Notez des films
Mon AlloCiné
    Siren sur 6ter : que vaut cette nouvelle série fantastique entre Vampire Diaries et H2O ?
    Par Jérémie Dunand (@JejeSeries) — 5 nov. 2018 à 21:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Dans le cadre de sa Trilogie du mardi, 6ter lance demain la série fantastique "Siren", que l'on doit à la chaîne américaine Freeform ("Shadowhunters"). Cette revisite du folklore des sirènes à la sauce "Vampire Diaries" vaut-elle le coup d'oeil ?

    Ryn (Eline Powell)
    1. Ryn (Eline Powell) +
    De quoi ça parle ?

    Le calme qui règne sur la petite ville portuaire de Birstol Cove, connue pour avoir autrefois, selon la légende, abrité des sirènes, est bouleversé par l'arrivée d'une mystérieuse jeune femme du nom de Ryn, qui sème le chaos sur son passage. Intrigués par son comportement étrange, Ben et Maddie, deux océanologues, découvrent bientôt que Ryn est une sirène. Ils vont alors tenter de lui venir en aide afin de comprendre ce qui l'a poussée à quitter l'océan et de découvrir s'il existe d'autres prédateurs de son espèce dans les environs de Bristol Cove. Avant qu'il ne soit trop tard et qu'une bataille sans pitié entre l'Homme et la mer ne débute...

    Siren, créée par Eric Wald et Dean White.

    Avec Eline Powell, Alex Roe, Fola Evans-Akingbola, Ian Verdun, Rena Owen, ...

    Tous les mardis à 22h45 sur 6ter à partir du 6 novembre, au rythme de deux épisodes par semaine

    À quoi ça ressemble ?
    Siren Bande-annonce VO

     

    Ça vaut le coup d'oeil ?

    Siren, produite par Emily Whitesell (Finding Carter), débute par une séquence d'ouverture assez réussie durant laquelle un navire de pêche est attaqué par une mystérieuse créature, qui blesse l'un des pêcheurs avec sa queue, avant que des militaires ne prennent d'assaut le bateau et ne repartent avec le blessé et la créature, sans révéler quoi que ce soit à propos de leurs intentions. En quelques minutes, le ton de la nouvelle série de la chaîne américaine Freeform (Pretty Little Liars, Shadowhunters, The Fosters) est ainsi posé, entre conspiration gouvernementale et sirènes qui ressemblent bien plus à des prédateurs marins assoiffés de sang qu'à Ariel de La Petite Sirène.

    Au sein d'une offre télévisuelle américaine qui, depuis des années, regorge de séries fantastiques pour ados et jeunes adultes faisant la part belle aux vampires, loups-garous, démons, et autres sorcières, Siren possède d'emblée deux qualités indéniables, et appréciables : premièrement, elle est née d'une idée originale et n'est donc ni l'adaptation d'un roman ou d'un comic book, ni le remake d'un film plus ou moins tombé dans l'oubli (Teen Wolf, Vampire Diaries, ou Riverdale ne peuvent pas en dire autant). Et deuxièmement, elle s'intéresse à une créature qui n'a pas si souvent été mise en avant à l'écran. Et surtout quasiment jamais de cette manière. Car si vous pensiez avoir affaire avec Siren à une proche cousine de H2O ou de Splash, vous allez être déçus !

    Freeform/David Bukach

    En effet, malgré quelques références au film des années 80 porté par Daryl Hannah, la série lorgne davantage vers une ambiance mystérieuse, voire horrifique par moments, et c'est tant mieux. Elle joue avec la menace que représentent les sirènes pour les humains, multiplie au cours du pilote les "hommages" plutôt marrants aux Dents de la mer, et impose Ryn comme un personnage principal badass, prêt à en découdre et à blesser sévèrement ceux qui lui veulent du mal, et qui retrouve ses instincts de prédateur une fois sous l'eau. Eline Powell, par ses expressions que l'on croirait tout droit venues d'un autre monde, campe d'ailleurs une sirène plutôt captivante, il faut bien le dire. Mais évidemment Ryn, malgré sa méfiance envers les humains, reste la "gentille" du lot, là où ses congénères sirènes que l'on découvre au fil de la saison (et qui seront encore plus nombreux en saison 2 selon les dires de la production) sont bien moins sympathiques et moins bien intentionnés. Vous voilà prévenus !

    Si l'on peut regretter que la série, tout du long des 10 épisodes de sa première saison, se prenne un peu trop au sérieux et manque cruellement d'humour (là où Vampire Diaries et Teen Wolf savaient un peu se moquer d'elles-mêmes et du genre), que certains effets spéciaux soient "cheap", et que les acteurs principaux ne brillent pas toujours par leurs talents de comédiens, Siren s'impose en tout cas comme un divertissement bien ficelé, fun, et finalement assez sombre pour Freeform. Une série fantastique qui devrait plaire aux amateurs de teen dramas et parvient à nous tenir en haleine grâce aux différents mystères (Que veulent vraiment les sirènes ? Que cachent les habitants de la ville ?) et à la conspiration qu'elle tisse en toile de fond et qui rappelle forcément Roswell ou Kyle XY. Sans oublier la relation ambigüe qui se noue rapidement entre Ryn, Ben, et Maddie, et pourrait bien nous offrir un triangle amoureux inhérent au genre. Bref, si vous n'êtes pas trop regardant sur le fond et que vous ne vous attendez pas à une grande série, Siren pourrait bien faire l'affaire et rendre vos soirées du mardi plutôt palpitantes.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • MGM-ranger
      Y'en a déjà beaucoup trop.
    • sochalien95
      Laissons lui sa chance, il y a tellement de daubes pour adultes que les ados aussi ont droit à leur daube ;-)
    • Vash99
      ça me fait penser un épisode stand alone de x files mais de là à en faire une série
    • MGM-ranger
      Mon Dieu, ça sent la daube pour adolescentes en manque de sensations fortes...
    Voir les commentaires
    Back to Top