Mon compte
    Cannes 2021 : Noomi Rapace et un étrange agneau dans Lamb, dérangeante surprise islandaise
    13 juil. 2021 à 14:00
    Thomas Desroches
    Thomas Desroches
    -Journaliste cinéma et séries
    Les yeux rivés sur l’écran et la tête dans les magazines, Thomas Desroches se nourrit de films en tout genre dès son plus jeune âge. Il aime le cinéma engagé et extrême, les documentaires, l'œuvre de Xavier Dolan et partage sa passion sur le podcast d'AlloCiné.

    Présenté ce 13 juillet dans la section Un Certain Regard au 74e Festival de Cannes, "Lamb" est le premier film de Valdimar Jóhannsson. Un conte mystique, presque biblique, porté par Noomi Rapace qui fait face à un agneau pas comme les autres.

    The Jokers Films

    Cannes c'est aussi ça : découvrir des films étrangers singuliers qui ne ressemblent à rien d’autre. Lamb de Valdimar Jóhannsson est de ceux-là. Présenté dans la section parallèle Un Certain Regard ce 13 juillet à l’occasion du 74e Festival de Cannes, ce premier long métrage embarque le spectateur au sommet d’une montagne en Islande, où un couple d’agriculteurs vit en vase clos.

    Maria et Ingvar sont éleveurs de moutons, ils ne se parlent plus, ne partagent plus aucun moment d’intimité, mais l’impensable se produit. Dans la bergerie, une brebis met au monde un agneau différent, unique. Les deux âmes en peine, marqués par la perte d’un enfant, décident de l’apprivoiser plus qu’ils ne devraient. Mais pour tout miracle, il y a un prix à payer.

    Ces quelques lignes devraient suffire à éveiller l’intérêt. Il faut être prudent, Lamb est une œuvre qui repose sur le suspense, le mystère et dévoiler ses secrets ne lui rendrait pas service. Superviseur d’effets visuels sur des grosses productions comme Rogue One : A Star Wars Story ou Prometheus, Valdimar Jóhannsson signe un objet personnel qui reste en tête. Trop étrange et dérangeant pour le caser dans un genre bien précis, c’est un film qui joue sur différents tons - tantôt thriller surnaturel, tantôt drame familial.

    Valdimar Jóhannsson et Noomi Rapace tentent de décrire le film pour AlloCiné :

    Lamb : comment décrire le film ?

     

    Lamb est un conte mythologique scandinave qui emprunte même quelques éléments à la Bible. À travers l’histoire des deux personnages, il y a ce parallèle avec Marie et Joseph, touchés par un signe du destin. Dans son atmosphère pesante, le film est baigné dans le silence. Il en dit long et le spectateur en apprend plus sur le couple pour ces choses qu’ils ne se disent pas. Noomi Rapace est, comme à son habitude, aussi touchante que menaçante sous les traits d’une héroïne imparfaite.

    Dans les hauteurs de l’Islande, son pays natal, Valdimar Jóhannsson propose un huis clos dans lequel les protagonistes se retrouvent face à une anomalie. Anomalie c’est justement le mot qui conviendrait le mieux pour parler de Lamb, ce cauchemar doux-amer.

    Sortie prévue en décembre 2021.

    Propos recueillis par Thomas Desroches, à Cannes, le 12 juillet 2021.

    Montage et captation : Arthur Tourneret

    Découvrez le teaser de "Lamb" :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top