Mon compte
    "Extrêmement drôle par l'horreur que ça nous procure" : L'Origine du mal vu par Laure Calamy
    5 oct. 2022 à 10:10
    Brigitte Baronnet
    Passionnée par le cinéma français, adorant arpenter les festivals, elle est journaliste pour AlloCiné depuis 10 ans. Elle anime le podcast Spotlight.

    De l'audace, de l'outrance, des frissons mêlés au rire... L'Origine du mal, avec Laure Calamy, entourée d'une belle distribution, arrive au cinéma ce mercredi. C'est le 3ème long métrage de Sébastien Marnier (Irréprochable, L'Heure de la sortie).

    De quoi ça parle ?

    Dans une luxueuse villa en bord de mer, une jeune femme modeste retrouve une étrange famille : un père inconnu et très riche, son épouse fantasque, sa fille, une femme d’affaires ambitieuse, une ado rebelle ainsi qu’une inquiétante servante. Quelqu’un ment. Entre suspicions et mensonges, le mystère s’installe et le mal se répand…

    Avec Laure Calamy, Doria Tillier, Dominique Blanc, Jacques Weber, Suzanne Clément, Céleste Brunnquell, Véronique Ruggia Saura...

    L'Origine du mal
    L'Origine du mal
    Sortie : 5 octobre 2022 | 2h 05min
    De Sébastien Marnier
    Avec Laure Calamy, Doria Tillier, Dominique Blanc
    Presse
    3,5
    Spectateurs
    3,7
    Séances (20)

    Audace, outrance, frissons et rire... Tenez-vous prêt à découvrir L'Origine du mal !

    Il y a des films inclassables et L'Origine du mal en est un : à la croisée du thriller, du film de genre, de la satire et de la fable, le nouveau film de Sébastien Marnier est un peu tout ça. Comme pour Irréprochable, son premier long métrage avec Marina Foïs et Joséphine Japy, le cinéaste parvient à nous surprendre constamment, avec un scénario riche en surprises, et en provoquant le rire au moment où l'on s'y attend le moins, et en créant l'effroi de façon toute aussi inattendue. 

    "Tout ce que raconte le film est affreusement terrible et j'avais envie, quand même, que ça passe par de l'humour, acerbe, vachard, noir... Tout ce que vous voulez !, résume Sébastien Marnier, scénariste et réalisateur de L'Origine du mal, à notre micro. Nous avons encore plus développé ça au tournage", ajoute-t-il.  "Je ne voulais absolument pas que le film soit réaliste. On est vraiment dans quelque chose de totalement baroque. L'Origine du mal raconte aussi la fin d'un monde. On pouvait s'autoriser toutes les outrances..." "Il y a quelque chose d'extrêmement drôle par l'horreur que ça nous procure", complète Laure Calamy.

    Famille, argent et fin du patriarcat

    "Le titre L'Origine du mal est arrivé assez vite, car je pouvais justement y mettre beaucoup de choses, . L'origine du mal, c'est d'abord la famille. Mais c'est aussi l'argent, qui est omniprésent dans le film, et toute cette violence que provoquent les questions d'argent. C'est aussi très clairement l'idée de la fin du patriarcat, que tout ça pouvait être relié à ça."

    Et d'ajouter : "Et puis, au fur et à mesure, on en est venu au fait que sûrement ce qui faisait l'ADN d'une famille et de tous ces personnages, ça pouvait être le mensonge. S'il y a un point commun à toutes les familles, c'est quand même ça. Tous les secrets que l'on va découvrir au fil d'une vie, avec tous les cataclysmes que ça peut engendrer. Cette famille en particulier, haute en couleur, toxique au dernier degré et assez monstrueuse, a beaucoup de mensonges. La manière dont ces personnages vivent la famille est basée sur le mensonge, donc c'est plutôt ça l'origine du mal."

    Laurent Champoussin

    L'Origine du mal accorde un soin particulier à la direction artistique, qu'il s'agisse des costumes, des décors (l'immense maison et sa décoration sont des personnages du film), sans oublier la musique, confiée à Pierre Lapointe, qui évolue avec l'atmosphère du film. "Il faut donner du spectacle aux spectateurs. Donner des vrais films de cinéma à voir en salle, et que ces films ne soient pas des chemins tous tracés, lance Sébastien Marnier. "On a des envies et peut être qu'inconsciemment, on construit des choses en réaction, au monde qui nous entoure. L'idée même qu'on ne puisse pas résumer le film en disant si c'est un thriller, une comédie sociale ou une fable... Juste ça, c'est intéressant d'échapper aux clichés et aux cases. On a envie dans ce film, quoi qu'il raconte, de s'amuser, et nous aussi en le fabriquant."

    L'Origine du mal de Sébastien Marnier est au cinéma ce mercredi 5 octobre.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top