Mon compte
    La Cité de la peur : comment est née la comédie culte de Les Nuls
    25 août 2021 à 18:00
    Clément Cuyer
    Clément Cuyer
    -Journaliste
    Clément Cuyer apprécie tous les genres, du bon film d’horreur qui tâche à la comédie potache. Il est un "vieux de la vieille" d’AlloCiné, journaliste au sein de la Rédaction depuis maintenant plus de deux décennies passionnées. "Trop vieux pour ces conneries" ? Ô grand jamais !

    Alors que le long métrage "La Cité de la peur" est diffusé ce mercredi soir sur TMC, retour sur la genèse de la comédie culte des Nuls, projet lancé par Charles Gassot après un refus de Claude Berri.

    On ne présente plus La Cité de la peur, la délirante comédie des Nuls que diffuse ce mercredi soir la chaîne TMC. Petit classique d'humour absurde très influencé par les ZAZ (la série des Y a-t-il...), le long métrage porté par Alain Chabat, Chantal Lauby et Dominique Farrugia bénéficie d'un indéboulonnable statut culte plus d'un quart de siècle après sa sortie, en témoigne la présentation événement sur la plage du Festival de Cannes en 2019.


    Stars de l'écurie Canal+ dans les années 80 et 90, Les Nuls ont pris leur temps pour passer par la case cinéma. Il leur a ainsi fallu quelques années pour accoucher, sans le regretté Bruno Carette, du scénario de La Cité de la peur, qui voit un tueur en série assassiner un à un les projectionnistes du Festival de Cannes. Nous sommes alors au début des années 90.


    Après avoir essuyé le refus de Claude Berri, qui jugeait le film "un peu débile", le trio trouve finalement refuge chez Charles Gassot, producteur qui avait notamment accompagné La Vie est un long fleuve tranquille et Tatie Danielle, les oeuvres décalées d'Etienne Chatiliez. Et Les Nuls de consolider leur projet en s'attachant pour la mise en scène les services du fidèle Alain Berbérian, qui réalisait déjà pour eux de nombreux sketchs sur petit écran.

     

    Dans un entretien accordé en 2019 à nos confrères de Télérama, Charles Gassot revenait avec enthousiasme sur ce "projet fou" qu'était La Cité de la peur. "Ce film, c’était pas mal de choses à la fois, et c’est justement sa force", déclarait le producteur. "C'était vraiment un film de cinéphiles mais sans se prendre au sérieux, sans le chic du mot "cinéphile". C’est aussi pourquoi nous étions sur la même longueur d’ondes."


    "La Cité de la peur est devenu un film culte parce qu’il était anti-tout : anti-comédie traditionnelle, anti-parents, anti-société, anti-films des Nuls, même", poursuivait Gassot, toujours pour Télérama. "Mais il était aussi généreux, familial, anti-rien ! Totalement loufoque donc. C’est un film sans équivalent. Les Nuls ont inventé une nouvelle case dans la comédie."


    La Cité de la peur sera triomphalement accueilli par le public, avec près de 2,3 millions de spectateurs au rendez-vous des salles obscures. Prouvant ainsi que le passage du petit au grand écran n'est pas forcément une défaite annoncée, et qu'il est tout à fait possible d'allier ambition comique et succès populaire. 

    Faux Raccord : les gaffes et erreurs d'Alain Chabat

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • La Cité de la peur sur 6ter : l'origine de la Carioca, le méchant de Rambo III... 10 choses insolites à savoir sur la comédie culte de Les Nuls
    • Fun Facts - Alain Chabat : Saviez-vous qu'il a joué le tueur de La Cité de la peur ?
    Commentaires
    • Tommy Shelby
      Bien sûr mais je trouve qu'avec les années il vieillit mal, peut-être une overdose de Clavier j'en sais rien..
    • DarkColt1991
      Les visiteurs en font partie des comédies française mythique des années 90 :)
    • Cooper1992
      moi aussi en regardant la filmo de Farrugia en tant que producteur !
    • Madolic
      Bah moi quand je suis content, je vomis :D
    • Cooper1992
      Surcoté avec un insupportable Farrugia.
    • Tommy Shelby
      Avec le Pari quelques années après, c'est peut-être les 3 comédies francaises les plus mythiques de la décennie 90 pour moi.Et oui ça fait belle lurette qu'on a perdu la recette...
    • Hareng rouge
      DUUU chat machine
    • meiyo
      Un an plus tard, les Inconnus connaîtront à leur tour le succès au cinéma avec les Trois Frères. Ah l'époque où les comédies de comiques étaient drôles ...
    Voir les commentaires
    Back to Top