Notez des films
Mon AlloCiné
    The Gifted : "Attendez-vous à voir des X-Men dans les prochains épisodes" [INTERVIEW]
    Par Propos recueillis par Jérémie Dunand à New York le 8 octobre 2017 — 16 oct. 2017 à 19:33
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Alors que la chaîne FOX diffuse ce soir l'épisode 3 de "The Gifted", sa série X-Men, la quasi totalité du casting, dont Amy Acker et Stephen Moyer, nous a teasé la suite de la saison et parlé des message du show lors du Comic Con New York 2017.

    Le casting de The Gifted le 8 octobre 2017, lors du Comic Con New York
    1. Le casting de The Gifted le 8 octobre 2017, lors du Comic Con New York +

    Créée par Matt Nix (Burn Notice), la série The Gifted, basée sur différents personnages issus des comics Marvel et X-Men, est assurément l'un des événements de cette rentrée US 2017, malgré des audiences en demi-teinte sur la chaîne FOX. Portée notamment par Stephen Moyer (True Blood) et Amy Acker (Angel, Person of Interest), elle se déroule à une époque où les X-Men ont mystérieusement disparu de la circulation et raconte l'histoire d'un couple qui découvre que ses deux enfants sont des mutants et prend la fuite pour les protéger du gouvernement qui est bien décidé à les traquer et à les enfermer.

    Alors que la série est attendue prochainement en France sur Canal+ Séries, et que la diffusion de la saison 1 de 13 épisodes se poursuit ce soir aux États-Unis avec l'épisode 3 intitulé "eXodus", nous avons eu la chance de rencontrer 8 des 9 acteurs principaux lors du Comic Con New York, qui s'est tenu du 5 au 8 octobre. À quelles surprises doit-on s'attendre dans les prochains épisodes ? Quelles sont les thématiques principales de la série ? Et quel retour les acteurs ont-il eu de la part des fans purs et durs de l'univers X-Men ? Stephen Moyer, Amy Acker, Natalie Alyn Lind, Percy Hynes White, Sean Teale, Jamie Chung, Emma Dumont et Coby Bell ont répondu à nos questions.

    AlloCiné : Derrière l'intrigue de The Gifted, on décèle évidemment tout un tas de métaphores, notamment politiques et sociales, qui parleront sans aucun doute à chacun d'entre nous. Est-ce que vous avez l’impression que les thématiques très politiques de la série, et plus globalement de l'univers X-Men, sont encore plus percutantes et nécessaires aujourd’hui, dans le climat politique actuel des États-Unis et du monde entier, afin de faire passer des messages ?

    Jamie Chung (Clarice Fong/Blink) : Vous savez, c’est ainsi que les X-Men ont démarré. C’était durant le mouvement des droits civiques, durant les protestations liées au Vietnam. Les comics X-Men ont toujours été le miroir du climat politique de leur époque. Donc évidemment, oui, The Gifted arrive à un moment tristement opportun. La série parle beaucoup des répercussions qui découlent du fait de vouloir mettre une minorité à l’écart de la société, les répercussions que peuvent avoir toutes les formes de discrimination. C’est du divertissement mais c’est aussi une série assez politique je trouve.

    Amy Acker (Caitlin Strucker) : Lorsqu’on s’engage dans une série X-Men, on sait évidemment qu’il va y avoir tout un tas de métaphores, sur la différence, les droits civiques, les droits LGBT. Je crois que, à partir du moment où l’on raconte une histoire liée de près ou de loin aux X-Men, on se doit d’incorporer ce genre de thématiques, c’est inévitable. Et là dans la série, nos personnages découvrent que leurs enfants sont des mutants. C’est quelque chose qui chamboule leurs vies car, jusque-là, ils vivaient avec cette notion qui veut que les mutants doivent être enfermés. C’était le travail du père, ils étaient complaisants de cela. Et cette nouvelle donne les pousse à se demander pourquoi ils ne se sont pas battus plus tôt pour les mutants. La série traite de ce que cela fait d’être différent, mais aussi du fait d’accepter la différence, de la voir avec un regard humain.

    Stephen Moyer (Reed Strucker) : Personnellement, ce qui m’a vraiment plu à la lecture du scénario c’est que Reed, mon personnage, est d’abord présenté comme une sorte d’anti-héros, presque plus proche du méchant par certains aspects. Et je dois dire qu’il était encore plus sombre dans les versions de travail précédentes du pilote. Reed se retrouve forcé de changer et ce qui m’a vraiment excité à propos de la série c’est qu’elle met en scène des personnages ordinaires qui traversent une situation vraiment pas banale. La plupart des séries de super-héros ont pour enjeu principal de sauver le monde. La nôtre raconte avant tout l’histoire de personnages en fuite, qui tentent de survivre. On sait qu’aujourd’hui, dans notre société, de nombreuses personnes sont mises à l’écart, ou pire, chassées, tout simplement parce qu’elles sont différentes. Nous aimons vraiment tous ce que nos personnages représentent. Tout cela est fortement lié à ce que l’univers X-Men a toujours représenté.

    Ryan Green/FOX
    Reed (Stephen Moyer) et Caitlin Strucker (Amy Acker)

    Le premier épisode donne un peu l’impression que Reed et Caitlin acceptent finalement assez rapidement les pouvoirs de leurs enfants, sans trop se poser de questions. La crédibilité d'une telle réaction, c’est quelque chose qui vous a interpelé, dont vous avez débattu avec les scénaristes ?

    Stephen Moyer : Je n'ai pas l'impression que ce soit facile ou qu'ils l'acceptent si rapidement que cela. Ce sont simplement des personnes qui vivent dans un monde où la population est au courant de l’existence des mutants. Ils ont probablement déjà vu d’autres parents vivre la même situation qu’eux. C'est ce que je me suis dit en lisant le script du pilote. Et puis surtout, il ne faut pas oublier que l’on raconte une histoire en 42 minutes. On ne peut pas tout montrer. Montrer chaque conversation qui a lieu entre les personnages. Un pilote c’est compliqué à écrire. Des choix doivent être faits pour accrocher le public au plus vite.

    Amy Acker : Tout se passe très vite, je crois qu’ils n’ont même pas vraiment le temps d’avoir ce genre de conversation. Ils doivent prendre la fuite. Il faut attendre quelques épisodes pour qu’on les voit se dire "Mais qu’est-ce qui nous arrive ?". Les premiers épisodes se passent sur seulement quelques jours.

    Stephen, l'intrigue de Reed, ce père de famille qui travaille pour le gouvernement, enferme des mutants, et se retrouve forcé d'ouvrir les yeux et de passer de l'autre côté pour protéger ses enfants, ressemble presque à une histoire de rédemption. Est-ce que c'est comme ça que vous la ressentez et que vous l'interprétez ?

    Stephen Moyer : À cause de son travail, Reed sait évidemment à quel point la situation est difficile pour les mutants dans les centres de détention, mais il n’en a jamais vraiment parlé à quiconque, pas même à sa femme. Il a toujours un peu fait comme s’il ne voyait rien pour que ça ne l’affecte pas directement. Mais on sait qu’il a "perdu" des personnes qu’il a mis en examen dans ces centres de détention, qu’elles se sont évaporées comme par magie. C’est dit furtivement dans le pilote. Et l’idée même que ses propres enfants puissent connaître le même sort opère un réel changement en lui. Il va remettre en question tout ce à quoi il a toujours cru jusqu’à présent et il va faire le choix de protéger sa famille coûte que coûte. La thématique de la famille est d’ailleurs importante dans The Gifted. Que ce soit la famille, dans le sens des liens du sang, ou la famille qu’on se crée parce qu’on n’a plus de vraie famille et qu’on doit s’unir dans l’adversité.

    Coby Bell (Jace Tuner, agent du service des Sentinelles) : Ce qui est vraiment intéressant avec le personnage de Reed c’est que 2 ou 3 jours avant l’incident avec Andy et Lauren au lycée, il était de l’autre côté, il était du côté de mon personnage, des "méchants". Donc de mon point de vue, oui, il se rend compte qu’il doit changer de camp pour le bien de sa famille et s'mbarque sur une sorte d'odyssée rédemptrice.

    Ryan Green/FOX
    Lauren (Natalie Alyn Lind) et Andy Strucker (Percy Hynes White), les deux ados mutants de The Gifted

    Est-ce qu’on peut s’attendre à voir des personnages emblématiques de l’univers X-Men dans la série un jour ?

    Amy Acker : Oui, attendez-vous à voir des X-Men apparaître bientôt, dans les prochains épisodes de la saison. Surtout des personnages issus des comics, plus que de la franchise cinéma. C’est tout ce que je peux dire. Des personnages vraiment cool des comics X-Men vont faire de petites incursions dans notre univers à certains moments et je pense que les fans seront vraiment très excités.

    Stephen Moyer : Je pense qu'il faut laisser le temps à la série de s'installer avant de balancer tout un tas de personnages supplémentaires et de références aux téléspectateurs. Nous avons déjà neuf personnages principaux à servir, c'est beaucoup. Cela dit, nous sommes totalement ouverts à un caméo de Ian McKellen (rires) ! Ce serait génial. Mais je crois qu'il est pas mal occupé en ce moment !

    Quels retours avez-vous eu de la part des fans des comics Marvel, probablement présents en masse ici ce week-end au Comic Comic New York ?

    Percy Hynes White (Andy Strucker) : Je pense que beaucoup de gens ont commencé à regarder la série en s’attendant à ce qu’elle soit une série X-Men, et ce n’est pas le cas. Elle se passe dans le même univers, elle emprunte une partie de son concept aux comics et aux différents films, et elle met en scène des mutants, des gens porteurs du gène X, mais ce n’est pas une série X-Men. Elle ne parle pas des X-Men à proprement parler. Les gens veulent savoir s’ils vont voir Magneto, ou un autre personnage emblématique de l’univers X-Men, mais je pense qu’ils devraient plutôt se lancer dans la série sans la moindre attente et se laisser porter car The Gifted a sa propre identité, et vraiment énormément de choses à offrir.

    Jamie Chung : Nous avons tous live-tweeté le premier épisode et nos comptes Twitter ont complètement explosé lorsque le thème musical du dessin animé a retenti. Ça a ramené plein de gens dans les années 90 je crois, c’est vraiment cool. J'ai grandi avec le dessin animé X-Men et je sais à quel point c'était quelque chose d'énorme à l'époque. Donc c'est super si on arrive à parler aux fans du dessin animé ou des comics. D'ailleurs on peut voir des X dissimulés dans les épisodes, ou Stan Lee qui fait une apparition dans le pilote. Plein de petits cadeaux pour les fans purs et durs.

    Que pouvez-vous teaser sur la suite de la saison 1 ? Doit-on s’attendre à des séquences d’action aussi impressionnantes que dans le pilote, qui est visuellement assez bluffant ?

    Emma Dumont (Lorna Dane/Polaris) : Nous sommes pour l’instant partis pour 13 épisodes et chaque épisode de la saison est complètement fou. Il y a toujours un personnage qui est à deux doigts de mourir, et des séquences d’action vraiment incroyables. Il y a très peu de moments de respiration, ce qui est assez cool et assez rare en télévision. Ces personnages sont littéralement en danger de mort, ils sont pourchassés, et chaque jour les enjeux deviennent plus importants.

    Eliza Morse / Fox
    Polaris, incarnée par Emma Dumont

    Coby, est-ce que votre personnage, Jace, qui fait partie des Sentinelles et traque les mutants, est censé devenir le grand méchant de la série, le super vilain de l’histoire ?

    Coby Bell : Je ne sais pas s’il est profondément méchant. C’est ce que j’adore dans le fait de jouer ce personnage. Les scénaristes ont créé un antagoniste vraiment intéressant, qui se comporte en méchant, mais qui, selon moi, n’est pas nécessairement un vrai méchant pur et dur. Il fait juste son boulot, et il a ses raisons. On découvre d’ailleurs ses motivations assez tôt dans la série, vous verrez. Tout n’est pas blanc ou noir. Il y a beaucoup de nuances de gris dans l’histoire de mon personnage, il n’est pas juste un méchant. Il montre que, des deux côtés, ces personnes qui s'opposent sont juste des êtres humains. Il pense qu’il a raison d’agir comme il le fait. Il est le héros de sa propre histoire. Il se dit "Des choses horribles me sont arrivées à cause des mutants et je ne veux pas que ça arrive à quelqu’un d’autre".

    Sean Teale (Marcos Diaz/Eclipse) : The Gifted est vraiment fondée sur ces nuances de gris. Les téléspectateurs vont d’abord se montrer loyal envers tel ou tel personnage, et puis en en apprenant davantage sur d’autres personnages, même ceux qui sont montrés comme méchants au départ, leur loyauté pourrait changer un peu. La vraie vie est comme ça. Peu de personnes sont vraiment intrinsèquement maléfiques. Pour être honnête, j’ai de la compassion pour Jace. Si je ne jouais pas Marcos, j’aurais aimé incarner Jace. C’est un personnage intéressant, qui a l’impression de mener le bon combat. Et c’est ce qui nous offre de très bonne intrigues tout au fil de la saison, pleines de conflits.

    Selon vous, en quoi la série se différencie-t-elle des autres séries Marvel arrivées sur nos écrans ces dernières années ? Qu'est-ce qu'elle a d'assez spécial pour plaire au plus grand nombre ?

    Coby Bell : Je crois qu’elle a sa propre identité, qu’elle n’a pas vraiment besoin du reste de l’univers Marvel pour tenir la route. C’est un univers très dense, avec des séries géniales et des personnages iconiques. Mais les scénaristes appréhendent The Gifted comme une série assez réaliste, avec des gens ordinaires qui ont des pouvoirs et voient leurs vies complètement bouleversées. Nous n’avons pas besoin de super-héros en collants. Nos personnages ne tentent pas de sauver le monde, ils cherchent juste à survivre.

    Percy Hynes White : L’une des choses que l’univers X-Men a toujours extrêmement bien réussi à faire c’est de tordre l’idée qu’un personnage est un outsider, un paria, et faire de cela une chose positive. Des personnages qui se sentent différents, ou sont vus comme différents, deviennent badass. Je pense que beaucoup de gens vont se reconnaître dans ces personnages qui se battent pour avoir le droit d’être eux-mêmes. Tout simplement car beaucoup de gens aspirent à cela.

    Natalie Alyn Lind (Lauren Strucker) : Nous avons beaucoup de personnages très puissants dans la série. Notre but est de proposer une série que le public va adorer. C’est ce que tous les acteurs recherchent dans cette industrie : faire partie de la série préférée des téléspectateurs. On veut s’assurer qu’à la fin de chaque épisodes, le public aura envie de voir la suite. Je suis très contente de mon personnage, des développements qu’elle connaît au fil des épisodes, et j'ai vraiment hâte que vous voyiez la suite de la saison.

    The Gifted sera diffusée prochainement sur CANAL+ SÉRIES.

    La bande-annonce de The Gifted, la nouvelle série événement de la chaîne américaine FOX :

    The Gifted - saison 1 : bande-annonce de la série X-Men VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Marvellous
      Je pensais que ça allait être nul. Finalement c'est presque excellent. Pas du même niveau que Legion mais franchement très honnête et un rythme parfait.
    • Mulder/Scully
      Clair.Je pense qu'en différer elle doit faire plus (le pilot avait réunie 2 millions de plus en J plus 3...) !En tout cas je vais espérer qu'elle ne saute pas.
    • Malick E.
      Oui je suis dégoûté pour les audiences, dommage! Je pense que la série aurait mieux fonctionner sur FX ou Starz comme sa grande soeur Légion avec une dizaine d'épisode par saison. Là c'est chaud. J'aimerais bien connaître les chiffres en replay et différé, peut-être qu'il fonctionne bien comme Marvel agent of Shield...
    • Mulder/Scully
      Clairement.Je préfère même The Gifted qu'a Arrow et compagnie. Bien mieux jouer, et surtout BIEN plus divertissant !Puis les thématique sont toujours autant d’actualité.Bref une trés bonne surprise, mais qui ne marche pas trés fort. Bien dommage !
    • Malick E.
      Vraiment pas mal, très bonne série. Je pensais qu'il n'y aurait que 10 épisodes finalement il y en a 13^^ J'espère qu'elle fonctionne bien en rediffusion, replay et autres médias, parce que pour le moment la série est bien parti pour divertir comme il faut. Donc je lui souhaite de poursuivre parceque pour le moment The Inhumans est vraiment mal parti pour une serie événements en 8 episodes, très mal foutu. Un gros gâchis, dommage.
    • Chocasse
      C'est une bonne surprise cette série ! Mais vu les audiences et le désintérêt global des gens pour les X-men, je la vois mal durer plus d'1 saison. 2 si on à de la chance ...Lol, j'aime comment ils se contredisent dans la même interview Attendez vous à voir des X-men prochainement ! Ne vous attendez pas à voir des vrais X-men dans la sérieOuai en gros on va bouffer du mutant bis apparu dans 2 numéros de 1977 quoi ^^ Bon heureusement, la série est bonne.
    • Julien B.
      bien dit!
    • Draga A.
      le cast est d'enfer ! j'espère que Amy Acker est autant badass que dans POI !
    • Mulder/Scully
      J'ai adoré les 2 premier épisode. Efficace, rythmé, bien foutue, bien jouer...J'éspére qu'elle va continuer !Puis l'univers des X-Men est tellement riche, qu'ils peuvent la faire duré longtemps avec des histoire et des thématique toujours aussi présentes de nos jours !
    • negeil
      La bonne surprise de cette rentrée 2017/2018 ! Je ne m'attendais pas à un tel niveau de qualité, il faut croire qu'il faut réduire ses attentes pour apprécier une oeuvre ! ;)
    Voir les commentaires
    Back to Top