Mon compte
    Antidisturbios sur CANAL+ : qui sont les policiers de la série coup de poing de Rodrigo Sorogoyen ?
    13 mai 2021 à 09:00
    Mathilde Fontaine
    Mathilde Fontaine
    -Rédactrice ciné-séries
    Celle qui est fan de Friends et pourrait bosser chez Dunder Mifflin. Ne loupe jamais une séance ciné, rêve de vivre dans un film de Sautet, de faire une choré avec les fréros Vega (ceux de Tarantino) et d'aller à une Boum avec Vic ! ("Et là, normalement, il me faut une citation latine...")

    Disponible sur myCANAL ce 13 mai, "Antidisturbios" est un thriller espagnol de Rodrigo Sorogoyen (El Reino, Madre). Dopés par un rythme effréné, les 6 épisodes de la série suivent le parcours de 6 policiers dans le viseur d’une enquêtrice. Portraits.

    Antidisturbios
    Antidisturbios
    Sortie : 16 octobre 2020 | 50 min
    Série : Antidisturbios
    Avec Vicky Luengo, Raúl Arévalo, Álex García (II), Hovik Keuchkerian, Roberto Álamo
    Spectateurs
    3,8
    Voir via MyCanal

    Retrouvez Antidisturbios en intégralité et en replay via myCANAL. 

    Et découvrez cette impeccable série de Rodrigo Sorogoyen à partir du 13 mai sur CANAL+, à raison de 2 épisodes diffusés tous les jeudis soirs durant 3 semaines. 

     

    Laia (Vicky Luengo)

    Canal +

    Incarnée par l’impressionnante Vicky Luengo, Laia est une jeune enquêtrice opiniâtre et ambitieuse, qui crève l’écran dès les premières secondes d’Antidisturbios. Chargée des affaires internes, c’est à elle que revient le défi d’affronter les six policiers de la brigade anti-émeutes Puma 93 mis en cause dans l’affaire d’une expulsion ayant très mal tourné. Mais sa droiture et sa grande intelligence suffiront-elles à faire éclater la vérité ?

    Salva (Hovik Keuchkerian)

    Canal +

    Salva est le chef de la brigade antiémeute. Connaissant son métier sur le bout des doigts et faisant preuve d’un grand professionnalisme, il n’a désormais qu’une envie : mener une vie de bureau paisible. Son but est donc de survivre loin du tumulte de la rue. Et c’est Hovik Keuchkerian, alias Bogota de La Casa de Papel, qui lui prête ses traits.

    Álex (Álex Garcia)

    Canal +

    Rien ne fait peur au charismatique Álex campé par Álex Garcia. Et cela en partie parce qu’il est le neveu de Rosales : le chef adjoint de la police antiémeute de Madrid. Peu inquiet par l’enquête menée par Laia, il est l’un des seuls à garder son optimisme car il est persuadé que son oncle l’aidera à s’en sortir. Une trahison est l’unique chose qui pourrait le faire tomber et lui faire perdre ses moyens...

    Diego (Raúl Arévalo)

    CANAL+

    Lauréat de trois Goyas pour son film La Colère d'un homme patientRaúl Arévalo donne vie à Diego, archétype du policier moyen, fier de son métier et de son équipe. Meneur naturel, intègre et intelligent, il place l’éthique au-dessus de tout. Voilà pourquoi il méprise Laia qui ose remettre son travail en question. Dans le privé, il fait tout pour se rapprocher de sa femme et de ses enfants et espère bien être transféré à La Corogne pour vivre avec eux.

    Ubeda (Roberto Álamo)

    Canal +

    Esquinté par trop d’années d’insultes, de violence, d’humiliations, à être considéré comme la dernière roue du carrosse par ses supérieurs, Úbeda s’est enterré dans le silence et la dépression. Cet homme interprété par Roberto Álamo est ainsi devenu une véritable bombe à retardement que la police ne parvient pas à détecter, et que lui-même ne veut pas affronter…

    Rubén (Patrick Criado)

    Canal +

    Plus jeune membre de la brigade Puma 93, Rubén (Patrick Criado) est aussi le plus immature et le plus violent. Totalement admiratif d’Alex, il est toujours le premier à dégainer sa matraque, et peut rapidement se laisser emporter par son instabilité et sa simplicité d'esprit. C’est d’ailleurs son impulsivité qui met le feu aux poudres dans l’affaire de l’expulsion, entraînant de lourdes conséquences pour lui et ses collègues.

    Bermejo (Raúl Prieto)

    Canal +

    Nouveau venu de l'unité antiémeute, Bermejo (Raúl Prieto) est un ancien inspecteur du service judiciaire qui a brillé dans ce domaine. Il a pourtant déménagé à cause d’un passé mystérieux qu’il dissimule par une grande maîtrise de soi. Mais s’il ne laisse transparaître aucune émotion et incite donc à la méfiance, son flegme va disparaître, le faisant devenir dangereux pour tous ceux qui se trouvent dans son viseur.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top