Mon compte
    Mort de Herschell Gordon Lewis, le "pape du gore"
    26 sept. 2016 à 23:40
    Yoann Sardet
    Rédacteur en chef depuis 2003 - Fan de SF et chasseur de faux raccords et d’easter-eggs, cet enfant des 80’s / 90’s découvre avec passion, avidité et curiosité tous types de films et séries.

    Le cinéaste américain Herschell Gordon Lewis, inventeur du gore au cinéma avec des films cultes comme "Orgie sanglante" ou "2000 maniaques", s'est éteint à l'âge de 87 ans.

    Orgie sanglante (1963)
    2. Orgie sanglante (1963) +

    Orgie sanglante, Deux mille maniaques, The Wizard of Gore : autant de titres volontairement outranciers qui auront marqué la carrière de Herschell Gordon Lewis... et l'Histoire du cinéma d'horreur que ce cinéaste au parcours atypique -décédé ce lundi 26 septembre à l'âge de 87 ans selon l'information rapportée par nos confrères de Variety- aura marqué de son empreinte.

    Diplômé en journalisme, professeur de littérature, directeur de radio, producteur, publicitaire, auteur à succès dans le marketing (!), réalisateur de films d'exploitation, Herschell Gordon Lewis a connu plusieurs carrières et plusieurs vies, dont une sous le surnom de "Godfather of Gore", lui qui inventa ce sous-genre au début des années 60 à travers une série de films fauchés mais résolument sanglants et lucratifs (les "splatter movies"), destinés aux drive-ins et autres cinémas de quartier.

    Parmi ces productions dont il assure la réalisation, l'écriture, le financement, la musique, la photographie, la bande-annonce, la narration et parfois même les effets spéciaux, on retiendra notamment Blood Feast / Orgie sanglante pierre fondatrice du genre en 1963 où un traiteur psychopathe organise une cérémonie sacrificielle dans le but de ramener une ancienne déesse égyptienne à la vie ; Two Thousand Maniacs! / Deux mille maniaques (1964) ou le massacre de touristes par des villageois sanguinaires ; Color Me Blood Red et son peintre tueur (1965) ; A Taste of Blood et sa relecture vampirique considérée comme le "Autant en emporte le vent du gore" (1967) ; The Wizard of Gore et son magicien adepte de la mutilation ; ou encore The Gore Gore Girls (1972) après lequel il fera une longue pause.

    Durant trente ans, Herschell Gordon Lewis restera ainsi éloigné des plateaux, menant une carrière prolifique dans le marketing et la publicité. En 2002, il revient au cinéma (et au gore) avec Orgie Sanglante 2 dans lequel le petit-fils de son héros reprend l'affaire de son grand-père et le massacre lié au culte de la déesse Ishtar. Suivront The Uh-oh Show (2009), jeu télévisé sur fond de démembrement, et le film à sketches Herschell Gordon Lewis' BloodMania actuellement en post-production, que le cinéaste ne verra donc pas achevé.

    La bande-annonce de "Orgie sanglante"

    Orgie sanglante Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top