elle y rencontre Nino, 17 ans, et tout les sépare. C’est le début d’un été passionnel et hors du temps.

    Voici le point de départ de Mi Iubita mon amour, premier long métrage de et avec Noémie Merlant (révélation de Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma). Noémie Merlant réalise et a coécrit le film avec Gimi Covaci (qui joue le rôle de Nino, le rôle principal masculin).

    Mi iubita mon amour
    Mi iubita mon amour
    Sortie : 27 juillet 2022 | 1h 35min
    De Noémie Merlant
    Avec Gimi Covaci, Noémie Merlant, Sanda Codreanu, Clara Lama-Schmit, Alexia Lefaix
    Presse
    3,4
    Spectateurs
    2,7
    Séances (104)

    Particularité de ce film qui sort au cinéma ce mercredi (après une sélection au Festival de Cannes en 2021) : il a été tourné en seulement 14 jours, sans producteur, et écrit en peu de temps, avec une équipe réduite à 11 personnes.

    Une équipe constituée de proches et très proches de Noémie Merlant, les actrices du film étant ses "amies de toujours" comme elle l'indique à notre micro, précisant qu'elles se sont rencontrées au Cours Florent. "On a passé énormément de temps tous ensemble. On parlait de cinéma, de la vie, de plein de choses..."

    "On a créé tous un lien très fort, poursuit-elle. "On s'est dit il faut qu'on fasse un film un jour ensemble. Le temps passe. Et puis Gimi nous dit : "Venez chez moi en Roumanie l'été prochain". On a commencé à faire des repérages et l'idée est venue de faire un film sur nous, notre amitié, notre histoire d'amour qui naît".

    Cette manière de créer, dans cette spontanéité, était en accord avec le propos du film.

    "C'est quelque chose d'improbable et qui n'a pas trop été raconté", ajoute-t-elle, soulignant l'énergie insufflée par son équipe et la liberté de son partenaire dans le film, Gimi Covaci. "Gimi dit qu'il faut y aller, qu'il ne faut pas remettre les choses au surlendemain. Il faut s'en foutre de ce que les gens pensent, et cette énergie-là, je la trouve géniale".

    Noémie Merlant qui a finalement produit le film avec Pierre Guyard (producteur notamment des Combattants de Thomas Cailley, avec Adèle Haenel et Kévin Azaïs) commente ce choix : "On voulait rester entre nous, on avait peur de perdre l'essence de ce qu'on voulait dire, mais aussi parce que je ne me sentais pas encore légitime de faire un premier long métrage, produit avec des gens, de l'argent, qui forcément sont une pression. Ça peut paralyser, surtout moi. Très vite, je peux me laisser influencer, et de ce fait, perdre mon propos. Rester avec des gens qui me connaissent bien, qui ne me laisseront pas m'égarer dans ce que je veux dire. Cette manière de créer, dans cette spontanéité, était en accord avec le propos du film. On s'est dit que ça allait sûrement insuffler aux images, au film, quelque chose en plus."

    Tu mérites un amour : "Hafsia Herzi était de tous les plans et à tous les postes"

    Pour trouver l'impulsion de faire ce long métrage, Noémie Merlant souligne l'importance d'un film comme celui de Hafsia Herzi, Tu mérites un amour, qui a été "une vraie inspiration". "De voir qu'elle y arrive, que c'est possible aussi de faire des films comme ça". 

    Noémie Merlant a également toujours à l'esprit un rôle très spécial pour elle. "C'est grâce à Portrait [de la jeune fille en feu], beaucoup". "Par ce que j'ai appris par ce rôle, par nos discussions. D'oser, de s'écouter en tant que femme, d'oser raconter nos récits, d'oser réaliser, même si je suis actrice. Ne pas se dire non, il ne faut que prenne trop de place, qu'il faut que je reste à ma place d'actrice. Ne t'excuse pas et vas-y !"

    Noémie Merlant en 5 rôles marquants

    Et d'ajouter : "Essayer de réfléchir sur notre rapport au désir, notre rapport à l'amour, à l'amour mutuel, au consentement, au regard. À la manière aussi de filmer le désir féminin et, en tant que femme, de filmer l'homme. Tout ça, ce sont des choses qui sont venues, avec une société qui bouge. Ce sont de plus en plus, des questions qui sont soulevées, et tant mieux, mais moi aussi, beaucoup à travers Céline Sciamma et son film, ça c'est sûr.

    Mi iubita mon amour, premier long métrage de Noémie Merlant est à l'affiche ce mercredi.

    César 2020, Portrait de la jeune fille en feu... : Noémie Merlant prend la parole

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top