Mon compte
    Code Geass sur ADN : le film Lelouch of the Resurrection remet-il en cause le final de la série ?
    7 août 2021 à 10:00
    Manon Maroufi
    Manon Maroufi
    -Iconographe & BDD séries
    Bien que née après l’âge d’or du Club Dorothée, elle grandit avec d’autres grands classiques du genre comme Death Note et Fullmetal Alchemist. Une passion alimentée plus tard par les Ghibli et les films de Makoto Shinkai.

    Thriller psychologique pépite des années 2000, Code Geass s'est vu offrir un film sequel pour fêter les 10 ans de l'anime : Lelouch of the Resurrection. Un titre et une suite controversés pour cette série dont la fin était considérée comme parfaite.

    Attention ! L'article qui suit revient en détails sur le final de Code Geass, ainsi que sur sa suite Lelouch of the Resurrection. Si vous ne les avez pas encore vu ou si ne souhaitez rien savoir sur leur contenu, il vous est vivement recommandé d’interrompre dès à présent votre lecture.

    Loin d'être aussi connu que NarutoDeath Note ou encore Fullmetal AlchemistCode Geass reste néanmoins une référence à citer dans les animes des années 2000. Diffusée pour la première fois en 2006, et au contraire de la plupart de ses homologues, cette série n'adapte aucun manga. Elle propose un pitch complètement original, né de la collaboration entre le réalisateur Gorō Taniguchi et le scénariste Ichirō Ōkouchi.

    Code Geass
    Code Geass
    Sortie : 5 octobre 2006 | 24 min
    Série : Code Geass
    Avec Jun Fukuyama, Takahiro Sakurai, Yukana Nogami, Ami Koshimizu, Jouji Nakata
    Spectateurs
    4,2
    Voir sur ADN

    Plongée au coeur d'une uchronie, l'histoire nous entraîne en l'an 2010, dans un Japon asservi par le Saint Empire de Britannia et rebaptisé Zone 11. Vaincus par les forces ennemies et leurs Knighmares (mechas), les japonais perdent rapidement leurs terres, leurs droits et leurs identités. Mais dans l'ombre, des groupes rebelles et nationalistes se soulèvent dans l'espoir de retrouver un jour leur indépendance.

    Au milieu de ce chaos, Lelouch Lamperouge, fils de l'empereur, jure de détruire Britannia, avide de vengeance après avoir vu sa mère mourir et sa petite soeur mutilée par des terroristes que son père n'a jamais pris la peine de pourchasser.

    Resté impuissant durant la majeure partie de sa vie, c'est l'année de ses 17 ans qu'il décroche l'opportunité de mener son projet à bien. Au cours d'une altercation militaire entre soldats de l'empire et rebelles, il fait la rencontre de C.C., une mystérieuse prisonnière politique. Le lycéen l'a libère et se voit offrir en cadeau le Geass : le pouvoir d'imposer sa volonté à quiconque croise son regard.

    SUNRISE
    Le pouvoir du Geass

    Pour son parfait mélange d'action, de drame et de science-fiction, Code Geass se retrouve rapidement lauréat du prix de la meilleure série lors de nombreuses cérémonies japonaises, l'année même de sa sortie. Mais c'est suite à la diffusion de la seconde et dernière saison que l'anime reçoit véritablement sa consécration avec une dizaine de récompenses !

    Un succès indéniable, conséquence direct de son scénario incroyablement bien ficelé et de son final aussi grandiose que surprenant. En effet, après avoir vu Lelouch combattre en tant que leader des rebelles sous le masque devenu culte de son alter ego Zero, le public a été choqué de voir cet anti-héros charismatique monter sur le trône de Britannia pour devenir un véritable tyran ! Ce n'est que lors du dernier épisode que l'on découvre quel était le véritable plan du garçon depuis le début : devenir une figure de haine commune aux britanniens et aux japonais afin de réunir les deux peuples.

    Une fois détesté de tous, Lelouch orchestre sa propre mort et demande à son meilleur ami et soldat d'élite, Suzaku, de le tuer en public sous l'identité de Zero. Il offre ainsi à la population le symbole d'un héros, en plus de la paix.

    SUNRISE
    Suzaku (sous les traits de Zero) tue Lelouch

    A ce jour, Lelouch Lamperouge compte toujours parmi les personnages les plus populaires de l'animation japonaise. Son sacrifice au nom du bien commun et son profond altruisme aura marqué toute une génération de spectateurs qui n'attendait certainement pas de suite à la série.

    Et pourtant, c'est en 2018, soit 10 ans après la fin de la diffusion, qu'un long-métrage sequel est annoncé ! Film anniversaire, il est rapporté que l'histoire reprendra pile un an après la mort de Lelouch. Si l'on pouvait s'attendre à suivre les aventures de Suzaku, devenu le nouveau Zero, la révélation du titre du projet a vite eu fait de chambouler le public : Lelouch of the Resurrection.

    Très peu subtil, ce titre a alors remis en question le final si populaire de la série. Mais est-ce bien ce que l'on imagine ?

    Eh bien oui ! En effet, dès les 5 premières minutes, on découvre que C.C. a quitté la ville accompagnée d'un homme qui n'est autre que Lelouch lui-même ! Pour justifier ce retour inattendu, le film s'est vraisembablement appuyé sur la toute dernière scène de l'anime dans laquelle on voit C.C. s'adresser à Lelouch, le regard tourné vers le ciel. Si bon nombre ont cru qu'il s'agissait de simples paroles lancées dans le vague, cette suite nous fait comprendre que le jeune empereur était en réalité bien avec elle à la fin de la série, hors champs.

    Sauvé par la seule volonté de C.C. sa résurrection a l'avantage de ne pas remettre en cause son sacrifice et ses bonnes intentions. Mais avec la paix ébranlée par des soucis économiques, et sa petite soeur kidnappée, son retour lui permet de briller une dernière fois en tant que génie tacticien, avant de repartir sur les routes, icognito.

    SUNRISE
    C.C. et Lelouch

    Bien qu'il ait rapporté près de 8 millions d'euros au box-office japonais, ce film reste majoritairement vu comme non-canon, voire comme un simple projet fan service. S'il reste très divertissant et agréable de retrouver ces personnages si attachants, Lelouch of the Resurrection ne sera sans doute jamais reconnu comme étant une véritable suite à la série.

    A tous les nostalgiques de cet univers si atypique ou pour tous ceux qui ne se remettent pas de la mort de l'un des anti-héros les plus nobles de l'animation, ce film promet de vous ravir !

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Lohengramm99
      Ce serait bien de préciser que ce film fait suite à une trilogie de films qui compilent les 2 saisons, avec des différences. Donc c'est pas la suite de la série mais bien des films, c'est une version alternative.Et non ce n'est pas un simple projet fan service, c'est même le début d'un plan sur 10 ans pour la franchise, d'aprés les créateurs.
    • Madolic
      Ouais ça casse clairement la symbolique de la fin de la série.Même si perso j'avais bcp moins adhéré à la s2.
    Voir les commentaires
    Back to Top