Mon compte
    Scream : d'où vient le masque du célèbre tueur ?
    12 janv. 2022 à 18:35
    Thomas Desroches
    Thomas Desroches
    -Journaliste
    Les yeux rivés sur l’écran et la tête dans les magazines, Thomas Desroches se nourrit de films en tout genre dès son plus jeune âge. Il aime le cinéma engagé, extrême, horrifique, les documentaires et partage sa passion sur le podcast d'AlloCiné.

    C'est un masque connu de tous et devenu un visage incontournable du cinéma d'horreur. Pour la sortie de "Scream", retour sur les origines de la "tête blanche" de celui que l'on surnomme Ghostface.

    Vous connaissez ce visage et ses contours, indissociables du film qui l’a fait connaître. Vingt-cinq ans après la sortie de Scream, le masque de Ghostface - c’est le nom attribué au tueur - est devenu l’objet culte des fêtes d’Halloween. Aux États-Unis comme en France, il trône au milieu des rayons de déguisements, avant d’être porté par les petits monstres qui parcourent les rues.

    Scream
    Scream
    Sortie : 12 janvier 2022 | 1h 55min
    De Matt Bettinelli-Olpin, Tyler Gillett
    Avec Neve Campbell, Courteney Cox, David Arquette, Marley Shelton, Melissa Barrera
    Presse
    2,7
    Spectateurs
    2,7
    louer ou acheter

    Dans le classique de Wes Craven, le masque n’a pourtant rien d’un simple accessoire pour enfants. Il symbolise la menace qui pèse lourdement sur les habitants de Woodsboro. Pour l’équipe du film, il fallait trouver le visage parfait qui allait incarner la peur. Son origine et sa fabrication sont tout aussi surprenantes que le phénomène culturel qu’il a engendré.

    1996. À quelques semaines du début du tournage, toute l’équipe du film parcourt plusieurs villes de Californie pour repérer les futurs décors. Près d’une maison abandonnée, le réalisateur Wes Craven trouve un carton rempli d’objets, posé près d’un garage. C’est dans ce débarras qu’il découvre le visage iconique du tueur de son film.

    Inspiré par la célèbre peinture du Norvégien Edvard Munch, Le Cri, le masque est fabriqué par une société spécialisée dans les déguisements, Fun World. Il porte même un nom : le Peanut-Eyed Ghost - le fantôme avec des yeux en forme de cacahuètes. Le cinéaste est persuadé d’avoir déniché la perle rare et souhaite en acheter les droits.

    Dimension Films
    Dans quelques plans de "Scream", premier du nom, il est possible d'apercevoir le premier masque qui a été utilisé au début du tournage, bien différent du modèle final et connu de tous.

    Malheureusement, l’entreprise demande beaucoup d’argent au studio Dimension Films qui refuse de céder. Pour trouver une alternative, Wes Craven demande à la société des effets spéciaux KNB EFX de créer des variantes qui se rapprochent le plus possible de l’original.

    Scream vu par Neve Campbell et Courteney Cox, ses deux héroïnes iconiques

    Au total, plus d’une vingtaine de modèles sont réalisés et tous sont rejetés par le studio. Le tournage commence et un masque, semblable à la version finale, est choisi pour le tueur. Finalement, la société Fun World et le studio hollywoodien trouvent un arrangement. Les droits sont cédés à l’équipe du film.

    Quelques scènes avaient déjà été tournées, mais plusieurs séquences ont été refilmées avec le nouveau costume pour uniformiser le look du tueur. Il est possible d'apercevoir quelques plans avec le premier masque, notamment lors de l’ouverture avec Drew Barrymore ou lors de la mort du principal. Pour le reconnaître, c'est simple : la forme des yeux et de la bouche est plus petite, le visage, lui, plus aplati.

    Pour découvrir les croquis des différentes propositions du masque finalement rejetées, cliquez ici.

    Scream est actuellement au cinéma.

    Découvrez l'interview de Neve Campbell et Courteney Cox :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top