Mon AlloCiné
    Hommage à Ernest Borgnine – Sous la direction de Sean Penn dans "11’09’’01"
    9 juil. 2012 à 13:08

    Un géant de Hollywood nous a quittés hier à l’âge de 95 ans. L’impressionnante carrière d’Ernest Borgnine comporte une foison de longs métrages légendaires, et quelques projets plus discrets, tel ce segment newyorkais du film « 11’09’’01 » réalisé pa

    Plus jamais nous ne verrons la silhouette ronde et réconfortante d’Ernest Borgnine. De Tant qu'il y aura des hommes à Red, en passant par Marty - qui lui valut un Oscar, La Horde sauvage, New York 1997 et la série Supercopter, ce colosse du cinéma aura marqué plusieurs générations de spectateurs. Sa disparition dimanche 8 juillet à l’âge de 95 ans est une froide surprise pour les cinéphiles qui voyaient en lui une figure presque éternelle.

    Ernest Borgnine nous lègue des chefs-d’œuvre à consommer sans modération, tout comme cette performance étonnante dans le segment « New-York » du film 11'09''01 - September 11, réalisé par Sean Penn. Il tient le rôle d’un veuf âgé et seul, qui vit dans l’ombre des tours jumelles depuis leur construction. L’effondrement du World Trade Center va lui rendre la lumière qui manque à ses jours, et lui permettre d’y voir plus clair, dans tous les sens du terme.

    Un grand merci à cet immense acteur pour sa carrière passionnante et sans fausse note.

    Gauthier Jurgensen

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top