Notez des films
Mon AlloCiné
    Il était une fois... Sergio Leone
    Par OP (@Olivepal) — 4 janv. 2019 à 05:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Depuis le 10 octobre jusqu'au 04 février 2019 se tient à la Cinémathèque de Paris une exceptionnelle exposition consacrée au maître italien.

    Les débuts d'un futur grand cinéaste...
    1. Les débuts d'un futur grand cinéaste... +

    S'il n'a réalisé que sept films durant une carrière prématurément interrompue à 60 ans, Sergio Leone a eu une influence majeure dans l'Histoire du cinéma, en particulier dans le western, sans compter qu'il a contribué à révéler au monde entier un futur grand : Clint Eastwood. A l'occasion du 50e anniversaire de la production d'Il était une fois dans l'Ouest, la Cinémathèque française s'est associée avec la prestigieuse Cinémathèque de Bologne pour célébrer le cinéaste et son oeuvre dans une riche exposition, qui se tient depuis le 10 octobre dernier, jusqu'au 04 février 2019.

    L'exposition propose un voyage immersif dans l'univers ce narrateur formidable, révélant les secrets de fabrication de ses films cultes, ses inspirations, mais aussi des aspects plus méconnus de sa personnalité et de sa formation. Sans oublier bien entendu de précieux objets, comme le cultissime poncho de l'homme sans nom ou une robe portée par Elizabeth McGovern dans Il était une fois en Amérique. Au final, un parcours instructif et ludique  pour combler ceux qui découvriront Sergio Leone et surprendre ceux qui croient déjà le connaître.

    Renseignements pratiques

    Cinémathèque française

    51, rue de Bercy 75012 Paris

    Tél : 01.71.19.33.33

    Exposition du 10 octobre 2018 au 04 février 2019 inclus

    Horaires 
    Lundi 12h00 - 19h00

    Mardi Fermé

    Mercredi à vendredi 12h00 - 19h00

    Samedi à dimanche 11h00 - 20h00

    Du 22 décembre 2018 au 6 janvier 2019 : 11h00 à 20h00

    25 décembre 2018 & 1 janvier 2019 Fermé

    Tarifs
    Plein tarif 11 €  / Tarif réduit 8,50 € / Moins de 18 ans 5,50 € / Enfants avec la Carte Ciné famille 4 € / Libre Pass Gratuit Exposition + Musée 12 € / Exposition + film 13 €

    Dans le cadre de l'exposition, AlloCiné et La Cinémathèque vous font gagner un voyage pour deux à Las Vegas !

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Reggatta
      Dans Le bon, la brute et le truand la scene de fin est untruel et non un duel. Scène mythique, quoique tout le film est mythique.Mon film préféré de S. Leone est Il était une fois la révolution avec la musique de E. Morricone. Il est dans mon top 3.
    • jimbowie
      Oui elles sont chouettes. J'avais fait celle de Scorcese il y a deux ans. Déjà...
    • -Nomade-
      Des films cultes, majeurs dans l'histoire du ciné (Le Bon, la Brute et le Truand), et surtout deux chef-d’œuvres absolus du cinéma : Il était une fois l'Amérique, et Il était une fois dans l'Ouest.Et tout ça magnifié par la musique de Morricone.Bref, j'envie presque ceux qui ne connaissent pas encore, et qui vont découvrir ces films pour la première fois.Moi, je me les fais tous au moins une fois par an ^^
    • Hunnam29
      Ah vraiment chouette. Elles sont vraiment sympas les expos de la cinémathèque.Sergio Leone, c'est un monstre sacré du cinéma qui nous a tous fait rêver à un moment ou un autre. C'est fou d'avoir pondu autant de films aussi cultes à la suite. Sinon pour son nombre de films, j'en vois 12 en tant que réalisateur dans sa filmo Allociné.
    • Sicyons
      Je ne vois pas...
    • Cuderoy
      Celui de De Niro, ton avatar d'ailleurs.
    • Sicyons
      De quel sourire tu parles ?
    • Tommy Shelby
      Merci pour ces précisions!Je suis du même avis que toi concernant le personnage de Joe Pesci. Même si ça reste un personnage secondaire, on ne pas s’empêcher de ressentir une frustration sur sa dernière apparition.Quant à ce suicide suggèré de Max, je trouve cette scène parfaite telle qu’elle est amenée.
    • hocinebouharoun
      Un homme de cinéma tout simplement. Il y a consacré toute sa vie.Ma cinéphilie est probablement née à la vision de ses films: Le Bon, la Brute et le Truand et Et Pour Quelques Dollars de Plus notamment. Des personnages charismatiques, des ambiances, des musiques inoubliables qui ne nous quittent plus. Ses films sont plus que des films: je prendrais le risque de dire que ce sont plutôt des morceaux de vie dans une vie.
    • Housecoat
      Ah mais les films de Sergio Leone ne sont pas des westerns ni des peplums ni des films de guerre ni des films de gangsters. C'est de l'opéra. :)
    • Housecoat
      Je l'ai vu. Excellent. On comprend toute sa sensibilité.
    • Cuderoy
      3h47 la version sur France 5. C'est la version européenne du film que Leon présenta aux producteurs et qui fut refusé pour le marché américain. Finalement, le montage de 2h19 des producteurs qui remontait tout le film dans l'ordre chronologique, allégeait la partie sur l'enfance, censurait viols et violences pour esquiver le Rated-R (comme quoi ça date pas d'hier), coupait totalement Deborah en 1968 et faisait Max se suicider avec le revolver fut une catastrophe et son échec commercial immense. Cela l'a aussi exclu des Oscars, musique comprise...En 2012 sort une version longue restauré de 4h11. C'est la version indiqué sur Allocine. A première vue, les deux seuls intérêt de cette version plus longue de 22 minutes sont l'apparition de Jimmy (l'idéaliste qui se fait asperger d'essence) à la fin du film pour suggérer au Sénateur Baily de se suicider et la rencontre entre Noodles et Eve. Je suis étonné de voir que le personnage de Joe Pesci n'a pas de conclusion dans cette version non plus (on ne le revoit jamais après son irruption à l'hôpital) et que le dialogue entre Noodles et Deborah sur la plage n'est pas rallongé (alors que la transition jour/nuit est étrange dans la version EU). Bref, rien qui ne dénature l’œuvre sachant qu'on pourra émettre un doute quant à la légitimité de la version, Leon ne l'ayant pas supervisé lui-même.
    • Tommy Shelby
      La version de près de 4 heures qui est passée cette semaine sur France 5 , est donc une version raccourcie et tronquée ? Je sais que les producteurs à l’époque avaient mis la pression sur Leone pour qu’il face quelques modifs mais je pensais qu’il avait eu gain de cause
    • Cuderoy
      L'idée même que le film ne se ferme plus sur le sourire m'exaspère.
    • Cuderoy
      La troisième image et la manière dont ils ont exposés les cadrages du duel me rappelle à quel point cette scène est incroyable et ce réalisateur prodigieux. Je remarque aussi l'initiative remarquable de la Cinémathèque de mettre les textes en français, en anglais et en italien. Ça peut paraitre évident mais on ne l'aurait pas fait partout...
    • Sicyons
      Sans parler du remontage chronologique, surtout... parce qu'étant donnée la nature même du film, c'est juste une destruction pure et simple du matériau original. Pas grave, ce n'est qu'un des plus grands films de l'Histoire du Cinéma, après tout...
    • Sicyons
      Merci pour l'info. Quand je dis qu'on trouve davantage son compte dans les commentaires que dans les news sur Allobedia :) .
    • clement B.
      Une Légende il a peut être réalisé que 7 films comme vous dîtes mais au moins lui a privilégié la qualité à la quantité, juste dommage que ces Ricains n'ont rien compris à son style et ont la plupart du temps massacrés ses films, le pire étant pour il était une fois en Amérique écourté d'1h30 pour qu'il puisse obtenir une sortie dans les salles,Mon Dieu.
    • Stephane ssf
      retour sur les lieux de tournages Espagnols des westerns de SERGIO LEONE en cliquant sur les affiches de mon blog ...LIEN..http://lieuxdetournages.over-blog....
    • garulfopremier
      Pour les fans regardez Sergio Leone une Amérique de légende sur Arte tant qu'il est disponible:https://www.arte.tv/fr/vide...
    Voir les commentaires
    Back to Top