Mon compte
    Les Magnétiques : un film qui sent bon les années 80 sur fond de liberté rock'n'roll et de radio pirate
    17 nov. 2021 à 08:30
    Mégane Choquet
    Mégane Choquet
    -Journaliste ciné et séries Streaming
    Journaliste spécialisée dans l'offre ciné et séries sur les plateformes quel que soit le genre. Ce qui ne l'empêche pas de rester fidèle à la petite lucarne et au grand écran.

    Premier long-métrage de Vincent Maël Cardona, Les Magnétiques a fait sensation en festival et sort aujourd'hui au cinéma. On vous dit pourquoi il ne faut pas rater cette pépite puissante et rock'n'roll.

    ÇA PARLE DE QUOI ?

    Une petite ville de province au début des années 80. Philippe vit dans l’ombre de son frère, Jérôme, le soleil noir de la bande, borderline et magnifique. Entre la radio pirate installée dans le grenier d’un bar d’amis, le garage du père et la menace du service militaire, les deux frères ignorent qu’ils vivent là les derniers feux d’un monde sur le point de disparaître.

    RADIO PIRATE, ROCK'N'ROLL ET DESIR DE LIBERTE

    L'égnimatique et magnifique affiche laissait déjà présager un film à part. Premier long métrage de Vincent Maël Cardona, Les Magnétiques est un formidable récit sur l’émancipation et la révolution se déroulant dans les années 1970 et 1980 qui a fait sensation dans les festivals, notamment Cannes et Deauville.

    Aujourd'hui sorti dans les salles de cinéma, ce drame plein de fougue raconte comment Philippe, héros malgré lui, arrive à s'extirper non sans mal de sa torpeur et d'un socle familial compliqué pour se réaliser et s’accomplir.

    © EASY TIGER / SRAB FILMS / ELEMAG PICTURES / FRANCE 2 CINÉMA / PORT AU PRINCE FILM PRODUKTION

    C'est à travers un apprentissage aussi douloureux qu’émancipateur par le biais d'un service militaire forcé que Philippe va se servir de son talent musical avec ses performances à la radio britannique pour sortir de l’ombre de son frère Jérôme (Joseph Olivennes) et enfin vivre sa vie. Cette démarche personnelle nécessaire passera aussi par une histoire d'amour impossible avec Marianne (Marie Colomb).

    La force et le charme de l'intrigue brillamment menée réside dans son écriture collective de Vincent Maël Cardona avec Romain Compingt, Catherine Paillé, Chloé Larouchi, Rose Philippon et Maël Le Garrec qui ont mêlé leurs idées de révolution, de politique, d’une époque rock et new wave. Des Magnétiques ressort une passionnante histoire de liberté fantasmée et attrapée dans un décor banal où les rêves sont supposés s’échouer.

    Céline Nieszawer

    Le film repose également sur une mise en scène poétique avec des plans sublimes et des instants suspendus où les silences sont autant une partition délicieuse que des scènes plus vivantes et musicales. On note aussi un travail fabuleux sur le son et une incroyable et vibrante performance de Thimotée Robart (révélé dans Vif-Argent qui avait été présenté à l’ACID à Cannes en 2019).

    Avec cette intrigue émouvante et inspirante, Vincent Maël Cardona livre un remarquable premier film puissant et rock’n’roll qui, après avoir été joliment remarqué en festival, devrait enchanter le public et rappeler aux bons souvenirs d'une époque libre et fracassante.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top