Mon compte
    365 jours sur Netflix : des scènes de sexe simulées... ou pas ? L'acteur répond
    6 mai 2022 à 11:20
    Thomas Desroches
    Thomas Desroches
    -Journaliste
    Les yeux rivés sur l’écran et la tête dans les magazines, Thomas Desroches se nourrit de films en tout genre dès son plus jeune âge. Il aime le cinéma engagé, extrême, horrifique, les documentaires et partage sa passion sur le podcast d'AlloCiné.

    Aussi critiqué que regardé, le film "365 jours : Au lendemain" sur Netflix continue de faire parler. L'une des raisons ? Ses nombreuses scènes torrides - et souvent improbables. Simulées ou jouées ? Michele Morrone répond.

    Ils exaspèrent autant qu’ils fascinent. Les films 365 jours ne brillent pas par leurs qualités cinématographiques. Ils suscitent néanmoins l’intérêt du public au point de truster les premières places du classement de Netflix.

    Entre romance - qui n’a rien de romantique - et porno chic, le second volet, 365 jours : Au lendemain, propose des scènes torrides à la limite du ridicule - en témoigne une étrange séquence de partie de golf.

    365 jours : Au lendemain
    365 jours : Au lendemain
    Sortie : 27 avril 2022 | 1h 46min
    De Barbara Bialowas, Tomasz Mandes
    Avec Michele Morrone, Anna-Maria Sieklucka, Simone Susinna, Magdalena Lamparska, Kamil Lemieszewski
    Spectateurs
    1,1
    Voir sur Netflix


    Comme pour le premier film, de nombreux téléspectateurs se demandent si le duo d’acteurs simule ou non les moments intimes face caméra. La star principale, Michele Morrone - qui joue le mafieux Massimo -, en vient même à faire taire des rumeurs au cours d’une session live sur son compte Instagram :

    Cela semble réel car nous sommes de bons acteurs. Nous savons faire semblant. Rien de tout ça n’est vrai. Beaucoup de gens m'écrivent en me disant : ‘Mon Dieu, c'était réel !’. Mais ce n'était pas le cas.”

    Du naturel, de l’authenticité, sans jamais franchir la limite de la pornographie.

    Dans un entretien publié par Variety à l’occasion de la sortie du premier film, Bartek Cierlica, directeur de la photographie explique l’envers du décor : “Nous voulions que la caméra soit aussi invisible que possible, les laisser jouer, donc les prises sont très, très longues. Nous voulions créer l’atmosphère la plus intime pour les acteurs."

    "La présence des équipes est réduite au minimum sur le tournage. (...) Notre objectif est que le public puisse entendre leurs murmures, leur respiration et nous souhaitions montrer la sueur, la passion. Du naturel, de l’authenticité, sans jamais franchir la limite de la pornographie.”

    Sur l’intensité de ses séquences et la fidélité aux romans d’origine, il poursuit : “On ne voulait pas faire de porno, mais en même temps, on veut rendre justice aux livres qui décrivent des moments sexuels très passionnés et intimes.

    Je savais qu’en tant que directeur de la photographie, je marchais sur des œufs. Ici le défi était double : comment rendre une scène séduisante et érotique dans les limites du bon goût et de mon style.” Pour le bon goût, tout est relatif.

    365 jours : Au lendemain est disponible sur Netflix.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • 365 jours sur Netflix : les internautes morts de rire devant la scène "sexy" du golf
    • 365 jours sur Netflix : la fin du volume 2 expliquée
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top