Mon compte
    Drôle sur Netflix : comment ont été tournées les scènes de stand-up ?
    21 mars 2022 à 14:15
    Emilie Semiramoth
    Emilie Semiramoth
    Cheffe du pôle streaming, elle a été biberonnée aux séries et au cinéma d'auteur. Elle ne cache pas son penchant pour la pop culture dans toutes ses excentricités. De la bromance entre Spock et Kirk dans Star Trek aux désillusions de Mulholland Drive de Lynch, elle ignore les frontières des genres.

    Disponible sur Netflix, Drôle met en scène quatre jeunes humoristes qui rêvent de percer dans l’univers du stand-up. Monter sur scène, se mettre à nu et faire rire une salle… un exercice pas simple pour les acteurs et actrices de la série.

    Dans Drôle, ils sont à mourir de rire. Chacun leur tour et à leur manière, quand ils sont sur scène, ils font éclore cette part de magie : provoquer le rire. Nezir, Aïssatou, Bling et Apolline ont l’humour dans le sang, même si ça demande beaucoup de travail. Ce que la série s’applique à démontrer. Une bonne vanne, une punchline, ça se peaufine jusqu’à la perfection.

    Mais pour les acteurs et actrices de Drôle aussi, il a fallu travailler pour se mettre dans la peau d’un stand-upper, et être crédible sur scène. Un exercice à part dans le travail de comédien et de construction d’un personnage.

    Drôle
    Drôle
    Sortie : 18 mars 2022 | 45 min
    Série : Drôle
    Avec Mariama Gueye, Younès Boucif, Elsa Guedj, Jean Siuen, Maï-Anh Lê
    Presse
    4,0
    Spectateurs
    3,9
    Voir sur Netflix

    A l’occasion de la présentation de la série à Séries Mania – qui se tient du 18 au 25 mars à Lille – l’équipe a répondu aux questions de Télé Loisirs sur la difficulté de ces scènes de stand-up.

    "C'était la partie la plus complexe. Il y avait une couche supplémentaire avec le stand-up. Il fallait réussir à trouver nos personnages sur scène. J'ai eu très peur au début", a expliqué Mariama Gueye, qui interprète Aïssatou, une humoriste de retour sur scène après avoir donné naissance à sa fille et qui connaît une ascension fulgurante grâce à un sketch, très indiscret, sur la découverte du plaisir prostatique de son mari.

    Une préparation spécifique

    Elle explique à nos confrères avoir longuement regardé des vidéos d’humoristes confirmés dont Gad Elmaleh – qui a donné à Fanny Herrero l’idée de la série –, Jamel Debbouze mais aussi l’Américaine Ali Wong.

    Jean Siuen, quant à lui, a préféré ne s’inspirer de personne en particulier. "Bling est une création. Je ne voulais pas travailler par mimétisme. Il n'existe pas d'humoriste névrosé en France comme lui", affirme l’acteur.

    Elsa Guedj, qui joue Apolline, confie à son tour que la petite équipe a pratiqué le stand-up dans de réelles conditions : "On a travaillé avec Shirley Souagnon au Barbès Comedy Club. On a fait des plateaux clandestins qu'on organisait pour nous. On se produisait comme si on était vraiment humoristes. On s'est entraînés là-bas"

    Une mise en situation qui a plu à Younès Boucif, l’interprète de Nezir, peut-être un peu mieux préparé à la scène que ses camarades du fait de son statut de rappeur. "C'était un exercice nouveau qui n'était pas évident mais finalement plus excitant que stressant. J'ai bien aimé" a-t-il ajouté pour sa part.

    Plusieurs professionnels du stand-up – Shirley Souagnon, Lison Daniel, Fanny RuwetMarina Rollman et Jason Brokerss – ont entouré l’équipe de Drôle, de l’écriture à l’entraînement des acteurs pour rendre l’exercice le plus crédible possible. Mission réussie.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Drôle sur Netflix : "Parler de la jeunesse d'aujourd'hui", une mission pour la créatrice Fanny Herrero
    • Drôle sur Netflix : après Dix Pour Cent, Fanny Herrero signe une pépite sur l’univers du stand-up
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top