Mon compte
    House of Gucci : la choquante histoire vraie à l'origine du film avec Lady Gaga et Adam Driver
    25 nov. 2021 à 11:00
    Marine de Guilhermier
    Marine de Guilhermier
    -Journaliste
    Passionnée par le grand et le petit écran et fascinée par les acteurs, Marine a des goûts très éclectiques. Elle a néanmoins une préférence pour le cinéma américain et dévore tout ce qui lui passe devant les yeux, de l'immense blockbuster au plus petit film indépendant.

    Après Le Dernier duel, Ridley Scott est déjà de retour avec un nouveau film : House of Gucci, qui retrace deux décennies de la vie de la célèbre famille italienne et se centre notamment sur la relation entre Maurizio Gucci et Patrizia Reggiani.

    Attention, cet article contient des spoilers sur House of Gucci.

    Réalisé par Ridley Scott qui s’est pour l’occasion entouré d’un casting 5 étoiles, House of Gucci raconte le destin de l’empire du luxe italien à travers notamment l’histoire d’amour et de haine entre l’héritier Gucci, Maurizio (Adam Driver), et Patrizia Reggiani (Lady Gaga), la femme qu’il épousa et qui commanditera son meurtre des années plus tard.

    Adapté du livre non fictionnel The House of Gucci: A Sensational Story of Murder, Madness, Glamour, and Greed de Sara G Forden, paru en 2001, le long-métrage, comme toute œuvre de fiction, prend quelques libertés avec la réalité.

    House of Gucci
    House of Gucci
    2h 37min
    De Ridley Scott
    Avec Lady Gaga, Adam Driver, Al Pacino, Jeremy Irons, Jared Leto
    Presse
    2,9
    Spectateurs
    3,7
    Séances (832)
    De l'amour...

    Si le film commence en 1978 avec la rencontre de Patrizia Reggiani et Maurizio Gucci lors d’une fête, c’est en réalité au début des années 70 que les deux jeunes gens nés en 1948 se sont croisés pour la première fois.

    Elle, jeune femme issue d’un milieu modeste mais dont le père avait assez d’argent pour se permettre de la gâter, et lui, fils de l’actrice Sandra Ravel et de Rodolfo Gucci (Jeremy Irons dans le film), lui-même fils de Guccio Gucci, le fondateur de la griffe italienne.

    "Il est tombé fou amoureux de moi. J’étais excitante et différente. Je ne pensais pas grand-chose de lui au début. Il était juste le garçon silencieux dont les dents se chevauchaient ", raconte Reggiani dans un entretien accordé au Guardian en 2016 à propos de leur rencontre.

    Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

    Deux ans après cette fameuse fête, le couple se marie, sans l’approbation du père de Maurizio qui ne voit pas cette union d’un bon oeil mais qui finit par accepter sa belle-fille quand elle donne naissance à son premier enfant, Alessandra, en 1977. En 1981, naît sa petite soeur Allegra, complètement absente de House of Gucci.

    Pendant plusieurs années, le couple vit à New York dans le luxe puis se relocalise à Milan en 1982. Peu de temps après, les choses se gâtent, puisqu’à la mort de Rodolfo en 1983, son fils hérite de 50% des parts de Gucci. "Maurizio est devenu fou. Jusque-là, j'étais son principal conseiller pour tout ce qui concernait Gucci. Mais il voulait être le meilleur, et il a cessé de m'écouter", assure Regianni dans son interview au Guardian.

    De quoi précipiter la fin de leur histoire : en 1985, Maurizio aurait dit à Patrizia qu’il partait en voyage professionnel, et ne serait jamais revenu au domicile conjugal.

    ...à la haine

    Durant la décennie suivante, les relations se tendent entre les anciens amants. Le divorce est officiellement prononcé en 1994 alors que l’héritier Gucci refait sa vie avec Paola Franchi (Camille Cottin dans le long-métrage), qu’il souhaite épouser.

    De plus, sous sa direction, la maison Gucci perd beaucoup d’argent au point que Maurizio est obligé de vendre ses actions en 1993 au groupe d’investissement basé au Bahreïn Investcorp. "J'étais en colère contre Maurizio pour beaucoup, beaucoup de choses à cette époque. Mais par-dessus tout, ça. Perdre l'entreprise familiale. C'était stupide. C'était un échec. J'étais remplie de rage, mais je ne pouvais rien faire", se souvient Reggiani qui prit finalement une décision fatale.

    Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

    Le 27 mars 1995, Maurizio Gucci est abattu de quatre balles devant son bureau à Milan. Vite suspectée d’avoir commandité le meurtre, ce n’est que deux ans plus tard que son ex-épouse est arrétée après qu’un de ses complices a vendu la mèche.

    S’en suit un procès très médiatisé où Patrizia est surnommée la Veuve noire par la presse italienne. Si elle nia tout du long son implication dans l’assassinat, elle fut tout de même condamnée à 29 ans de prison en 1998 pour avoir organisé le crime, réduit à 26 ans en appel.

    Je ne voulais pas manquer.

    Trois autres personnes furent condamnées pour avoir participé au complot : une amie voyante de Patrizia, Pina Auriemma (Salma Hayek à l'écran), un proche de cette dernière qui l’aida à contacter un tueur à gages, le tueur à gages et le chauffeur.

    Patrizia fut libérée en 2016 pour bonne conduite après 18 ans derrière les barreaux et répondit à sa sortie de prison à un journaliste qui lui demandait pourquoi elle n’avait pas tué Maurizio elle-même : "Ma vue n'est pas très bonne. Je ne voulais pas manquer."

    Guerres familiales

    Si le long-métrage de Ridley Scott fait la part belle à la relation de Maurizio et Patrizia, il n’en oublie pas pour autant de s’attarder sur les coulisses de la marque Gucci, restant en majeure partie fidèle à la réalité.

    Entre 1972 et 1982, Maurizio, aidé de Patrizia, travaille en bonne intelligence avec son oncle Aldo Gucci (Al Pacino dans le film) qui détient 50% des parts de la société. Mais quand Maurizio hérite des autres 50% au décès de son père, il déclenche une guerre contre son oncle pour obtenir le contrôle total de Gucci.

    Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

    En 1986, alors qu’il ne détient plus que 16,7% des actions, Aldo passe un an en prison pour fraude fiscale, dénoncé par son propre fils, Paolo (Jared Leto), qui n’avait pas digéré d’avoir été évincé de l’entreprise après avoir essayé de lancer sa propre ligne de vêtement sous le nom Gucci, sans en informer son père. En 1989, Maurizio s’associe avec le fonds d’investissement Investcorp pour racheter les parts de son oncle et devient le président de la firme.

    Et si les premiers temps sous son règne se passent plutôt bien, le déclin arrive vite et dès le début des années 90 les finances ne sont plus au beau fixe. Maurizio vend donc ses actions à Investcorp en 1993, mettant fin à l’implication de la famille Gucci dans l’entreprise…

    C’est l'année de la mort de Maurizio que Gucci est enfin entré en bourse à New York et à Amsterdam. La société a alors prospéré sous la direction de son nouveau PDG (et ancien proche de Rodolfo et Maurizio), Domenico De Sole (Jack Huston), et du directeur créatif Tom Ford (Reeve Carney).

    Les personnages de House of Gucci en images :

    Voir le diaporama
    Diaporama
    House of Gucci : Lady Gaga et Adam Driver sur les affiches-personnages du film de Ridley Scott
    5 photos

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top