Mon compte
    Cannes 2022 : "Arrêtez de nous violer", une manifestante crie sa colère contre la guerre en Ukraine sur les marches
    20 mai 2022 à 22:55
    Yoann Sardet
    Rédacteur en chef depuis 2003 - Fan de SF et chasseur de faux raccords et d’easter-eggs, cet enfant des 80’s / 90’s découvre avec passion, avidité et curiosité tous types de films et séries.

    Une jeune femme s'est introduite sur le tapis rouge du Festival de Cannes lors de la montée des marches pour crier sa colère contre les exactions des soldats russes en Ukraine.

    "Stop Raping Us", le cri de colère sur le tapis rouge
    1. "Stop Raping Us", le cri de colère sur le tapis rouge +
    Festival de Cannes 2022, montée des marches de Trois Mille ans à t'attendre, le 20 mai
    Lire la suite

    Quelques jours après la prise de parole remarquée de Volodymyr Zelensky lors de la cérémonie d'ouverture du 75e Festival de Cannes, la violence du réel et du conflit de la Russie contre l'Ukraine s'est une nouvelle fois invitée sur la Croisette.

    Le corps nu, le bas-ventre maculé de sang et la poitrine maquillée par le drapeau ukrainien et barrée de l'inscription "Stop Raping Us" ("Arrêtez de nous violer"), une manifestante est ainsi parvenue à s'introduire sur le tapis rouge de Trois Mille ans à t'attendre pour exprimer sa colère contre la guerre en Ukraine.

    Encore non-identifiée, la jeune femme a arraché ses vêtements et scandé à plusieurs reprises "Arrêtez de nous violer", avant d'être évacuée par le service d'ordre. Ce cri de colère, qui restera l'une des images fortes de la quinzaine, est survenu au lendemain de la projection de Mariupol 2 en Séance Spéciale. 

    Filmé par le réalisateur lituanien Mantas Kvedaravičius, tué début avril en Ukraine par les occupants russes alors qu'il tournait son long métrage, ce documentaire sur les horreurs du conflit et sur "la vie qui continue sous les bombes" a été achevé par sa fiancée, la productrice Hanna Bilobrova, et la monteuse Dounia Sichov.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top