Mon compte
    Semaine allemande à Paris
    3 oct. 2002 à 12:25

    La 7e édition du Festival du film allemand se déroule du 2 au 8 octobre au cinéma Arlequin à Paris. L'occasion de découvrir un cinéma peu connu...

    A quelques semaines de la sortie de Heaven, le nouveau film de Tom Tykwer, seule vraie révélation allemande en France ces cinq dernières années grâce à Cours, Lola, cours!, le cinéma Arlequin donne, du 2 au 8 octobre l'occasion aux spectateurs parisiens de découvrir quelques nouvelles productions venues de l'autre côté du Rhin.

    Un programme riche et varié

    Les dix films sélectionnés par les organisateurs privilégient les nouveaux talents. Ils ont tous déjà été projetés dans d'importants festivals internationaux ou connus d'importants succès en Allemagne : Le Désir a été primé cette année à Locarno, Grill point a reçu l'Ours d'argent à Berlin tandis que Une enfance africaine vient de recevoir le prix du Meilleur film à Bordeaux.

    Les thèmes et les genres abordés par ces dix films sont très divers et donnent l'image d'une cinématographie ouverte sur le monde. Sam, le lutin est par exemple une comédie pour enfants réalisée par un cinéaste hollandais pour une société de production allemande. Love the hard way est tourné à New York et en anglais par un réalisateur allemand avec dans le rôle principal Adrien Brody, le héros du Pianiste. Cette romance tourmentée rappelle un peu l'oeuvre d'un Raphaël Nadjari en France. Une enfance africaine, comme son titre l'indique, raconte avec sensibilité l'histoire d'une famille juive en exil au Kenya à la fin des années trente.

    L'Allemagne d'aujourd'hui et d'hier est aussi au coeur de plusieurs films. Les frères Sass revient sur l'histoire vraie de deux frères cambrioleurs qui deviendront de grandes célébrités à Berlin à la fin des années vingt. Baader traite d'une période sombre de l'histoire allemande, son réalisateur Christopher Roth dressant avec justesse le portrait d'un homme révolté, déterminé et suicidaire. Le Désir et Le père, c'est moi nous proposent deux images opposées de l'Allemagne d'aujourd'hui, une rurale et traditionnaliste, l'autre urbaine et moderne. Rencontres dangereuses eet Sophiiiie! complètent cette sélection ecléctique.

    Double anniversaire

    Parallèlement à ces dix films, le Festival rend hommage au dixième anniversaire de la création d'Arte et de la mort de Marlene Dietrich. L'occasion de découvrir quelques inédits co-produits par la chaîne franco-allemande ou de revoir de grands classiques comme L'Ange bleu, La Scandaleuse de Berlin ou L'Ange des maudits de Fritz Lang. Ce dernier est à l'honneur pour la clôture avec un ciné-concert de La Femme sur la Lune. Une retrospective consacrée à l'actrice Hildegard Knef, une compilation de courts métrages et une soirée documentaire sur la ville de Berlin sont également programmées.

    Boris Bastide


    Festival du cinéma allemand
    du 2 au 8 octobre
    Cinéma l'Arlequin
    76 rue de Rennes - 75006 Paris
    Informations-festival : 01 45 44 04 28
    L'Arlequin sur AlloCiné


    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top