Mon compte
    Mortal Kombat : une vidéo sur la création d'un personnage culte refait surface
    13 oct. 2021 à 18:30
    Olivier Pallaruelo
    Olivier Pallaruelo
    -Journaliste cinéma / Responsable éditorial Jeux vidéo
    Biberonné par la VHS et les films de genres, Olivier Pallaruelo délaisse volontiers la fiction pour se plonger dans le réel avec les documentaires et les sujets d'actualité. Amoureux transi du support physique, il passe aussi beaucoup de temps devant les jeux vidéo depuis sa plus tendre enfance.

    Le créateur de la saga vidéoludique Mortal Kombat, Ed Boon, a posté sur son compte Twitter une vidéo making-of de 1992, dévoilant la création du personnage de Scorpion avec son acteur, et son fameux cri "Get over here !". Vous avez dit culte ?

    NetherRealm Studios

    Le bonheur de se plonger dans les archives. Ed Boon, le créateur de la cultissime saga de jeux de baston ultra violents Mortal Kombat, exhume une bien sympathique petite vidéo making-of du tout premier jeu, en amont de la célébration des 30 ans de la franchise prévue l'an prochain.

    "2021 marque en réalité les 30 ans de la période où nous avons effectivement commencé à travailler sur le jeu. Pour célébrer ça, ça semble être une idée fun de partager quelques trucs sur les coulisses. Cette vidéo montre comment nous avons créé le personnage de Scorpion et son iconique mouvement du grappin avec le "Get Over Here !" écrit l'intéressé. Sous le costume du ninja, l'expert en arts martiaux Daniel Pesina, vieil ami d'ailleurs du co-créateur du jeu, John Tobias. Il prêtait ses traits à d'autres personnages dans le jeu.

    Août 1992 : naissance d'un jeu Kulte

    En 1992, les salles d'arcade étaient encore loin de subir de plein fouet la concurrence des consoles de salon, qui sortiront plus tard vainqueur de ce combat un peu inégal. A cette époque, l'effervescence règne au sein de la communauté des joueurs. Le jeu de combats Street Fighter 2, développé par Capcom, suscite un raz de marée, et règne en maître dans les salles d'arcade.

    De nombreux éditeurs, flairant le filon, tentent de lui disputer la place de champion incontesté des jeux de bastons. Parmi eux, un éditeur qui a sans doute le nez un peu plus creux que les autres : Midway Chicago, qui va créer l'événement avec un jeu reposant sur deux concepts inédits pour l'époque : Mortal Kombat.

    Les sprites des personnages sont en effet réalisés à partir de vidéos d'acteurs numérisés ; une technique testée deux ans plus tôt par l'éditeur Atari pour son jeu d'arcade Pit-Fighter. Et surtout, clou du spectacle, un déchaînement d'ultra violence encore jamais vu dans les combats, où les personnages déversent des hectolitres de gerbes de sang, avant que le vainqueur n'achève son opposant dans ce qui constitue l'acmé du combat : les célèbres Fatalities.

    Autrement dit, des mises à mort sauvages de l'adversaire, qui iront d'ailleurs crescendo en matière de sadisme et de trouvailles au fur et à mesure des sorties des jeux dans les années suivantes : décapitation par uppercut, arrachage de la colonne vertébrale et du coeur, un baiser de la mort, un combattant transformé en torche vivante... Si le cinéma avait sur le thème de la représentation graphique de la violence déjà pas mal de longueurs d'avance, c'était une révolution dans l'univers vidéoludique.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Mortal Kombat : 20 détails cachés dans l'adaptation du jeu vidéo
    • Mortal Kombat : Films, séries, jeux vidéo... Tout sur la saga kulte et saignante !
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top