Mon compte
    Luc Besson accusé de viol : vers un non-lieu en faveur du réalisateur ?
    Par Marine de Guilhermier — 8 oct. 2021 à 17:15

    Après plusieurs appels, les plaintes pour viol déposées par l’actrice Sand Van Roy à l’encontre de Luc Besson pourraient une nouvelle fois être classées sans suite.

    API / BESTIMAGE

    En 2018, l’actrice Sand Van Roy, vue dans Taxi 5, avait porté plainte contre Luc Besson pour viols et agressions sexuelles au cours de ce qu’elle qualifiait d’une “relation d’emprise professionnelle”. Une longue enquête avait alors eu lieu avant que le parquet de Paris ne classe l’affaire sans suite en février 2019.

    L’enquête avait ensuite été rouverte par la justice en octobre 2019 à la suite d’une nouvelle plainte de la comédienne avec constitution de partie civile. Entendu par le juge d’instruction en janvier 2021, le réalisateur n’avait pas été mis en examen.

    Puis, “la présidente de la chambre de l’instruction de la cour d’appel, saisie de deux appels de Sand Van Roy, les a tous deux rejetés le 12 juillet 2021, estimant qu’ils n’étaient pas assez sérieux pour les soumettre à la cour d’appel en formation collégiale”, comme l’indique Le Point aujourd’hui.

    La publication précise que c’est le ministère public qui doit désormais rendre ses conclusions définitives et qu’”elles vont demander au juge d’instruction de prononcer un non-lieu en faveur de Luc Besson”. La fin de l’instruction est donc proche après plus de trois ans d’enquête.

    Pour maître Thierry Marembert, avocat du cinéaste, cité par Le Point : "Le réquisitoire du parquet de Paris est une nouvelle reconnaissance de l’innocence de Luc Besson, cohérente avec la position déjà exprimée par les enquêteurs, par le parquet lui-même et par la juge d’instruction qui a refusé de mettre monsieur Besson en examen."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top