Mon compte
    50 nuances de Grey : l'héroïne raconte les galères du tournage
    29 juin 2022 à 12:17
    Corentin Palanchini
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    L'actrice Dakota Johnson s'est confiée sur les coulisses compliquées de la saga "Cinquante nuances de Grey", dans laquelle elle interprétait l'héroïne, Anastasia.

    Du rififi en coulisses du côté de Fifty Shades ? L'actrice Dakota Johnson, l'interprète d'Anastasia Steele dans la trilogie 50 nuances de Grey vient de se confier à Vanity Fair sur les détails de son expérience de tournage sur la saga, qui n'a visiblement pas été de tout repos.

    Adaptée de trois romans bestseller, 50 nuances de Grey et ses suites racontent l'histoire d'une romance passionnelle et sexuelle entre un jeune homme riche amateur de femmes, et une étudiante vierge de 22 ans.

    Cinquante Nuances de Grey
    Cinquante Nuances de Grey
    Sortie : 11 février 2015 | 2h 05min
    De Sam Taylor-Johnson
    Avec Jamie Dornan, Dakota Johnson, Jennifer Ehle, Eloise Mumford, Victor Rasuk
    Presse
    2,1
    Spectateurs
    2,0
    Streaming

    "Je suis une personne sexuelle et lorsque je m'intéresse à quelque chose, je veux tout savoir, raconte Johnson. "C'est pour cela que j'ai fait ces films importants dénudée. [Mais] j'ai signé pour une version très différente de ce que nous avons fini par faire".

    En effet, peu de temps avant le tournage, Charlie Hunnam, pressenti pour jouer Christian Grey, est contraint d'y renoncer pour des raisons d'agenda, comme il le confiera plus tard à Insider :

    StudioCanal / Aidan Monaghan
    Charlie Hunnam

    "Je devais enchaîner le tournage de la fin de Sons of Anarchy un vendredi soir, prendre l'avion le samedi pour Vancouver pour débuter celui de 50 nuances le lundi, en ayant loupé la première semaine de répétitions, le boucler un mercredi et le lundi suivant, commencer à jouer dans Crimson Peak à Toronto. J'étais honnêtement proche de la dépression nerveuse".

    Selon Dakota Johnson, le départ du comédien est mal vécu par l'autrice des romans E.L. James, également coscénariste sur les films, qui est prête à jeter son script. Le tournage finit par voir le jour après le choix de Jamie Dornan pour incarner Christian Grey. Mais sur le plateau, E.L. James prend l'habitude de réécrire sans cesse son histoire :

    Elle avait beaucoup de contrôle créatif, chaque jour elle demandait que certaines choses soient tournées. Certaines parties des livres ne marchaient pas pour un film, comme les monologues intérieurs, qui étaient parfois complètement ringards. Ils ne marchaient pas à l'oral et c'était un combat permanent. Permanent.

    Rappelons qu'E.L. James, Erika Leonard de son vrai nom, était aussi productrice du film. Elle avait donc beaucoup de pouvoir sur le plateau, ce qui n'était pas du goût de tout le monde :

    AGENCE / BESTIMAGE
    Erika Leonard (alias E. L. James), Dakota Johnson et Sam Taylor-Johnson

    "On faisait les prises du film qu'Erika souhaitait faire, puis nous faisons celles que nous voulions faire pour le film. La veille, je réécrivais les scènes avec les anciens dialogues pour pouvoir ajouter une réplique çà et là. C'était tout le temps la pagaille".

    A cause de cet état de fait, la réalisatrice du premier film, Sam Taylor-Johnson, qui avait une vision complètement différente des livres de celle de son autrice, quitte le projet après avoir fait de 50 nuances de Grey un immense succès au box-office. Sur les deux suites, elle est remplacée par James Foley, mais le départ de Taylor-Johnson créé un vide dont se souvient Dakota Johnson :

    C'était différent de faire ces choses bizarres avec un homme derrière la caméra, c'était une autre énergie. Il y a des choses que je ne peux pas encore dire car je ne veux ni blesser aucune carrière ni heurter la réputation de quiconque, et Jamie et moi avons été très bien traités.

    Johnson sous-entend que le tournage n'a pas été facile pour certaines personnes dans l'équipe, sans toutefois aller plus loin. Aujourd'hui, avec du recul et malgré les difficultés, elle essaye de ne pas rejeter cette saga qui l'a révélée au grand public et termine son entretien par ces mots :

    "Je ne pense pas que cela soit un regret. Si j'avais su à l'époque comment cela allait se passer, je pense que personne ne l'aurait fait. On se serait dit 'non, c'est psychotique'. Mais non, je ne regrette rien".

    Michel et Michel décortiquent 50 nuances de Grey :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top